Chapelle Valmarana

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Une des deux niches de la chapelle Valmarana

La chapelle Valmarana (en italien : Capella Valmarana) est une chapelle attribuée à Andrea Palladio, située dans la crypte de l'église Santa Corona à Vicence, dans la province homonyme et la région Vénétie, en Italie.

Historique[modifier | modifier le code]

L'église Santa Corona à Vicence.

C'est probablement en 1576, quand meurt Antonio Valmarana, que Palladio conçoit ce précieux sanctuaire dans la crypte de l'église de Santa Corona à Vicence, le lieu de sépulture, depuis cinquante ans, de la famille Valmarana. Pour les parents du défunt, l'architecte vicentin a réalisé, dix ans auparavant, le grand palais familial, sur l'actuel corso Fogazzaro, où Antonio réside depuis 1574.

La date 1597 gravée sur une dalle du pavement n'est pas celle de la construction de la chapelle, mais plutôt celle du transfert des dépouilles de ses parents et de ses frères, voulu par Leonardo Valmarana ; dans son testament, ce dernier assume l'entière responsabilité de la construction.

Description[modifier | modifier le code]

Plan (Ch. Bouleau, 1999)

Indubitablement palladienne, même en l'absence de documents directs vérifiables, la chapelle Valmarana est un espace très calibré, presque un hypogée, de dimensions extrêmement réduites. Un carré vide, délimité par des pilastres pliés, s'étend longitudinalement avec deux niches surmontées de deux oculi d'où filtre une lumière sépulcrale ; c'est une citation sophistiquée du tablinum de la demeure de la Rome antique.

Dans les mêmes années, Palladio dessine les chapelles latérales de l'église du Rédempteur de Venise, en mettant en séquence une série d'espaces substantiellement identiques à la chapelle Valmarana, l'exemple vicentin en étant, en quelque sorte, le prototype.

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sources et références[modifier | modifier le code]