Patrick Segal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Segal.

Patrick Segal (né à Épernay en 1947) est un écrivain, cinéaste, homme politique et ancien sportif français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière[modifier | modifier le code]

Sportif de haut niveau, un accident le prive de l'usage de ses jambes en 1972, alors qu'il n'a que vingt-quatre ans[1]. Il reste dans le sport de haut niveau, notamment en faisant un tour du monde en fauteuil roulant (1976, raconté dans L'Homme qui marchait dans sa tête qui lui vaut le prix des Maisons de la Presse) ou en participant notamment aux Jeux paralympiques d'été de 1988 à Séoul. Après son accident, il participe à 25 marathons[1].

En 1989, il est maire-adjoint de Paris, chargé des handicapés, puis délégué interministériel aux handicapés entre 1995 et 2002[1].

Il s'est consacré à la défense des personnes handicapées par ses œuvres (livres, films) et des actions humanitaires (pour Médecins du monde ou Handicap International dont il a été vice-président) ou politiques. En 2008, il est inspecteur général des affaires sociales ; durant ses missions gouvernementales, il s'occupe notamment avec Gilbert Montagné d'une mission concernant l'intégration des aveugles et mal-voyants[1].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Divorcé en 1993 de la comédienne Catherine Leprince, il a deux enfants avec son épouse suivante[1].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Livres
Films
  • La Nuit ensoleillée
  • Où es-tu camarade ?

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e Jean-Baptiste Mouttet, « Patrick Segal défend toujours la cause des handicapés », La Croix,‎ (lire en ligne)

Lien externe[modifier | modifier le code]