Bərdə (raion)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Bərdə
Bərdə (raion)
Administration
Pays Drapeau de l'Azerbaïdjan Azerbaïdjan
Centre administratif Bərdə
Démographie
Population 141 600 hab. (2009[1])
Densité 148 hab./km2
Géographie
Coordonnées 40° 22′ 00″ nord, 47° 07′ 00″ est
Superficie 96 000 ha = 960 km2

Bərdə est l'une des 78 subdivisions de l'Azerbaïdjan. Sa capitale se nomme Bərdə. Elle est peuplée par 152 700 habitants en 2016[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le rayon de Barda a été créé en 1930 en tant qu'unité administrative indépendante. Il y a 1 ville et 110 villages dans le rayon[3].

Barda se composait de deux parties: Chahristan et Rabad. La partie du centre-ville était à Chahristan. Le Chahristan était entouré de murs de forteresse. Pendant ce temps, il y avait des artisans, des marchands et des caravansérails à Rabat.

Barda est devenu le centre de la région gouvernée par le gouverneur pendant la période de Sassanides. Barda était la capitale de l'Albanie au Xe siècle. Le centre de l'église albanaise a été déplacé à la ville de Barda en 552, et a été occupé par les féodaux iraniens en 639. Par la suite, Barda a reçu l'autonomie par l'aide de Javanchir, le dirigeant d'Alban. Il devint une partie centrale de la province d'Arran en 752. Barda faisait partie de l'état Sassanides jusqu'aux années 1990 du IXe siècle[3].

Les restes d'objets culturels, couvrant du 2e millénaire avant notre ère jusqu'au dernier Moyen Âge, ont été trouvés et conservés à Barda. Les objets culturels ont été la tombe de Barda construite en 1322, les vestiges des remparts du VIe siècle, la mosquée Ibrahim et le cimetière du XVIIIe siècle, deux ponts datant des VIIe et IXe siècles sur le Tartare, le tombeau d'Akhsadan Baba du XIVe siècle et une tombe de huit points dans le village de Guloghlular datant du XVIIIe siècle. Toutes ces conclusions sont bien conservées par le gouvernement. En outre, la mosquée Juma construite en 1905 (ville de Barda), les bains publics du XIXe siècle, la mosquée Ugurbeyli (XIXe siècle), le mausolée Bahman Mirza et d'autres monuments historiques et architecturaux ont été découverts dans le village de Chirvanli[3].

Économie[modifier | modifier le code]

La partie fondamentale de son économie est la production agricole. Les principaux secteurs agricoles comprennent la culture de céréales et de coton. Barda a une industrie développée[4],[5]

Géographie[modifier | modifier le code]

La ville de Barda est située sur la plaine de Koura-Araxe, à 87 mètres au dessus du niveau de la mer, au centre de la plaine du Karabakh. La région est bordée par la région Tartare à l'ouest, la région de Yevlakh au nord, la région Aghdach au nord-est et à l'est, la région de Zardab au sud-est le long de la rivière Koura et les régions Aghdam et Aghjabadi au sud[4].

Population[modifier | modifier le code]

La population du rayon était de 143.900 personnes jusqu'au . Selon les informations officielles du 01.06.2012, la population de la région est de 147700 habitants. En outre, parmi les résidents il y a 222 invalides de guerre du Karabakh, 884 anciens combattants du Karabagh. et 41 les vétérans de la Grande Guerre patriotique[4],[6],[5]

         Population
Total 141 646
Azerbaïdjanais 141 485
Turcs 97
Russes 48
tatars 5
Ukrainiens 5
Autre 6
Villes et régions 2011 2012
Total hommes femmes Total hommes femmes
Rayon de Barda 143,9 72,1 71,8 146,6 73,5 73,1
Ville de Barda 38,1 18,6 19,5 38,5 18,9 19,6
Population rurale 105,8 53,5 52,3 108,1 54,6 53,5

Villes[modifier | modifier le code]

Barda est une ville d'Azerbaïdjan[4].

Culture[modifier | modifier le code]

Les restes d'objets culturels, couvrant du 2e millénaire avant notre ère jusqu'au dernier Moyen Âge, ont été trouvés et conservés à Barda. Les objets culturels ont été la tombe de Barda construite en 1322, les vestiges des remparts du VIe siècle, la mosquée Ibrahim et le cimetière du XVIIIe siècle, deux ponts datant des VIIe et IXe siècles sur le Tartare, le tombeau d'Akhsadan Baba du XIVe siècle et une tombe de huit points dans le village de Guloghloular datant du XVIIIe siècle. Toutes ces conclusions sont bien conservées par le gouvernement. En outre, la mosquée Djuma construite en 1905 (ville de Barda), les bains publics du XIXe siècle, la mosquée Ougourbeyli (XIXe siècle), le mausolée Bahman Mirza  et d'autres monuments historiques et architecturaux ont été découverts dans le village de Chirvanli[5].

Monuments[modifier | modifier le code]

  • Mosquée Ibrahim (construite aux VIIIe – IXe siècles)
  • Tombeau de Bahram Mirza
  • Tombeau "Akhsadan baba"
  • Tombeau de Barda
  • Mosquée Djuma
  • 2 ponts sur la rivière de Tartar[4],[5]

Personnalités de Barda[modifier | modifier le code]

  • Alakbar bey Galabéyov
  • Djumchud bey Vazirov
  • Abdulkhalig Arrani
  • Gazi Mahiaddin Bardai
  • Mahammad Ibn Abdoulla Bardai
  • Sadallah Al-Bardai
  • Djamil Lanbaransky
  • Alich Lanbaransky
  • Djumchud Ibrahimov
  • Saleh Hadjiyev
  • Youcif Karimov
  • Tarlan Moussayeva

Galerie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]