Château de Beaumont-sur-Vingeanne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Château de Beaumont-sur-Vingeanne
Image illustrative de l’article Château de Beaumont-sur-Vingeanne
Période ou style Classique
Type Château
Début construction 1723
Propriétaire initial Abbé Claude Jolyot
Protection Logo monument historique Inscrit MH (1948)
Coordonnées 47° 27′ 40″ nord, 5° 21′ 55″ est
Pays Drapeau de la France France
Région historique Bourgogne-Franche-Comté
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Côte-d'Or
Commune Beaumont-sur-Vingeanne
Géolocalisation sur la carte : Bourgogne
(Voir situation sur carte : Bourgogne)
Château de Beaumont-sur-Vingeanne
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Château de Beaumont-sur-Vingeanne

Le château de Beaumont-sur-Vingeanne est un château du XVIIIe siècle de style classique sur un parc de 6 hectares et un jardin potager à Beaumont-sur-Vingeanne en Côte-d'Or en Bourgogne. Il est inscrit aux Monument historique depuis le [1].

Historique[modifier | modifier le code]

Le château de Beaumont fut d'abord une forteresse. Très endommagée en 1636 par les impériaux, la conquête de la Franche-Comté en 1678 rend inutile les fortifications sur la Vingeanne[2].

Le château est édifié en 1723 par l'abbé Claude Jolyot (1670-1762) (docteur en théologie, chapelain du roi Louis XV de France, et fils de François Jolyot, gérant des biens de la famille de Saulx-Tavannes à laquelle le comté de Beaumont appartenait).

Apparenté au type des demeures de campagnes bourguigonnes, il se trouve pourtant loin d'une grande agglomération. Son plan original joue sur le dénivelé du terrain, créant un rez-de-jardin en dessous de l'étage principal. La qualité de dessin des ornements intérieurs laisse supposer l'intervention d'un ornemaniste parisien.[3]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Château », notice no PA00112098, base Mérimée, ministère français de la Culture
  2. Yves Beauvalot, « Le château de Beaumont-sur-Vingeanne », in Congrès archéologique de France, 1994, p. 57-63, (lire en ligne).
  3. Beauvalot, 1994, idem.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]