Ariano Suassuna

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ariano Suassuna
Description de cette image, également commentée ci-après
Ariano Suassuna
Nom de naissance Ariano Vilar Suassuna
Naissance
Drapeau du Brésil Brésil, João Pessoa
Décès (à 87 ans)
Drapeau du Brésil Brésil, Recife
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture portugais

Œuvres principales

Ariano Vilar Suassuna, connu sous le nom d'artiste d'Ariano Suassuna, né le à João Pessoa, Paraíba, Brésil et mort le [1] à Recife[2], est un poète, dramaturge, romancier et essayiste brésilien, qui fait partie du Movimento Armorial (pt).

Il est secrétaire d'État à la culture de l’État de Pernambuco de 1994 à 1998[3] et est conseiller spécial du gouverneur Eduardo Campos jusqu'en avril 2014.

Ses œuvres son traduites en anglais, français, allemand, néerlandais, italien et polonais[4].

« Tu peux écrire
sans faute d’orthographe mais tu dois conserver
une écriture agréable... »

« Você pode escrever
sem erros ortográficos mas ainda escrevendo
com uma linguagem coloquial...
 »

— Ariano Suassuna

Biographie[modifier | modifier le code]

Né au Paraíba en 1927, Ariano est le fils de l'homme politique João Suassuna, qui meurt assassiné alors qu'il n'a que trois ans. En 1942, Suassuna déménage définitivement avec sa famille à Recife. Il étudie au Colégio Americano Batista (pt) et au Colégio Ginásio Pernambucano (pt) et enfin au Colégio Oswaldo Cruz. Il termine ses études de droit à la Faculdade de Direito do Recife (pt) en 1950 et en philosophie en 1960 à l'université catholique de Pernambuco (Universidade Católica de Pernambuco).

Il est élevé dans un milieu familial calviniste, devient agnostique avant de se convertir au catholicisme, religion qui marquera son œuvre[5].

La publication de ses œuvres commence en 1945 quand son Noturno est publié dans le Jornal do Commercio (Recife) (pt)

Jusqu’en 1956, il exerce la profession d'avocat, écrit pour le théâtre. Il enseigne l'esthétique à l'Universidade Federal de Pernambuco de 1956 en 1994.

Suassuna réhabilite l'auto sacramental ibérique médiéval (mystère ou pièce morale) dans une forme théâtrale adaptée à la scène du XXe siècle.

En 1976, il soutient sa thèse de professorat intitulée "A Onça castanha e a Ilha Brasil: uma reflexão sobre a cultura brasileira".

Il était fan du Sport Club do Recife[6].

Il décède le 23 juillet 2014 au Real Hospital Português de Beneficência (pt) de Recife d'un AVC, à la suite d'une opération, après être resté dans le coma pendant deux jours[7].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

Livres[modifier | modifier le code]

  • Uma mulher vestida de Sol, (1947)
  • Cantam as harpas de Sião ou O desertor de Princesa, (1948)
  • Os homens de barro, (1949)
  • Auto de João da Cruz, (1950)
  • Torturas de um coração, (1951)
  • O arco desolado, (1952)
  • O castigo da soberba (pt), (1953)
  • O Rico Avarento, (1954)
  • Le Jeu de la miséricordieuse (Auto da Compadecida), (1955)
  • O casamento suspeitoso, (1957)
  • O santo e a porca (pt), (1957)
  • O homem da vaca e o poder da fortuna, (1958)
  • A pena e a lei, (1959)
  • Farsa da boa preguiça, (1960)
  • As conchambranças de Quaderna, (1987)
  • Fernando e Isaura, (1956) "inédito até 1994"

Pièces de théâtre[modifier | modifier le code]

Poésie[modifier | modifier le code]

  • O pasto incendiado (1945-1970)
  • Ode (1955)
  • Sonetos com mote alheio (1980)
  • Sonetos de Albano Cervonegro (1985)
  • Poemas (antologia) (1999)

Traductions françaises[modifier | modifier le code]

Prix, récompenses et honneurs[modifier | modifier le code]

Suassuna en 2007, à Brasilia

« Il pouvait sembler que je ne désirais pas
la récompense, mais c’était un problème d'agenda »

« Podia até parecer que não queria receber
a honraria, mas era problemas de agenda
 »

— Ariano Suassuna

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Idelette Muzart-Fonseca dos Santos, « Ariano Suassuna l'homme, l'œuvre et ses parcours », Plural Pluriel, Revue des cultures de langue portugaise, no 1 « Dossier Ariano Suassuno 80 ans »,‎ (ISSN 1760-5504, lire en ligne, consulté le 30 juillet 2014)
  • (pt) Juliana Lins, Adriana Victor, Ariano Suassuna: um perfil biográfico, Rio de Janeiro : Zahar, 2007 (ISBN 8571109893)

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :