Château de Herces

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Château de Herces
Image dans Infobox.
Le château de Herces.
Présentation
Type
Style
Architecte
Construction
Propriétaire
Patrimonialité
Localisation
Adresse
Coordonnées

Le château de Herces est un château français de style néoclassique situé dans l'actuelle commune de Berchères-sur-Vesgre dans l'actuel département d'Eure-et-Loir et la région Centre-Val de Loire. Il a été construit en 1772 par Jacques-Denis Antoine, architecte de l'hôtel des Monnaies à Paris, et des châteaux de Marville-les-Bois[1] et du Buisson-de-May, pour l'intendant des finances Charles Robert Boutin.

Histoire[modifier | modifier le code]

La terre de Herces appartenait en 1137 à Amaury III de Montfort, comte d'Évreux. Un château fut construit entre le XIVe et le XVe siècle par la famille de Simon de Richebourg.

Au XVIIe siècle, la terre et seigneurie de Berchères et le fief de Herces appartenaient à la famille des chevaliers du Buc, alias du Buc-Richard. Gédéon et Jean du Buc furent seigneurs successifs, selon les actes d'état-civil de l'Ancien Régime.

En 1710, Louis Colbert (1667-1714), comte de Lignières, dernier fils de Colbert, acheta le domaine qui fut revendu en 1760 à M. de Beaumanoir.

Le château actuel a été construit en 1772 par l'architecte Jacques-Denis Antoine, architecte de l'hôtel des Monnaies à Paris pour l'intendant des finances Charles Robert Boutin, qui le conserva jusqu'en 1791.

Exactement à la même époque, la sœur de Charles Robert Boutin, Marie Charlotte Madeleine Boutin, vicomtesse de Montboissier, fit construire non loin de là le château de Montboissier à Montboissier par l'architecte du roi Nicolas Marie Potain.

Le château appartenait au début 2009 aux cheikhs Mohammed Bin Butti Hamid Al Hamid, président de la municipalité d'Abou Dabi, et Saïf Bin Mohammed Bin Butti.

Architecture[modifier | modifier le code]

De plan ramassé, ce remarquable château, élevé sur trois étages, se signale avant tout par le fait que, comme le Petit Trianon, il présente quatre façades différentes sous un entablement continu.

Protection[modifier | modifier le code]

  • Le château est inscrit sur l'inventaire supplémentaire des monuments historiques par arrêté du [2].
  • Le bâtiment à usage de laiterie et de pigeonnier est classé parmi les monuments historiques par arrêté du [2].

Sources[modifier | modifier le code]

  • Michel Gallet, Les architectes parisiens du XVIIIe siècle, Paris, Éditions Mengès, 1995 (ISBN 2-85620-370-1)

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Abbé Charles Métais, Le Château de Herces à Berchères-sur-Vesgre, 1897

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :