Aspindza (municipalité)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Aspindza (municipalité)
Flag of Aspindza Municipality.svg
SJ-Aspindza-ka.svg
Géographie
Pays
Région
Superficie
825 km2Voir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
Fonctionnement
Statut
Municipalité (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

Géolocalisation sur la carte : Géorgie

(Voir situation sur carte : Géorgie)
Point carte.svg

La municipalité d'Aspindza[Note 1], (en géorgien : ასპინძის მუნიციპალიტეტი), est un district de la région de Samtskhé-Djavakhétie en Géorgie. Sa capitale est la ville d'Aspindza.

Géographie[modifier | modifier le code]

Il couvre une superficie de 825 kilomètres-carrés, dont 540 cultivables. La rivière principale est la Koura (Mtkvari en géorgien) avec plusieurs affluents dont l'Ochora, l'Ota et le Paravani alimentés par les torrents descendant des montagnes avoisinantes (Eroucheti notamment).

Il est bordé administrativement au sud par la Turquie, à l'ouest par le district d'Akhaltsikhé, au nord par celui de Bordjomi et à l'est par celui d'Akhalkalaki.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le le territoire du district est le siège d'un bataille turco-géorgienne que les Géorgiens remportent sur les Ottomans après que l'armée russe ait quitté les lieux pour désaccord entre les états-majors russes et géorgiens.

Jusqu'en 1917 il fait partie du gouvernement de Tiflis, ensuite il rejoint le district de Tolochi, avant de devenir district de plein droit en 1933.

Démographie[modifier | modifier le code]

Le district comptait 13 262 habitants au recensement de 1989, 13 106 habitants à celui de 2002 et 10 372 habitants à celui de 2014[1].

Économie[modifier | modifier le code]

L'agriculture est traditionnellement la source principale d'activité, horticulture et élevage. Le tourisme s'est développé grâce aux sources thermales (Aspindza et Nakalakevi) et à l'ensemble monastique de Vardzia qui a la particularité d'être troglodyte[2].

Notes[modifier | modifier le code]

  1. L’orthographe des lieux géographiques utilisée est celle définie dans l’« Atlas géopolitique du Caucase » de Jean Radvanyi, géographe, professeur des universités à l’INALCO, Éditions Autrement Collection Atlas/monde, 2009, (ISBN 978-2-7467-1296-6), orthographe alignée sur celle des voyageurs francophones des XIX et XXe siècles dans le Caucase

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]