Blasphémateur ! Les Prisons d'Allah

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Blasphémateur ! Les Prisons d'Allah
Image illustrative de l’article Blasphémateur ! Les Prisons d'Allah

Auteur Waleed Al-Husseini
Pays Drapeau de la France France
Genre Biographie Politique et Société
Éditeur éditions Grasset
Date de parution 2015
ISBN 978-2246854616
Chronologie

Blasphémateur ! Les Prisons d'Allah est un livre autobiographique de Waleed Al-Husseini, critiquant également l'islam fondamentaliste, paru en 2015.

Description[modifier | modifier le code]

Il y décrit sa jeunesse en Cisjordanie, sa prise de position en tant que blogueur athée et critique de la religion, son arrestation par les autorités palestiniennes, puis sa fuite vers la France.

Al-Husseini y aborde des questions concernant les interprétations extrémistes de la religion au sein de l'islam et explique pourquoi il défend la liberté d'expression. Il pense qu'il est essentiel que l'on puisse critiquer des idées religieuses sans être accusé de racisme, dans un but de défense des principes de la laïcité[1],[2],[3],[4].

Le livre est publié en France en , juste après l'attentat contre Charlie Hebdo et la prise d'otages au magasin juif Hyper Cacher. Du fait qu'il aborde un sujet dans une France confrontée aux dangers du terrorisme islamiste, il est médiatisé, plusieurs articles de la presse nationale paraissant à propos d'Al-Husseini et de son livre. Sont aussi publiées des tribunes par Al-Husseini notamment dans Libération[5], tandis que sont diffusées des interviews télévisées de l'auteur, réfugié en France pour ses opinions critiques de la religion[6],[7].

Citations[modifier | modifier le code]

  • "Je suis éternellement reconnaissant à l'homme politique et écrivain syrien Randa Kassis, qui m'a aidé et m'a conseillé de nombreuses manières, je lui dois tout ce qu'elle a fait avec moi en France."[8]
  •   "Les deux principaux sont: d'une part le multiculturalisme et d'autre part les politiques d'égalité des droits pour tous les individus. La situation des prisonniers musulmans était exemplaire de ce point de vue car elle nous permettait de comparer le système français de promotion de l'égalité des récompenses pour les hommes.  tous les citoyens de la république, sans distinction de race ou de religion, avec la tendance britannique à privilégier la protection des minorités en tant que stratégie d'intégration de la société. "

Notices[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]