Antoine-Marie Zaccaria

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint Antoine.

Antoine-Marie Zaccaria
Image illustrative de l’article Antoine-Marie Zaccaria
Saint Antoine-Marie Zaccaria
saint
Naissance 1502
Cremone, Italie
Décès 5 juillet 1539  (à 36 ans)
Cremone
Nationalité Flag of Italy.svg Italienne
Ordre religieux Ordre des Barnabites
Vénéré à Église San Barnaba de Milan
Béatification 3 janvier 1890 Rome
par Léon XIII
Canonisation 15 mai 1897 Rome
par Léon XIII
Vénéré par l'Église catholique romaine
Fête 5 juillet
Attributs Le calice, l'hostie, la croix
Saint patron Des Barnabites

Antoine-Marie Zaccaria, né en 1502 à Crémone en Lombardie et mort le , est un religieux catholique italien fondateur des Clercs réguliers de saint Paul et vénéré comme saint dans l'Église catholique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Antoine naît à Cremone dans le duché de Milan en 1503. Il perd son père alors qu'il n'a que deux ans, il est élevé par sa mère en enfant unique.

Il étudie la philosophie à l'université de Pavie puis, en 1520 la médecine à Padoue. À la fin de ses études, il exerce comme médecin à Cremone, entre 1524 et 1527.

En 1527, il commence des études religieuses afin de devenir prêtre, il est ordonné en 1528. Il travaille intensément dans les hôpitaux et autres institutions qui accueillent les pauvres, avant de devenir le directeur spirituel de la comtesse Ludovica Torelli, qu'il accompagne à Milan en 1530.

C'est durant son séjour à Milan qu'il fonde les clercs réguliers de saint Paul, ainsi que celle des sœurs Angéliques de Saint Paul, la branche féminine, et les oblats de Saint-Paul, pour les gens mariés. Ces trois branches se consacrent au ministère paroissial, à l'éducation des jeunes et à la mission évangélique dans un but de réforme et d'aide à la société de leur temps.

Les bases de la doctrine des Barnabites s'appuient sur l'Eucharistie et l'enseignement de saint Paul. Toutefois, en dénonçant certains abus de l'Église catholique, Antoine-Marie se fait de nombreux ennemis jusqu'à être accusé d'hérésie, accusation dont il est blanchi à deux reprises.

En 1536, il se rend à Vicence, où il réforme deux couvents et fonde la seconde maison de son ordre.

C'est pendant son séjour à Vicence qu'il popularise l'adoration du Saint Sacrement auprès des laïcs, et qu'il institue la sonnerie des cloches des églises le vendredi à 15h en souvenir de la crucifixion du Christ.

Antoine-Marie Zaccaria laisse peu d'écrits : douze lettres, six sermons, ainsi que les constitutions des Barnabites.

Lors d'une mission à Guastalla, en 1539, il est atteint d'une forte fièvre, qui, associée à ses nombreuses mortifications et à sa santé précaire, l'emporte. Il meurt le 5 juillet 1539 à l'âge de 37 ans.

Il est alors enseveli dans le cimetière du couvent des Sœurs de Saint Paul. Vingt-sept années plus tard, sa dépouille est relevée, et son corps est découvert incorrompu. Actuellement, ses restes reposent à Milan.

Béatification - Canonisation[modifier | modifier le code]

Antoine-Marie Zaccaria

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  • Tout ou partie de cet article est issu d'une traduction d'un article de la Catholic Encyclopedia, encyclopédie catholique dont le contenu est dans le domaine public.