Catherine Feff

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Catherine FEFF
Catherine FEFF.jpg
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (66 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Distinctions

Catherine Feff, née le , est une artiste peintre française, spécialisée dans la création et la réalisation de peintures en grandes dimensions.

Biographie[modifier | modifier le code]

Catherine Feff, est née le 5 mars 1954 à Paris 13ème et a fondé en 1986 une entreprise spécialisée dans la communication artistique en grandes dimensions. Elle a préalablement étudié à l’École Nationale Supérieure des Arts Décoratifs de Paris, puis au Centre de Formation des Journalistes, rue du Louvre à Paris pour exercer en suivant la fonction de rédactrice styliste au magazine Okapi (bimensuel pour les 10, 12 ans) à Bayard Presse de 1978 à 1985[1]. Fille d’un artisan peintre et mariée à un entrepreneur, elle a très vite conjugué sa passion pour l’art avec son goût d’entreprendre tout en ménageant sa vie de famille car Catherine est mère de trois enfants : Maximilien, Suzanne et Raphaël.

Domaines d'activités[modifier | modifier le code]

LES TOILES ÉVÉNEMENTIELLES

Pionnière dans ce domaine, Catherine Feff a été la première à concevoir et réaliser des bâches peintes figuratives à Paris. L’idée consistait à s’appuyer sur les structures d’échafaudage dressées dans le cadre de travaux et d’utiliser des bâches ordinaires de chantier pour peindre des décors. En juin 1986, elle accrocha, avec son équipe, un décor peint composé d’une centaine de toiles de 18 m2 chacune. « Coup de théâtre », cette bâche artistique représentait une femme dévoilant son visage derrière un loup.

Ce décor peint est composé d’une centaine de toiles de 18 m2. Elles ont été juxtaposées au moment de l’accrochage pour former un ensemble sur les trois pans de l’immeuble Mazda. Tout a été peint à la main, à Issy-les-Moulineaux en avril et mai 1986. C’est la première toile peinte figurative tendue sur un échafaudage à Paris.L’idée consistant à s’appuyer sur les structures dressées dans le cadre de travaux et d’utiliser des bâches ordinaires de chantier pour peindre des décors.« Coup de théâtre », cette bâche artistique représentait une femme dévoilant son visage derrière un loup.Ce fut un véritable engouement. En suivant, les premières bâches peintes artistiques seront immédiatement plébiscitées par le public. De nombreuses créations et réalisations en grands formats ont ensuite été effectuées par Catherine Feff et son équipe, en France, en Europe, aux Etats-Unis et en Extrême Orient.Sans cesse revisité et adaptée par d’autres entreprises, c’est une idée qui a fait le tour du monde.
Toile événementielle " Coup de Théâtre " 29 rue de Lisbonne Paris 8ème / Juin 1986

En tout, 1 800 m2 de toiles ont été accrochées sur les trois côtés de l’immeuble Mazda situé au 29 rue de Lisbonne, Paris 8ème. Ce fut un véritable engouement populaire. Les premières bâches peintes artistiques furent aussitôt plébiscitées par l’ensemble du public[2]. De nombreuses créations et réalisations en grands formats ont ensuite été réalisées par Catherine Feff et son équipe, en France, en Europe, aux Etats-Unis et en Extrême Orient. Le plus grand décor a été effectué à Berlin pour la reconstitution, taille réelle du Berliner Stadt Schloss, ancienne résidence des Hohenzollen jusqu'à la chute de l'Empire allemand à la fin de la première guerre mondiale. Pour la réalisation de ce décor de 10 000 m2, Catherine Feff a reçu en 1993, un diplôme du livre Guinness des Records pour le plus grand trompe-l’œil réalisé sur toile[3]. Catherine Feff et son atelier ont peint ses toiles géantes jusqu’aux années 2 000. Les toiles ont été ensuite imprimées à partir de fichiers numériques. Au fil des années les échafaudages sont devenus des supports de communication pour des toiles événementielles et publicitaires. Les annonceurs accompagnent les villes et l’État pour recueillir des fonds destinés aux travaux de restauration des monuments. Catherine Feff a su s’adapter à cette nouvelle démarche en partenariat avec Lioté une régie publicitaire spécialisée dans ce domaine.


LES MURS PEINTS

En passant du métier d’illustratrice de presse à celui de muraliste, Catherine Feff a souhaité contribuer à l’amélioration de certaines zones délaissées de l’espace urbain par la création et la réalisation de murs peints en grandes dimensions.C’est une des artistes peintres les plus reconnues dans le domaine du trompe-l’œil et des murs peints, avec plus d’une centaine de références à son actif. Ses peintures sont discrètes, surprenantes et souvent teintées d’humour. Elles s’intègrent avec mimétisme dans le paysage urbain. Les murs peints réalisés par Catherine Feff et son équipe restent visibles dans des espaces publics à Paris, en région parisienne, en province et à l’étranger.C’est pourquoi on qualifie parfois Catherine Feff « d’artiste populaire ».


DÉCORS D’INTÉRIEUR

Fascinée par le monde du trompe-l’œil, technique picturale qui était tombée dans l’oubli, Catherine Feff s’est, dès les années 1980, passionnée pour le faux bois, le faux marbre, les effets de matière, la perspective, les ombres et les lumières, les décors figuratifs.Elle a toujours réalisé des fresques pour les particuliers, les entreprises, les hôtels et les restaurants. Aujourd’hui, certains établissements les plus prestigieux comme les plus populaires, ont conservé en leur sein des oeuvres signées par Catherine Feff et son atelier.


PEINTURES DE CHEVALET

Parallèlement à son activité d’entreprise, Catherine Feff peint des toiles de chevalet figuratives pour la plupart. Plusieurs collections ont vu le jour, sur des thèmes variés comme l’architecture en trompe-l’oeil, la nature, les fleurs, les portraits et les ombres portées.


LES PAPIERS PEINTS MYFRESKO

Avec sa fille Suzanne, Catherine FEFF a fondé une entreprise spécialisée dans la création, l’édition et la vente de papiers peints. Ils se présentent sous la forme de panoramiques composés de 8 lés à coller les uns à côté des autres.Le support peut être un adhésif mat ou un textile pré encollé, très faciles à poser.

Honneurs et distinctions[modifier | modifier le code]

Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres, 5 décembre 1990.

Trophée de la Création d’Entreprise, A.N.C.E. en 1991.

Isséen d’or, en 1991.

Chevalier de l’Ordre National du Mérite, 16 novembre 1992.

Best site hoarding award 1992 highly commended, Mairie de Paris pour les nouvelles perspectives des Champs Elysées

Le livre Guinness des Records, diplôme décerné pour le plus grand trompe-l’œil 10 000 m2 représentant le château de Berlin en 1993.  

Who’s Who in France, depuis 1994.

Les Trophées des Femmes 3000, le 27 juin 2000.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Christophe GOURDY, « EcoleArtMural-Versailles.com » (consulté le 23 janvier 2020)
  2. Elisabeth HYAFIL, « La petite main qui bâche les grands travaux. Depuis dix ans, Catherine Feff habille de fresques les monuments en rénovation. », sur Libération.fr, (consulté le 23 janvier 2020)
  3. « Boulogne Magazine n°4 - septembre-octobre 2018 », sur calameo.com (consulté le 23 janvier 2020)

Liens externes[modifier | modifier le code]