Bertrand Marchand

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Marchand.

Bertrand Marchand
image illustrative de l’article Bertrand Marchand
Bertrand Marchand en mars 2011
Biographie
Nationalité Drapeau : France Français
Naissance (65 ans)
Lieu Dinan
Période pro. 1976-1985
Poste Milieu défensif puis entraîneur
Pied fort Droit
Parcours junior
Saisons Club
1965-1971Drapeau : France Et S Ereac
1971-1972Drapeau : France Dinan-Léhon FC
1972-1976Drapeau : France Stade rennais
Parcours professionnel1
SaisonsClub 0M.0(B.)
1976-1990Drapeau : France Stade rennais 110 (3)
1980-1982Drapeau : France UES Montmorillon
Parcours amateur
Saisons Club
1982-1985Drapeau : France Thouars Foot 79
Équipes entraînées
AnnéesÉquipe Stats
1982-1997Drapeau : France Thouars Foot 79
1997-2002Drapeau : France Stade rennais B
2002-2004Drapeau : France EA Guingamp
2006-2007Drapeau : Tunisie Club africain
2007-2008Drapeau : Tunisie Étoile du Sahel
2008-2010Drapeau : Qatar Al-Khor Sports Club
2010Drapeau : Tunisie Tunisie
2011-2012Drapeau : Maroc Raja de Casablanca
2012-2013Drapeau : Qatar Umm Salal SC
2013-2014Drapeau : Qatar Al Kharitiyath SC
2015-2016Drapeau : Maroc Renaissance de Berkane
2017-Drapeau : Tunisie Club africain
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
Dernière mise à jour : 8 décembre 2017

Bertrand Marchand est un footballeur puis entraîneur français, né le 27 avril 1953 à Dinan.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est entraîneur-joueur puis entraîneur à Thouars de 1982 à 1997. Puis il est au Stade rennais (éducateur au centre de formation puis entraîneur-adjoint) et à Guingamp (Ligue 1), où il dirige les joueurs de l'équipe première de 2002 à 2004.

Il entraine également le Club Africain de Tunis et l'Étoile sportive du Sahel, club basé à Sousse en Tunisie avec lequel, en 2007, il remporte la Ligue des champions africaine et arrive en demi-finale de la Coupe du monde des clubs au Japon. Il est le seul français à ce jour, joueurs et entraîneurs confondus, à avoir réussi cette performance. À la suite de ce parcours, il reçoit le trophée UNECATEF[1].

Au terme de son contrat avec l'Étoile du Sahel, plusieurs clubs du golfe Persique commencent à s'intéresser de ce technicien et particulièrement le club d'Al Wahda Abu Dhabi qui serait prêt à tout pour le faire signer. Une deuxième rumeur l'envoie au Zamalek (Égypte), mais c'est finalement au Qatar, dans le club d'Al-Khor qu'il signe pour 2 ans.

En juin 2010, il devient le sélectionneur de l'équipe nationale tunisienne. Le 15 décembre 2010, le bureau fédéral de FTF décide de limoger Bertrand Marchand après deux défaites et un nul en matchs de qualification à la CAN 2012.

Le Raja de Casablanca annonce en septembre 2011 avoir recruté pour un an renouvelable le Français Bertrand Marchand comme nouvel entraîneur.

Le 16 avril 2015, il est nommé à la tête de l'équipe d'Al Gharafa, club qatari de football basé à Doha, pour une durée d'un mois à la suite du licenciement de Marco Paqueta.

Carrière[modifier | modifier le code]

Joueur[modifier | modifier le code]

Entraîneur[modifier | modifier le code]

Titres[modifier | modifier le code]

Avec l'Étoile du Sahel

Formation[modifier | modifier le code]

  • 1996 : Diplôme d'entraîneur professionnel de football
  • 1992 : Diplôme de formateur professionnel

Renseignements complémentaires[modifier | modifier le code]

  • 1991-à ce jour : Président et créateur d'une association d'anciens joueurs professionnels
  • 2000-2005 : Conférences sur le management et le coachning
  • 2004-2005 : Consultant technique pour la radio et la télévision française TPS et Canal+
  • 2007 : Participation en tant qu'entraîneur de l'Étoile sportive du Sahel (Tunisie), champion d'Afrique, à la coupe du monde des clubs au Japon en décembre. L'équipe sera demi-finaliste après avoir battu (1-0), en quart de finale, Pachuca (Mexique) le champion de la CONCACAF. Elle sera battu par Boca Juniors (Argentine), champion de la Copa Libertadores, en demi-finale par le plus petit des scores 1-0. Elle termine en 4e position après avoir fait match nul avec Urawa Red Diamonds (Japon), champion de la J-League, 2-2 (4 à 2 TAB).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]