Bernd Lucke

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lucke.
Bernd Lucke
Bernd Lucke en 2013.
Bernd Lucke en 2013.
Fonctions
Porte-parole d'Alternative pour l'Allemagne
En fonction depuis le
En tandem avec Alexander Gauland
Konrad Adam
Frauke Petry
Député européen
En fonction depuis le
Élection 25 mai 2014
Législature 8e (2014-2019)
Biographie
Date de naissance (52 ans)
Lieu de naissance Berlin-Ouest
Allemagne de l'Ouest Allemagne de l'Ouest
Nationalité Allemande
Parti politique Alternative pour l'Allemagne
Diplômé de Université de Berkeley
Université de Bonn
Profession Professeur d'économie

Bernd Lucke, né le à Berlin, est un économiste, homme politique allemand et cofondateur de l'Alternative pour l'Allemagne (AfD).

Biographie[modifier | modifier le code]

Grâce à une bourse de la Fondation universitaire du peuple allemand, il étudie l'économie, la philosophie et l'histoire moderne à Bonn, ainsi que l'économie à l'université de Californie à Berkeley. Directeur de l'Institut pour la croissance et la conjoncture, il conseille la Banque mondiale, travaillant aux États-Unis comme professeur invité et chercheur. Depuis 1998, il est professeur de macroéconomie au département d'économie de l'université de Hambourg[1].

En 2012, il participe à la création du mouvement anti-euro Alternative pour l'Allemagne (AfD), un nom choisi en réponse aux propos de la chancelière Angela Merkel. L'AfD se transforme en parti politique[2] et Bernd Lucke devient l'un de ses trois porte-parole, élu lors du congrès fondateur qui a lieu le 14 avril 2013 à Berlin[3]. Cofondateur de l'Alternative électorale 2013, il s'inquiète de « de l'ignorance des électeurs en matière d'économie »[4].

En 2014 il est élu député européen.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) CV de Bernd Lucke sur le site de l'université de Hambourg
  2. « Alternative pour l'Allemagne, le parti anti-euro qui veut séduire les déçus de Merkel » France 24, 15 avril 2013
  3. « Les ambitions des eurosceptiques allemands », Le Monde, 5 avril 2013
  4. « Le chef de l'AfD regrette l'ignorance des électeurs allemands », Reuters France, 14 août 2013

Liens externes[modifier | modifier le code]