Antoine de Castellane

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Antoine de Castellane
Fonction
Député du Cantal
-
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 73 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Famille
Père
Mère
Fratrie
Conjoint
Madeleine Anne Marie Le Clerc de Juigné (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Autres informations
Parti politique

Le marquis Boniface Antoine de Castellane, né le à Paris et mort le à Paris, est un aristocrate français qui fut député du Cantal et père du fameux élégant Boni de Castellane.

Biographie[modifier | modifier le code]

Antoine de Castellane est issu d'une maison d'ancien lignage, la famille de Castellane.

Il est le fils du marquis Henri Charles Louis Boniface de Castellane (fils du maréchal de Castellane), député du Cantal, et de son épouse, née Pauline de Talleyrand.

Il suit ses études au petit séminaire de La Chapelle-Saint-Mesmin, dirigé alors par Mgr Félix Dupanloup, évêque d'Orléans[1].

Antoine de Castellane épouse à Paris, le , Madeleine de Juigné qui lui donne quatre fils:

Le marquis de Castellane demeurait dans son château de Juigné-sur-Sarthe, en dehors des mois où il était à Paris. Pendant la guerre de 1870, il servit sous les ordres du maréchal Bazaine, il fut enfermé avec celui-ci dans Metz tandis que le prince Frédéric-Charles de Prusse, un de ses cousins par alliance, célébrait avec faste l'instauration de l'Empire Allemand dans le château de Rochecote qui appartenait à la mère du marquis.

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Émile Huet, Histoire du Petit Séminaire de La Chapelle Saint-Mesmin, Orléans, Paul Pigelet & Fils, 1913, 450 p., réédité en 2010 par Kessinger Publishing