Caius Aemilius Mamercinus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Aemilius Mamercinus.

Caius Aemilius Mamercinus est un homme politique de la République romaine du début du IVe siècle av. J.-C.

Famille[modifier | modifier le code]

Il est membre des Aemilii Mamercini, branche de la gens patricienne Aemilia. Il est le fils d'un Tiberius Aemilius et le petit-fils de Tiberius Aemilius Mamercinus, consul en 470 et 467 av. J.-C. Son nom complet est Caius Aemilius Ti.f. Ti.n. Mamercinus[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Premier tribunat consulaire (394)[modifier | modifier le code]

Il est élu tribun militaire à pouvoir consulaire en 394 av. J.-C.[2],[a 1] avec cinq collègues parmi lesquels Camille. Alors que ce dernier soumet Faléries, Caius Aemilius et un de ses collègues Spurius Postumius Albinus Regillensis mènent une campagne contre les Èques[1],[a 2].

Deuxième tribunat consulaire (391)[modifier | modifier le code]

Caius Aemilius est élu tribun consulaire une seconde fois en 391 av. J.-C. avec cinq autres collègues[3] Avec Lucius Lucretius Tricipitinus Flavus, Caius Aemilius parvient à pousser Volsinies à la reddition et à accepter une trêve de vingt ans. Pendant ce temps, deux de ses collègues, Servius Sulpicius Camerinus et Agrippa Furius Fusus, mènent des raids sur le territoire des Salpinates[3],[a 3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  • Sources modernes :
  1. a et b Broughton 1951, p. 90.
  2. Broughton 1951, p. 89-90.
  3. a et b Broughton 1951, p. 93.
  • Sources antiques :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) T. Robert S. Broughton, The Magistrates of the Roman Republic : Volume I, 509 B.C. - 100 B.C., New York, The American Philological Association, coll. « Philological Monographs, number XV, volume I »,‎ , 578 p.