Bram's

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
 Ne doit pas être confondu avec Brams ou Brahms.
Bram's
Surnom Brams, Brazza et Brazamizi
Nom de naissance Ibrahim Keita
Naissance
Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine - Drapeau de la France France)
Décès (à 37 ans)
Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine - France)
Activité principale Rappeur
Genre musical Hip-hop et rap français
Instruments Voix
Années actives 19942011
Labels Tallac Records

Bram's, de son vrai nom Ibrahim Keita (), est un rappeur français d'origine guinéenne. Il faisait partie du trio Malekal Morte, et était notamment le cousin du rappeur Black Mesrimes du groupe Sexion d'Assaut. Ibrahim était très impliqué dans la vie de son quartier, il était ainsi animateur[1] au quartier du pont de Sèvres ; sa mère Yvette Keita[2],[3] étant elle-même responsable associative.

À l'âge de 37 ans, souffrant d'une très sévère dépression depuis plusieurs mois, il meurt le 22 mai 2011, après s'être jeté du haut d'un immeuble de la cité du quartier de Pont de Sèvres à Boulogne-Billancourt.

Biographie[modifier | modifier le code]

Bram's était un rappeur ayant fait partie du groupe Malekal Morte, le groupe étant composé de Bram's, Mala et Issaka. Le groupe fait ses premiers pas dans le rap au milieu des années 1990 au sein du collectif Beat 2 Boul (Sages Poètes de la Rue, Lunatic, Mo'vez Lang, Nysay et Les Solos) dont les membres sont tous issus du quartier du Pont De Sèvres à Boulogne-Billancourt. Le premier album du collectif, Dans La Sono, sorti en 1997 marque la première apparition discographique du groupe avec le morceau Catch à l'arrière à une période que beaucoup considèrent comme l'âge d'or du rap français. Ils sont ensuite plus discrets et ne sortent pas de nouveau titre avant plusieurs années.

Ils reviennent en 2000 sur le morceau 92i issu de l'album Mauvais œil du groupe Lunatic, auxquels ils sont désormais affiliés. 92i étant le nom du crew des divers rappeurs qui gravitaient autour du groupe Lunatic (La Malekal Morte donc, mais aussi Sir Doum's, LIM ou Nessbeal). Dès lors, et après que Booba ait commencé sa carrière solo, Bram's apparaîtra sur tous ses albums sans exception, qu'il soit seul ou accompagné de son groupe. Sa dernière apparition discographique sera le morceau Si tu savais issu de l'album de Booba, Lunatic sorti en 2010.

Il décède le 22 mai 2011, après s'être jeté du haut d'un immeuble[1] de la cité du quartier de Pont de Sèvres à Boulogne-Billancourt. Il souffrait d'une très sévère dépression depuis plusieurs mois. Selon le rapport de police, le rappeur aurait « envoyé des mails à des membres de sa famille pour leur expliquer la volonté d'en finir avec la vie[4]. » Son suicide est cité lors d'un conflit entre Rohff et Booba en 2015[5].

Discographie[modifier | modifier le code]

Apparitions[modifier | modifier le code]

