Avro Canada VZ-9 Avrocar

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Avro Canada VZ-9 Avrocar
Vue de l'avion.
L'Avrocar serial 58-7055 (marquée AV-7055) lors de sa présentation.

Constructeur Drapeau : Canada Avro Aircraft Ltd. (Canada)
Rôle Démonstrateur de faisabilité d'aéronef à décollage vertical
Statut Expérimental
Premier vol
Date de retrait (abandon du projet)
Investissement 10 millions de dollars américains[1]
Nombre construits 2 exemplaires

L'Avro Canada VZ-9 Avrocar est un aéronef à décollage et atterrissage verticaux conçu et développé par Avro Canada dans le cadre d'un projet militaire secret américain lancé dans les premières années de la guerre froide. Pour générer sa portance, l'Avrocar, de forme circulairee, fait appel à l'effet Coandă et utilise un unique turbomoteur, situé au milieu de l'aéronef et dont l'ejection est dirigée vers le bas. En vol, l'Avrocar doit ressembler à une soucoupe volante.

Initialement conçu pour servir d'avion de chasse pouvant voler très vite et très haut, le projet perd graduellement de l'importance au cours du temps avant que l'United States Air Force n'annule complètement le programme. Le développement est repris par l'Army ; il s'agit désormais d'un aéronef de combat tactique, comme un hélicoptère à hautes performances. Lors des essais en vol, l'Avrocar connait des problèmes de poussée et de stabilité qui ne sont jamais résolus qui réduisent considérablement son domaine de vol ; par la suite, le programme est annulé en .

Tout au long de l'histoire du programme, le projet reçoit de nombreux noms. Avro l'appelle Project Y et les deux appareils sont appelés Spade et Omega. Au projet Y-2 sont attribués par l'USAF les codes et surnoms WS-606A, Project 1794 et Project Silver Bug. Lorsque l'Army se joint au programme, elle lui donne son nom final, « Avrocar » et la désignation « VZ-9 », dans le cadre de ses projets d'aéronefs à décollage et atterrissage verticaux appartenant à la série VZ.

Conception et développement[modifier | modifier le code]

Origines[modifier | modifier le code]

Projet Y[modifier | modifier le code]

Projet Y-2 : le « flat-riser »[modifier | modifier le code]

Implication des États-Unis : projet1794/WS 606A[modifier | modifier le code]

Genèse de l'Avrocar[modifier | modifier le code]

Descriptif technique[modifier | modifier le code]

Histoire opérationnelle[modifier | modifier le code]

Essais[modifier | modifier le code]

Annulation[modifier | modifier le code]

Développements ultérieurs[modifier | modifier le code]

Caractéristiques (VZ-9-AV)[modifier | modifier le code]

Plan 3-vues de l'Avrocar.

Données de Avrocar: Canada's Flying Saucer[2]... et The World's Worst Aircraft: From Pioneering Failures to Multimillion Dollar Disasters[3].

Caractéristiques générales[modifier | modifier le code]

  • Équipage : 2 membres
  • Capacité : 1 observateur ou ingénieur
  • Diamètre : 5,5 m (18 ft)
  • Hauteur : 1,07 m (3 ft 6 in)
  • Surface alaire : 23,6 m2 (254 sq ft)
  • Masse à vide : 1 361 kg (3 000 lb)
  • Masse maximale au décollage : 2 522 kg (5 560 lb)
  • Motorisation : 3 turboréacteurs Continental J69-T-9
  • Poussée unitaire : 2,9 kN (660 lbf)

Performances[modifier | modifier le code]

  • Vitesse maximale : 483 km/h (261 kt, estimée), 56 km/h (réelle)
  • Distance franchissable : 1 601 km (865 NM, estimée), 127 km (réelle)
  • Plafond : 3 048 m (10 000 ft, estimé), 0,91 m (3 ft, réel)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Avrocar : Saucer Secrets from the Past, MidCanada Entertainment, 2003, 3 minutes [voir en ligne]
  • (en) Palmiro Campagna, The UFO Files : The Canadian Connection Exposed, Toronto, Stoddart Publishing, , 265 p. (ISBN 0-7737-5973-5, présentation en ligne, lire en ligne)
  • (en) Steve Harding, « Canadian Connection : US Army Aviation's Penchant for Canadian Types », Air Enthusiast, no 84,‎ (ISSN 0143-5450)
  • (en) Larry Milberry, Aviation in Canada, Toronto, McGraw-Hill Ryerson Limited, , 727 p. (ISBN 0-07-082778-8, présentation en ligne)
  • (en) Larry Milberry, The Avro CF-100, Toronto, CANAV Books, (ISBN 0-9690703-0-6, présentation en ligne)
  • (en) Mike Rogers, VTOL : Military Research Aircraft, New York, Orion Books, (ISBN 0-517-57684-8, présentation en ligne)
  • Rose, Bill and Tony Buttler. Flying Saucer Aircraft (Secret Projects). Leicester, UK: Midland Publishing, 2006. (ISBN 1-85780-233-0).
  • Taylor, Michael. The World's Strangest Aircraft. London: Grange Books plc, 1999. (ISBN 1-85627-869-7).
  • Winchester, Jim. The World's Worst Aircraft: From Pioneering Failures to Multimillion Dollar Disasters. London: Amber Books Ltd., 2005. (ISBN 1-904687-34-2).
  • Whitcomb, Randall. Avro Aircraft and Cold War Aviation. St. Catharine's, Ontario: Vanwell, 2002. (ISBN 1-55125-082-9).
  • Yenne, William. “From Focke-Wulf to Avrocar.” Secret Weapons of World War II: The Techno-Military Breakthroughs That Changed History. New York: Berkley Books, 2003. (ISBN 0-425-18992-9).
  • Zuk, Bill. Avrocar, Canada's Flying Saucer: The Story Of Avro Canada's Secret Projects. Erin, Ontario: Boston Mills Press, 2001. (ISBN 1-55046-359-4).
  • Zuk, Bill. The Avrocar Story. Winnipeg: MidCanada Entertainment, 2002. Avrocar Story
  • Zuuring, Peter. The Arrow Scrapbook. Kingston, Ontario: Arrow Alliance Press, 1999. (ISBN 1-55056-690-3).
  • « Le NMUSAF de Dayton expose une "soucoupe volante" Avro », Le Fana de l'Aviation, no 465,‎ , p. 9.

Lien externe[modifier | modifier le code]