Bernard Comment

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Bernard Comment
Naissance (60 ans)
Porrentruy, Drapeau de la Suisse Suisse
Pays de résidence Drapeau de la France France (Paris 6e)
Activité principale
Autres activités
Directeur de collection, éditeur
Distinctions
Auteur
Langue d’écriture Français

Œuvres principales

  • L'Ombre de mémoire

Bernard Comment, né le à Porrentruy, est un écrivain suisse.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils du peintre Jean-François Comment, il s'est formé à Genève chez Jean Starobinski. En 1986, il s'installe en Toscane où pendant quatre ans il enseigne à l'Université de Pise et travaille comme chroniqueur sportif. Dans les années 1980, Bernard Comment est secrétaire de la Fédération suisse des joueurs de football. Il donne des cours de français aux techniciens en micro-technique à Genève, avant de passer trois ans comme chercheur à Paris à l'École des hautes études en sciences sociales. Établi à Paris, il publie son premier roman en 1990. De 1993 à 1994, il bénéficie d'un séjour d'un an à la Villa Médicis, séjour qui lui inspire un pamphlet contre ce type de pension d'État.

Il co-écrit avec Alain Tanner le scénario des films Fourbi (1996), Requiem (1998) Jonas et Lila, à demain (1999), Paul s'en va (2004), et conçoit, en 1998, avec Bertrand Theubet, réalisateur à la TSR, Le pied dans la fourmilière, inspiré d'une de ses nouvelles.

Il a traduit en français plusieurs livres d'Antonio Tabucchi, dont Pereira prétend en 1995, Tristano meurt en 2004.

De 1999 à 2004, il dirige la fiction à France Culture.

En 2005, il prend la succession de Denis Roche comme directeur de la collection « Fiction & Cie » des éditions du Seuil

De 2005 à 2008, il préside la « Commission Roman » du Centre national du livre.

En 2010, il édite, avec Stanley Buchthal, des Fragments, regroupant les écrits intimes, poèmes et lettres de Marilyn Monroe[1].

D'octobre 2011 à fin 2015, il a été conseiller de programmes à Arte.

De 2012 à 2019, il a présidé la Maison de la Poésie à Paris.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Distinctions et prix[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Marilyn Monroe (trad. Tiphaine Samoyault), Fragments. Poèmes, écrits intimes, lettres, Paris, Le Seuil, , 269 p. (ISBN 978-2-02-102328-2)
  2. Nomination ou promotion dans l'ordre des Arts et des Lettres, janvier 2010

Collaborations[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]