Sécrétine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la médecine
Cet article est une ébauche concernant la médecine.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
L'introduction de cet article est soit absente, soit non conforme aux conventions de Wikipédia (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).

Ces motifs sont peut-être précisés sur la page de discussion. — Découvrez comment faire pour en améliorer la rédaction.

La sécrétine est une hormone intestinale. C'est un médiateur entraînant la sécrétion par le pancréas d'enzymes digestives (trypsine et chymotrypsine) ainsi que de HCO3- qui va neutraliser l'acidité gastrique et abaisse le taux de sucre sanguin[1].

Elle est produite par les cellules S, c'est-à-dire les cellules neuro-endocrines de la muqueuse duodénale.

Elle inhibe la vidange gastrique, contrairement au chyme, produit dans l'antre de l'estomac. Sa sécrétion est activée par l'acidité, ce qui entraine un relargage de bicarbonates (HCO3-). Le bicarbonate est donc un effecteur négatif de la sécrétion de la sécrétine (rétrocontrôle négatif). La sécrétine va stimuler le nerf vague (X), qui va lui stimuler les cellules canalaires pancréatiques pour déverser dans le duodénum le bicarbonate. C'est ici qu'agit le rétrocontrole.

Cette hormone a été mise en évidence par William Bayliss et Ernest Starling au début du XXe siècle (1902).

La sécrétine est une hormone antagoniste de la gastrine.

Cette hormone est utilisée aux États-Unis pour le traitement de l'autisme[2],[3].

Liens externes[modifier | modifier le code]


Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :