Arenga pinnata

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Arenga pinnata (syn. Arenga saccharifera) est un palmier originaire de l'Asie tropicale, localisé de l'est de l'Inde jusqu'en Malaisie, en Indonésie, et aux Philippines[1]. Il est appelé Palmier à sucre, Palmier Arenga, palmier Areng, palmier à fibres noires, Palmier Gomuti, Aren, Enau, Irok, et Kaong.

C'est un palmier de taille moyenne, pouvant atteindre 20 mètres de haut. Les branches font de 6 à 12 mètres de long et 1,5 mètres de large, à feuilles pennées de 1 à 6 rangées de 40 à 70 centimètres de long et 5 de large. Le fruit est subglobuleux, de 7 centimètres de diamètres, vert et murissant vers le noir[2]

Son espèce n'est pas en danger, mais fait partie du système alimentaires de certaines espèces plus menacées, telle que le rat du genre Phloeomys.

Arenga pinnata.

Usages[modifier | modifier le code]

Sève[modifier | modifier le code]

La sève est utilisée à des fins commerciales en Ais du Sud-Est, transformée en sucre, et connue en Inde sous le nom de gur ou en Indonésie sous le nom de gula aren. La sève est également fermentée pour fabriquer du vinaigre et du vin.

Fruit[modifier | modifier le code]

Le fruit pas encore mur est largement consommé aux Philippines (kaong) et en Indonésie (buah kolang-kaling ou buah tap) et sont confits après ébullition dans un sirop de sucre.

Fibres[modifier | modifier le code]

La fibre sombre (appelée doh en Indie) est commercialisée et transformée en cordage. En Indonésie, elle est appelée ijuk, et sert de matériau commun pour la couverture des toits dans l'Architecture indonésienne. Cette utilisation est très ancienne, comme en témoignent les bas-reliefs d'anciens temples Javanais tels que Borobudur. Cette fibre est également utilisée pour la fabrication de cordes, de balais, ou servent également à filtrer l'eau.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Uhl, Natalie W. and Dransfield, John (1987) Genera Palmarum - A classification of palms based on the work of Harold E. Moore.
  2. Riffle, Robert L. and Craft, Paul (2003) An Encyclopedia of Cultivated Palms.

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]