Horace Parlan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Horace Parlan
Defaut 2.svg
Naissance
Nationalité
Activités
pianiste, musicien de jazz +

Horace Parlan, né à Pittsburgh (Pennsylvanie, États-Unis) le 19 janvier 1931, est un pianiste de jazz américain.

Il enregistre notamment pour Blue Note Records et SteepleChase Records.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il commence à jouer du piano à l'âge de 8 ans.

Enfant, Harlan Parlan souffre de poliomyélite qui lui occasionne une paralysie partielle de la main droite. Ce handicap le contraint à inventer une façon de jouer unique.

Il quitte Pittsburg en 1952 pour rejoindre Washington, où il reste cinq ans. Il y travaille avec Sonny Stitt. En 1963, il part à New York pour intégrer l'orchestre de Charlie Mingus, avec lequel il reste près de deux ans et contribue à l'enregistrement de ses albums « Blues & Roots » et « Mingus Ah Um ».

En 1960, il s'associe avec Eddie "Lockjaw" Davis, puis rejoint Johnny Griffin en 1962, avant de travailler pendant trois ans avec Roland Kirk.

En 1973, il s'établit à Copenhague, aux Danemark. En 1974, il effectue une tournée en Afrique avec Hal Singer.

Il travaille ensuite avec Archie Shepp.

En 2000, il reçoit le prix Ben Webster.

Discographie[modifier | modifier le code]

En tant que leader[modifier | modifier le code]

  • Movin' & Groovin' (Blue Note, 1960)
  • Us Three (Blue Note, 1960)
  • Speakin' My Piece (Blue Note, 1960)
  • Headin' South (Blue Note, 1960)
  • On the Spur of the Moment (Blue Note, 1961)
  • Up & Down (Blue Note, 1961)
  • Happy Frame of Mind (Blue Note, 1963)
  • Arrival (Steeplechase Records, 1974)
  • No Blues (Steeplechase, 1975)
  • Frank-ly Speaking (Steeplechase, 1977)
  • Goin' Home (Steeplechase, 1977)
  • Trouble in Mind (Steeplechase, 1980)
  • Blue Parlan (Steeplechase, 1978)
  • Hi-Fly (Steeplechase, 1978)
  • Musically Yours (Steeplechase, 1979)
  • The Maestro (Steeplechase, 1979)
  • Pannonica (Enja, 1981)
  • Like Someone in Love (Steeplechase, 1983)
  • Glad I Found You (Steeplechase, 1984)
  • Little Esther (Black Saint/Soul Note, 1987)
  • Alone (Steeplechase)
  • We Three (Teichiku, 1997)
  • Kojo No Tsuki[1] (M & I Jazz, 1998)

En tant que sideman[modifier | modifier le code]

Avec Gene Ammons

  • Gene Ammons in Sweden (Enja, 1973 [1981])

Avec Dave Bailey

  • One Foot in the Gutter (Epic, 1960)
  • Gettin' Into Somethin' (Epic, 1961)

Avec Eddie "Lockjaw" Davis

  • Tough Tenor Favorites (Jazzland, 1962) - avec Johnny Griffin
  • Goin' to the Meeting (Prestige, 1962)
  • Jaw's Blues (Enja Records, 1986)

Avec Lou Donaldson

  • The Time is Right (1959)
  • Sunny Side Up (1960)
  • Midnight Sun (1960)

Avec Pierre Dorge

  • The Jazzpar Prize (1992)

Avec Booker Ervin

  • That's It! (1961)
  • Exultation! (1963)

Avec Dexter Gordon

  • Doin' Allright (Blue Note, 1961)
  • Stable Mable (SteepleChase, 1975)

Avec Langston Hughes

  • Weary Blues (MGM, 1958)

Avec Roland Kirk

  • Gifts & Messages (1964)
  • Slightly Latin (1965)

Avec Charles Mingus

Avec Archie Shepp

  • Black Ballads (1992)

Avec Zoot Sims

  • Motoring Along (1975)

Avec Idrees Sulieman

  • Bird's Grass (SteepleChase, 1976 [1985])
  • Groovin' (SteepleChase, 1985)

Avec Stanley Turrentine

  • Look Out! (Blue Note, 1960)
  • Comin' Your Way (Blue Note, 1961)
  • Up at "Minton's" (Blue Note, 1961)
  • Jubilee Shout!!! (Blue Note, 1962)
  • Salt Song (CTI, 1971)

Avec Tommy Turrentine

  • Tommy Turrentine

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Chanson populaire traditionnelle japonaise : Kōjō no Tsuki

Liens externes[modifier | modifier le code]