Charles d'Aragon (1911-1986)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Charles d'Aragon.
Charles d'Aragon
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonction
Député
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 74 ans)
Nationalité
Lieu de travail
Activité
Autres informations
Distinction

Charles de Bancalis de Maurel, marquis d'Aragon, dit Charles d'Aragon, est un résistant et homme politique français, né à Bourges le 10 novembre 1911 et mort à Saliès le 6 août 1986. Gaulliste de gauche, il est l'un des fondateurs de l'Union démocratique du travail (UDT) en 1959.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il nait en 1911 dans une famille noble. Ancien élève du Collège Saint-François-de-Sales (Évreux) et diplômé de l'École libre des sciences politiques, journaliste proche de Georges Bidault et de Maurice Schumann.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, il rejoint le mouvement Combat et devient chef de la Résistance dans le Tarn. Un temps adjoint au commissaire général à l'information du CFLN, il est en 1944 vice-président du Comité de libération du Tarn.

Il est élu député MRP des Hautes-Pyrénées sous la IVe République et maire gaulliste de gauche de Saliès (1946-1983).

Distinctions[modifier | modifier le code]

  • Mainteneur de l'académie des Jeux Floraux de Toulouse
  • Croix du combattant volontaire de la Résistance
  • Chevalier de la Légion d'honneur et rosette de la Résistance.

Publications[modifier | modifier le code]

  • La Résistance sans héroïsme, Éditions du Tricorne, 2001.

Sources et annexes[modifier | modifier le code]