Bertrand de Labbey

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Labbey.

Bertrand de Labbey de La Besnardière est le dirigeant de la première agence artistique européenne, Artmedia.

Biographie[modifier | modifier le code]

Bertrand Philippe Fernand Marie de Labbey de La Besnardière, chevalier de la Légion d'honneur [1],né le à Vierzon, est issu d'une ancienne famille de la noblesse normande originaire de Falaise (Calvados)[2]. Il est le fils de Christian de Labbey de La Besnardière , ancien lieutenant de l'Armée de l'air pendant la Deuxième Guerre mondiale, pilote militaire du général de Lattre de Tassigny, et de Simone Garapin. Ses parents élèvent à Vierzon, Chatou, puis Maisons-Alfort leurs quatre enfants.

Échouant à HEC, Bertrand part pour l’École supérieure de commerce de Reims et passe le CAPES en sciences et techniques économiques. Il rencontre à Reims, Gilbert Bécaud pour qui il va travailler sept ans avant de monter sa propre société, Sidonie, qu’il vendra par la suite à EMI. En 1968, Marie-France Brière, réalisatrice à Europe 1, lui fait écouter un album de Julien Clerc et signe un contrat avec lui. Il devient gérant des éditions Rideau rouge. Après un premier refus au fondateur de l’agence Artmédia, Gérard Lebovici, il accepte, en 1975, de créer, dans le domaine musical, la copie de l’agence «Voyez mon agent », VMA, dont il détient 51 % du capital et en trois ans, atteint la moitié du chiffre d’affaires d'Artmédia. Après l'assassinat de Gérard Lebovici et la démission de Jean-Louis Livi, il emprunte, en 1990, 13 millions de francs et prend la majorité du capital[3]. Il devient producteur de concerts avec sa société Backline avec Rose Léandri, administratrice du Festival de Cannes, de l'Académie des Césars. Il représente neuf cents artistes[4]. Il est à l'origine des premières renégociations des royalties de Serge Gainsbourg[5] et du plus important cachet pour Jamel Debbouze de deux millions d'euros, pour le film Astérix et Obélix : Mission Cléopâtre[6]. En 2012, Cécile Felsenberg et Céline Kamina quittent Artmedia avec 150 talents, réalisateurs et acteurs, contre 2,2 millions d'euros, en guise d'indemnités, pour créer UBBA[7].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Il a eu une relation avec Catherine Deneuve, ainsi qu'une autre avec Marie-France Brière[8], avant d'épouser la brésilienne Marcia, ancienne femme de Claude Nougaro, ex-amie de Baden Powell de Aquino, avec qui il a deux enfants.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. JO 163 du 14 juillet 2005
  2. Régis Valette, Catalogue de la noblesse française, Robert Laffont, 2007, p.109: LABBEY de LA BESNARDIÈRE (de): d'argent au sautoir de sinople: Normandie (Falaise); extraction (maintenue en 1667)
  3. Bertrand de Labbey, Le Nouvel économiste
  4. Confidences d'un pygmalion, Le Figaro
  5. La couleur de l'argent, Libération
  6. Les agents secrets du cinéma, Le Parisien
  7. Profession agent artistique, Marianne
  8. Catherine Deneuve, Gala

Annexes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]