Autonomous sensory meridian response

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour voir d'autres.
Cet article ou cette section ne s'appuie pas, ou pas assez, sur des sources secondaires ou tertiaires ().

Pour améliorer la vérifiabilité de l'article, merci de citer les sources primaires à travers l'analyse qu'en ont faite des sources secondaires indiquées par des notes de bas de page (modifier l'article).

L'ASMR (de l'anglais : Autonomous Sensory Meridian Response, que l'on peut traduire par « réponse automatique des méridiens sensoriels ») est un néologisme qui décrit une sensation distincte, agréable et non sexuelle de picotements ou frissons au niveau du crâne, du cuir chevelu ou des zones périphériques du corps, en réponse à un stimulus visuel, auditif, olfactif ou cognitif. La nature et la classification scientifique du phénomène font l'objet de controverses.

Origines du terme ASMR[modifier | modifier le code]

Jenn Allen, qui a fondé le site ASMR-research.org, explique qu'« autonome » (ou « automatique ») fait référence à l'idiosyncrasie des personnes pratiquant l'ASMR, la « réponse » variant d'une personne à l'autre.

Les discussions en ligne de groupes tels que Society of Sensationalists (la société des sensationnalistes, sur Yahoo!), formé en 2008, ou le blog The Unnamed Feeling(la sensation sans nom), créé par Andrew MacMuiris en 2010, avaient pour but de permettre à une certaine communauté d'en apprendre davantage sur cette sensation, en partageant des idées et des expériences personnelles.

Les autres façons de décrire la sensation d'ASMR évoquent un « massage cérébral », des « picotements/frissons dans la tête / le cerveau / la colonne vertébrale », et un « orgasme cérébral ».

Utilisation de ce phénomène[modifier | modifier le code]

Ce phénomène est maintenant exploité via des vidéos de relaxation sur internet[1],[2]. Elles « déclenchent » l'ASMR grâce à diverses techniques : voix douces, tapotements, chuchotement, etc. Cette technique est utilisée pour la relaxation, pour aider à s'endormir… Elle acquiert peu à peu une communauté. Ce phénomène est en fait également présent dans des techniques de médecine non conventionnelles comme la sophrologie, mais ne forme pas la base de ces techniques.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Shelley Taylor, « 'Head orgasms', meditation and near-to-death experiences » [html], sur www.theguardian.com/science/,‎ (consulté le 23 mai 2015)
  2. (en) Barratt EL, Davis NJ, « Autonomous Sensory Meridian Response (ASMR): a flow-like mental state », PeerJ, no 3,‎ , e851. (PMID 25834771, PMCID PMC4380153, DOI 10.7717/peerj.851, lire en ligne [html]) modifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]