Charles Babin (baliseur)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Charles Babin
illustration de Charles Babin (baliseur)
Type baliseur
Histoire
A servi dans Phares et balises
Chantier naval Ateliers et Chantiers de la Loire Drapeau de la France France
Lancement
Statut désarmé pour refonte
Caractéristiques techniques
Longueur 54 m
Maître-bau 9,30 m
Tirant d'eau 3,10 m
Déplacement 730 t
Propulsion 2 diesel Sulzer 6TH29
Puissance 600 cv
Vitesse 12 nœuds
Carrière
Pavillon France
port d'attache Saint-Nazaire
IMO 8635007

Le Charles Babin, anciennement Pierre Durepaire de 1949 à 2004(2004 est une erreur, j'ai navigué sur le bateau dans l'hiver 1966-1967 pour le service P&B il s'appelait déjà le "Charles Babin" et depuis plusieurs années.)' , est un ancien navire de services, baliseur des Phares et Balises de Saint-Nazaire où il finit sa carrière en 2013. Après l'échec d'un projet mené par Raffin-Caboisse visant à sa transformation en un voilier océanographique, il est depuis 2018 amarré dans un port au Portugal (Vila Real de Santo António), alors que son repreneur Trouvé le destinait à se rendre en Ukraine.

Histoire[modifier | modifier le code]

Baliseur au Service des phares et balises[modifier | modifier le code]

Il est construit aux Ateliers et Chantiers de la Loire à Nantes en 1949. Le Charles Babin doit son nom premier, Pierre Durepaire, à celui de « l’ingénieur ayant organisé le dragage de la Loire pour l’évasion du cuirassé Jean Bart en 1940 »[1]. Il existait un autre Charles Babin mais celui-ci s'est échoué, puis a été démoli[2]. Charles Babin est un ancien directeur des Phares et Balises.

Il a intégré l'armement des phares et balises de Saint-Nazaire et a servi sur la zone Les Sables-d'Olonne-Lorient et sur l'estuaire de la Loire. Il entretient et remplace des bouées de 18 tonnes à l'aide de sa grue de 6 mètres[3] et un équipage de 14 hommes[4]. Il croise notamment entre l'Île-d'Yeu et d'Houat[5]. Il assure aussi la relève des quatre phares dépendant de Saint Nazaire, le Grand Charpentier, le Four, la Banche et le Pilier, quand le temps devient trop mauvais pour la vedette (je ne me souviens pas du nom ) ou que celle-ci est indisponible.

Lors de l'arrêt du Georges de Joly[6], un autre baliseur mais de construction allemande[7], le Charles Babin reprend en 2002 sa zone de travail temporairement[8] avant que l'Armorique soit armée[9].

En 2009, il rentre dans la forme 2 du bassin de Penhoët afin de faire inspecter son carénage ainsi qu'une de ses lignes d'arbre[10].

Après 64 ans de service, il a été désarmé en 2013 en même temps que le Roi Gradlon, et ils sont remplacés tous deux par l’Atlantique[11]. Puis il a subi un désamiantage et une dépollution au cours de l’année 2015 avant d’être transféré au service des Domaines pour être mis en vente en à Poitiers. Depuis la démantèlement du baliseur l'Émile Allard à partir du à Dunkerque, faute de financement pour le conserver[12], et remplacé par le Haut de France en 2002, le Charles Babin est le dernier des six sistership à être encore à flot. Le Trieux a été construit simultanément au Pierre Durepaire pour le compte des Phares et Balise[13].

Projet de voilier océanographe par Raffin-Caboisse[modifier | modifier le code]

Il est acquis par un particulier, Charles Raffin-Caboisse, ancien marin du Belem[14] qui a pour projet de le transformer en voilier d’exploration scientifique[15]. Il est soutenu par son père Pierre Raffin-Caboisse[16],[17] navigateur qui a fait le tour du monde avec le Babar[18]. Le Charles Babin appartient désormais à la compagnie maritime Tall Ships World Explorer que Charles Raffin-Caboisse a créé pour transformer le baliseur en un trois-mâts barque océanographique de 70 m de long. Cela en ferait le plus grand voilier français, plus grand que le Belem sur lequel Charles Raffin-Caboisse a servi comme bosco[19]. C'est à Paimbœuf que le navire doit être transformé. Concernant la traction, des voiles d'une surface de 1 500 m2 à 1 800 m2 et il est prévu de remplacer les moteurs Sulzer par un plus compact afin de libérer de la place. La timonerie et la grue de l'ancien baliseur sont retirés. Afin de fournir du matériel aux 15 à 20 scientifiques, un aménagement extérieur est prévu pour accueillir un laboratoire en conteneur, un laboratoire est également prévu à l'intérieur du navire, et le gaillard avant est rehaussé afin de disposer de place pour mettre du matériel[15].

