Brasserie Licorne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Brasserie Saverne)
Aller à : navigation, rechercher

Brasserie Licorne

Description de cette image, également commentée ci-après

La Brasserie Licorne à Saverne

Création 1845
Dates clés 1912: la brasserie s'installe sur son site actuel.
1989: intègre le groupe Karlsbräu France.
Siège social Drapeau de France 60 rue de Dettwiller, Saverne (France)
Activité Brasserie
Produits Bières : Licorne Authentique, Licorne Légende, Licorne Bio, Licorne Grand Cru, Licorne Elsass, Licorne Black, Karlsbräu, Amos, Walsheim, El Grande, Burg Bier, Burgbräu
Société mère Karlsbräu France (Karlsberg)
Site web Brasserie Licorne
Chiffre d’affaires 130 millions d'euros (2013)

La Brasserie Licorne est une brasserie alsacienne installée à Saverne, dans le département du Bas-Rhin. Fondée en 1845, elle appartient aujourd'hui au groupe Karlsbräu France.

Situation[modifier | modifier le code]

La bière Licorne est le produit de tradition de la Brasserie.
Ancienne enseigne Bière de Saverne.
Bouteille de Licorne Elsass.

Saverne, à la limite entre l'Alsace et la Lorraine, était appelée « Tabernae » (taverne) par les Romains. La culture de la bière y est présente depuis très longtemps.

La Licorne est l'emblème de cette ville depuis le XIVe siècle. Cet animal fabuleux à corps de cheval possède une longue corne pointue en spirale au milieu du front. La légende dit qu'elle vit au milieu des forêts, près des sources. Elle est synonyme de pureté, de force et d'indépendance et sa corne est un signe de puissance divine pour purifier l'eau. Cette légende raconte qu'une Licorne a trempé sa corne dans l'eau de Saverne et que depuis cette eau est limpide et pure, donc parfaite pour la bière.

Le produit phare de la brasserie est d'ailleurs la bière Licorne mais elle produit toujours des bières de saison comme les bières de Noël et de mars. Elle produit aussi des bières pour la grande distribution comme la Burgbier (bière du bourg), la Fritzbräu (bière de Fritz) ou la Burgbräu.

Histoire [1][modifier | modifier le code]

Brasserie de tradition, très attachée à la ville de Saverne et à l’Alsace, elle est longtemps restée une entreprise familiale dirigée successivement par les familles Ebener, Schweickhardt, Gerber, Becker et Weber. La Brasserie Licorne appartient aujourd’hui au groupe allemand Karlsberg (appelé Karlsbräu en dehors de l'Allemagne).

En 1845 Henri Schweickhardt arrive à Saverne et succède à Florent Ebener en rachetant sa brasserie. À l’époque la ville de Saverne comptait plusieurs brasseries artisanales dont Amos et Burgard. Schweickardt est secondé à partir de 1898 par le mari de sa fille, Louis Gerber. Jusqu’ici, la brasserie se situe rue des clés mais en 1895 les vieilles installations ne peuvent plus suffire face à l’essor démographique de la ville. Il est donc décidé de construire une nouvelle usine à l’arrière, vers l’impasse du cygne. Ces extensions vont vite devenir insuffisantes et la brasserie va devoir déménager.

En 1912[2] une nouvelle brasserie est construite sur un vaste terrain qui domine la ville. Une route importante borde la propriété et les possibilités d’extension existent déjà. Ce terrain se trouve route de Dettwiller, adresse à laquelle la Brasserie Licorne se situe encore aujourd’hui.

En janvier 1973, la famille Gerber trouve un accord avec la brasserie allemande Becker, une entreprise familiale qui lui permet de se développer en appliquant une croissance réfléchie et mesurée. Becker oriente la Brasserie de Saverne vers le marché national, près d'un siècle après les autres brasseries alsaciennes. Elle était restée très locale jusqu’ici.

La production passe de 28 000 hectolitres en 1972 à 130 000 hectolitres en 1979 et 150 000 hectolitres en 1988[2].

En avril 1989, Karlsberg (Karlsbräu) reprend le groupe Becker. C’est un puissant groupe brassicole créé en 1878 dirigé par le docteur Richard Weber, qui a réussi a demeurer familial jusqu’à nos jours. La politique est toujours identique : une croissance continue et réfléchie et des investissements progressifs. Une nouvelle salle de brassage est construite en 1992.

En 1993 la Brasserie Amos de Metz, acquise par Karlsberg en 1988, ferme ses portes. La production de la bière Amos est alors transférée à la Brasserie de Saverne.

En 2007 la Brasserie de Saverne adopte le nom de Brasserie Licorne. Ce changement s’accompagne du développement de la marque Licorne dans l’est de la France puis au niveau national. La brasserie commercialise aujourd’hui plusieurs marques de bières telles que Karlsbräu, Amos et Licorne en France et à l’étranger.

La Brasserie Licorne est également le distributeur de la boisson énergisante Dark Dog[3].

Elle produit aujourd'hui plus d'un million d'hectolitres par an et emploie 170 personnes[4].

Dans le cadre de la « renaissance » de Schutzenberger, les bières de cette dernière sont produites par la Brasserie Licorne, selon les recettes originales, depuis 2012.

Bières[modifier | modifier le code]

Amos, née en 1868 à Metz, une ville qui fût pendant longtemps la capitale de la bière en Lorraine. Sur l'emblème Amos figure Gambrinus, le roi de la bière.
  • Licorne Authentique (blonde, 4,8%);
  • Licorne Bio (blonde, 5%);
  • Licorne Elsass (blonde, 5,5%);
  • Licorne Grand Cru (blonde, 5,2%) fabriquée avec de la levure de champagne;
  • Licorne Légende (blonde, 5,9%);
  • Licorne Mars (bière de saison, ambrée, 4,8%);
  • Licorne Noël (bière de saison, ambrée, 5,8%);
  • Licorne Black (brune, 6%);
  • Licorne Blue (bière sans alcool);
  • Karlsbräu (blonde, 5%)
  • Karlsbräu Urpils (blonde, 4,9%);
  • Amos (blonde, 5,2%);
  • El Grande (bière aromatisée téquila, 5,9%);
  • Floreffe (bière d'abbaye, blonde, 6,2%);
  • Floreffe Blanche (blanche, 4,5%);
  • Belgian Kriek (kriek, 3,5%);
  • Boris Bold (8,6%);
  • Boris Slam (10,5%);

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Histoire de la bière et de la Brasserie à Saverne, Phlippe Voluer - 2013.
  2. a et b Les Saisons d'Alsace, DNA, « La bière une passion alsacienne », juin 2014, page 74.
  3. Site Rayon-Boissons
  4. Les Saisons d'Alsace, DNA, « La bière une passion alsacienne », juin 2014, page 75.

Voir aussi[modifier | modifier le code]