  • 1997 : Malekal Morte - Catch à l'arrière sur le EP du Beat De Boul, Dans La Sono
  • 1999 : Lunatic feat. Malekal Morte - Test ton Mic sur Générations 88.2
  • 2000 : Lunatic feat. Malekal Morte - 92I sur l'album de Lunatic, Mauvais œil
  • 2001 : Malekal Morte - Stargate sur la compile du 45 Scientific, 45 Scientific
  • 2002 : Booba feat. Malekal Morte & Sir Doum'S - 100-8 Zoo sur l'album de Booba, Temps mort
  • 2003 : Malekal Morte - Ici sur la mixtape de Mala, Ma zone
  • 2004 : Booba feat. Issaka & Bram's - Pazalaza pour Sazamuser sur l'album de Booba, Panthéon
  • 2005 : Malekal Morte - Etalons noirs sur la mixtape de Booba, Autopsie Vol. 1
  • 2006 : Booba feat. Malekal Morte - 92 Izi sur l'album de Booba, Ouest Side
  • 2007 : Booba feat. Mala & Bram's - Du biff sur la mixtape de Booba, Autopsie Vol. 2
  • 2008 : Booba feat. Mala & Bram's - Izi Life sur l'album de Booba, 0.9
  • 2009 : Booba feat. Dje & Bram's & Mala - On Controle la Zone sur la mixtape de bBooba, Autopsie Vol. 3
  • 2009 : Mala & Bram's - Izi Cash sur l'album de Mala, Himalaya
  • 2010 : Booba, Bram's & Mala - Si tu savais sur l'album de Booba, Lunatic

Hommages[modifier | modifier le code]

  • 2011 : Booba lui dédiera son clip Comme une étoile quelques semaines après sa mort.
  • 2011 : La Fouine le cite dans son morceau Bienvenue Dans Le 78 : « Que Brams repose en paix ».
  • 2011 : Booba lui consacre également une punchline dans le morceau Bakel City Gang : « Mon meilleur shab est mort, j'suis blasé de la life »« Clamart c’est àl que j’veux qu’on m’enterre » car Bram’s y est enterré.
  • 2012 : Dans le début du clip de Mokobé Taxiphone, on peut voir une photo de DJ Mehdi (prince de la ville) et de Bram's (repose en paix).
  • 2012 : Dans le clip du morceau 'Paname' Booba rend hommage a Bram's '' C'est pour toi khos* ''
  • 2012 : Booba lui rend hommage dans son album Futur sorti en novembre 2012, sur les morceaux 2Pac, et Caramel : « Brazza soldat 92I ».
  • 2012 : Black Kent lui rend hommage dans la chanson Saint-Valentin (Outro) sur son album Vendeur de Rêves
  • 2012 : Son cousin Black Mesrimes, rappeur qui fait partie du groupe Sexion D'Assaut lui rend hommage sur le morceau J'reste debout de l'album L'Apogée.
  • 2013 : Booba fait référence à Bram's sur le morceau R.T.C : « Ibrahim on t'a pas oublié ».
  • 2014 : Booba fait encore référence à Bram's sur le morceau extrait de la bande original du film de Chris Macari La Mort Leur Va Si Bien : « Il n'y a que Brazza que je regrette ».
  • 2014 : LIM fait référence à Bram's sur le morceau Fin qui est également un hommage à tout Beat de Boul.
  • 2014 : Booba fait référence à Bram's dans le morceau "Une vie" avec la phrase « mon re-frè (frère) sur la pommette », il fait allusion au tatouage qu'il s'est fait en souvenir de son ami.
  • 2015 : Booba référence encore Bram's dans son nouvel album D.U.C, dans temps mort 2.0 ft. Lino il confirme ceci en disant : « Le négro nous a quitté, je me suis fait tatouer le 7. »
  • 2015 : Dans la musique César du collectif 40 000 gang, le rappeur Benash fait une référence à Bram´s, lorsqu'il dit numéro 7, Brazza Brazza
  • 2015 : Booba lui dédiera l'outro du morceau Comme les autres de l'album Nero Nemesis.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Le rappeur Brams s'est jeté dans le vide », sur leparisien.fr (consulté le 4 avril 2016).
  2. « RENAISSANCE AFRICAINE » (consulté le 19 avril 2016).
  3. « Ibrahim Keita : Un pacificateur nous a quittés. », (consulté le 19 avril 2016).
  4. « Booba : Bram's, plus de précisions sur sa mort », sur Melty, (consulté le 19 avril 2016).
  5. « Rohff vs Booba : La mort de Bram's au centre d'un nouveau clash », sur Melty (consulté le 19 avril 2016).