Un financement participatif est lancé pour un objectif de 50 000 euros[20] pour mettre en œuvre le projet qui est évalué par le groupement naval Neopolia entre sept[15] et dix millions d'euros[17], avec un chantier d'une durée prévue comprise entre 12 mois et 18 mois[21]. Mais le projet océanographique est un échec et le navire se retrouve en vente sur Le Bon Coin[22] pour la somme de 300 000 euros[23].

Projet de réhabilitation par Trouvé[modifier | modifier le code]

Il est racheté par Christophe Trouvé, un franco-ukrainien[24] vivant en Ukraine. Le propriétaire veut le refaire démarrer alors que le bateau est en panne moteur. Il souhaite escorter le bateau en Ukraine à l'aide d'un ancien patrouilleur nommé Phénix, afin de le restaurer pour le faire naviguer sur le Danube ou d'en faire un lieu d'habitation[22]. Le cheminement des deux navires ne peut se faire à plus de 5 nœuds[25].

Après son départ le de Saint-Nazaire[22], le bateau arrive le dans le Port de Vila Real de Santo Antonio au sud du Portugal.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • La petite fille des baraquements : récits d'une enfance à Saint-Nazaire (ISBN 978-2343008530)
  • Mamilou et Grand-père en short autour du monde 1 : Du bonheur en Atlantique (ISBN 978-2-322-10407-9)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Caroline Britz, « Une deuxième vie à la voile pour le baliseur Charles Babin ? », sur meretmarine.com, (consulté le ).
  2. « Charles Babin », sur marine-marchande.net, (consulté le ).
  3. https://www.bateaux.com/article/22409/reve-de-charles-eviter-deconstruction-de-charles
  4. https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/saint-nazaire-44600/retro-saint-nazaire-2014-la-bouee-de-penchateau-suivi-le-charles-babin-6209917
  5. https://france3-regions.francetvinfo.fr/pays-de-la-loire/loire-atlantique/saint-nazaire/saint-nazaire-il-faut-sauver-le-charles-babin-926467.html
  6. https://www.letelegramme.fr/ar/viewarticle1024.php?aaaammjj=20040606&article=8127314&type=ar
  7. https://www.letelegramme.fr/ar/viewarticle1024.php?aaaammjj=20021205&article=5371514&type=ar
  8. https://www.letelegramme.fr/ar/viewarticle1024.php?aaaammjj=19990211&article=19990211-5150758&type=ar
  9. https://www.letelegramme.fr/ar/viewarticle1024.php?aaaammjj=20020413&article=4263957&type=ar
  10. https://www.meretmarine.com/fr/content/saint-nazaire-le-baliseur-charles-babin-en-arret-technique
  11. « Les Phares et balises veillent sur leur Atlantique », Ouest-France.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  12. https://www.lechodelalys.fr/art/dunkerque/le-dernier-voyage-du-baliseur-emile-allard-au-mole-6-ia683b0n164614
  13. https://icono.maison-hommes-techniques.fr/resources/pdfs/liste_navires_construits_dans_la_region_nantaise.pdf
  14. Sauvetage du Charles Babin
  15. a b et c Charles Babin - voilier d'exploration scientifique
  16. https://actu.fr/pays-de-la-loire/guerande_44069/paimboeuf-rachete-par-les-raffin-caboisse-le-charles-babin-bientot-a-quai_9792260.html
  17. a et b https://actu.fr/pays-de-la-loire/saint-nazaire_44184/port-lancien-baliseur-charles-babin-quitte-saint-nazaire_18194961.html
  18. https://www.association-eclat.fr/raffin-caboisse-pierre-mon-tour-du-monde-en-solitaire-sur-babar-P130.html
  19. https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/saint-nazaire-44600/le-charles-babin-vendre-sur-leboncoin-5045281
  20. https://www.kisskissbankbank.com/fr/projects/sauvetage-d-un-navire-emblematique
  21. https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/saint-nazaire-44600/le-charles-babin-pourrait-bien-reprendre-la-mer-4003749
  22. a b et c https://www.ouest-france.fr/leditiondusoir/data/71843/reader/reader.html#!preferred/1/package/71843/pub/102157/page/12
  23. https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/saint-nazaire-44600/saint-nazaire-le-baliseur-charles-babin-en-vente-sur-leboncoin-5043001
  24. https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/saint-nazaire-44600/le-proprietaire-du-charles-babin-met-les-points-sur-les-i-6635120
  25. https://saint-nazaire.maville.com/actu/actudet_-saint-nazaire.-un-ancien-baliseur-nazairien-fait-route-vers-l-ukraine_52719-3509886_actu.Htm

Lien interne[modifier | modifier le code]

Autres baliseurs : Armorique, Roi Gradlon, Atlantique

Images[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :