Billy Higgins (batteur)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Billy Higgins.
Billy Higgins
Billy Higgins.jpg

Billy Higgins

Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 64 ans)
InglewoodVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Instrument
Label
Genre artistique

Billy Higgins était un batteur américain, né le 11 octobre 1936 et mort le 3 mai 2001.

Biographie[modifier | modifier le code]

Billy Higgins était un batteur de jazz. Il s'illustre principalement dans le free jazz et le hard bop.

Né en Californie, le 11 octobre 1936 dans une famille musicienne, il grandit à Watts, le quartier noir de Los Angeles. Un ami batteur lui donne envie de le devenir. Le milieu y est propice : à douze ans, il joue dans les orchestres de rhythm and blues (Amos Milburn, Bo Diddley, Jimmy Witherspoon), puis tourne avec les Jazz Messiah dirigés par Don Cherry et George Newman, travaille à l'occasion avec James Clay, Walter Benton, Dexter Gordon, Carl Perkins, Leroy Vinnegar, Slim Gaillard, entre autres - puis c'est la rencontre avec Ornette Coleman en 1958. Pendant les années 1960, il est l'un des batteurs attitrés du label Blue Note, pour lequel il participe à l'élaboration de dizaines d'albums. Il joue avec les plus grands de son temps : Donald Byrd, Dexter Gordon, Joe Henderson, Milt Jackson, Jackie McLean, Pat Metheny, Hank Mobley, Thelonious Monk, Lee Morgan, David Murray, Art Pepper, Sonny Rollins, Mal Waldron, Cedar Walton, entre autres. Batteur prolixe, il participe à la création de 700 albums, même dans le rock ou la funk. En 1989, il cofonde The World Stage (« la scène du monde » en français) à Los Angeles, pour promouvoir la révélation de jeunes musiciens de jazz. Il participa également à la mise en place du programme d'étude de jazz à l'Université de Californie, à Los Angeles.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Marié à Mauricina Altier Higgins, avec laquelle il eut cinq enfants, il finit par divorcer. Âgé de 64 ans, il meurt en 2001 d'une insuffisance rénale et hépatique.

Discographie[modifier | modifier le code]

Leader

  • 1979 : Soweto (Red Records)
  • 1979 : The Soldier (Timeless Records)
  • 1980 : Bridgework (Fantasy/Contemporary)
  • 1984 : Mr. Billy Higgins (Evidence)
  • 1985 : Essence (DMP)
  • 1994 : 3/4 For Peace (Red)
  • 1995 : Once More (Red)
  • 1997 : Billy Higgins Quintet (Evidence)
  • 2001 : The Best of Summer Nights at Moca (Exodus)

Sideman

Avec Sandy Bull (en)
Avec Donald Byrd
Avec Joe Castro
Avec Don Cherry
Avec Sonny Clark
Avec Ornette Coleman
Avec John Coltrane
Avec Bill Cosby
Avec Booker Ervin
Avec Stan Getz
Avec Dexter Gordon
Avec Grant Green
Avec Charlie Haden
Avec Herbie Hancock
Avec Andrew Hill
Avec Freddie Hubbard
Avec Bobby Hutcherson
Avec Clifford Jordan
  • Glass Bead Game (1973, 2 vols.; ressorti en 2006 sous le titre Glass Bead Games)
Avec Steve Lacy
Avec Charles Lloyd
Avec Jackie McLean
Avec Pat Metheny
Avec Blue Mitchell
Avec Hank Mobley
Avec Thelonious Monk
Avec Lee Morgan
Avec David Murray
Avec Horace Parlan
Avec Art Pepper
Avec Dave Pike
Avec Jimmy Raney
Avec Joshua Redman
Avec Sonny Rollins
Avec John Scofield
Avec Archie Shepp
Avec Sun Ra
Avec Cecil Taylor
Avec Bobby Timmons
Avec Mal Waldron
Avec Don Wilkerson
Avec Jack Wilson (en)

Liens externes[modifier | modifier le code]