Anneau vaginal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Anneau vaginal
image illustrative de l’article Anneau vaginal
Anneau vaginal
Administration voie vaginale
Classe Médicaments du système génito-urinaire et hormones sexuelles, autres médicaments gynécologiques, ATC code G02BB01

L'anneau vaginal ou anneau contraceptif est un moyen de contraception féminin de troisième génération. La génération de la contraception est définie par le type de progestatif utilisé[1]. Il s'agit d'un anneau en plastique poreux, d'un diamètre d'environ 6 cm, qui s'insère au niveau du vagin. Il diffuse progressivement, pendant une durée de trois semaines pouvant aller jusqu'à 35 jours, la dose nécessaire d'hormones (progestatif et œstrogène). De toutes les méthodes contraceptives avec combinaison d'hormones, il s'agit de la méthode en contenant le moins. Cela explique qu'il y ait moins d'effets négatifs ressentis. Il ne protège pas des infections sexuellement transmissibles, comme touts les moyens contraceptifs, mis a part les préservatifs masculin et féminin ainsi que l'abstinence.

Composition[modifier | modifier le code]

Il existe une seule spécialité d’anneau vaginal sur le marché[2], conditionnée en boites contenant soit un soit trois anneaux.

Chaque L'anneau contient deux hormones :

  1. Éthinylestradiol: un œstrogène ;
  2. Etonogestrel: un progestatif.

C'est donc une contraception estrone-progestative comme la plus part des contraceptif oraux.

Il libère ces deux hormones à raison de 15 μg d'Éthinylestradiol et 120 μg d'Etonogestrel par 24 heures.

Fonctionnement[modifier | modifier le code]

Il combine les trois mécanismes contraceptifs de la contraception hormonale :

  1. blocage de l'ovulation ;
  1. épaississement de la glaire cervicale, empêchant le passage des spermatozoïdes vers l’utérus et les tubes utérins (trompes de Fallope) ;
  1. et réduction de l'épaisseur de l'endomètre (paroi intérieure de l'utérus) rendant impossible la nidation l’embryon[3].

L'indice de Pearl pour cette contraception est de 0,3 en cas d'utilisation optimale. On observe en réalité que cet indice avoisine 8.

Utilisation[modifier | modifier le code]

Rythme d'administration[modifier | modifier le code]

Avant la première utilisation il faut s'assurer de l’absence de grossesse en cours, c'est la raison pour laquelle on inséré l'anneau en général le jour 1 du cycle(1er jour des règles). La contraception est efficace 7 jours après la 1 ère insertion, il faut donc pendant cette période utiliser un préservatif. L'anneau reste en place pendant 21 jour en continue, il est retiré après pour permettre la survenue d'hémorragies de privation. Un nouvel anneau est remis en place 7 jours plus tard, que les saignements soient terminés ou non.

Comme avec les contraceptifs oraux, il est possible de l'utiliser en continu. Un nouvel anneau est inséré immédiatement après le retrait du précédent (21 jours après la pose) , ce qui permet à la femme de ne pas avoir de saignements ce mois-là. Contrairement à la croyance populaire, il n'y a aucun danger à l'utiliser en continu[4]. Cependant, après quelque temps (variable selon la femme), hémorragies de privation peu tout de même se produire. Il est alors recommandé d'enlever l'anneau à la date prévue et de laisser 7 jours de pause avant d'en remettre un nouveau[5]

Mode d'emploi[modifier | modifier le code]

Choisir une position confortable pour insérer l'anneau dans le vagin. L'anneau peut être inséré avec ou sans applicateur. Sans applicateur, pincer l'anneau entre 2 doigts et l'insérer dans le vagin jusqu'à ce qu'aucune gêne ne soit perçue. Avec l'applicateur, insérer l'anneau dans l'applicateur par l'ouverture du cylindre. Introduire ensuite l'applicateur dans le vagin et pousser doucement sur le piston (comme pour un tampon). Une fois, l'anneau mis en place, retirer l'applicateur et le jeter. Pour des explications détaillées, se reporter à la notice fournie dans l'emballage[6].

L'anneau peut être expulsé accidentellement s'il n'a pas été correctement mis en place, ou lors du retrait d'un tampon, des rapports sexuels ou des poussées pour aller à la selle en cas de constipation. Il est recommandé de vérifier régulièrement la présence de l'anneau, notamment après un rapport sexuel. Si l'anneau est resté en dehors du vagin moins de 3 heures, le rincer à l'eau froide ou tiède (par pas chaude), puis le réinsérer immédiatement. S'il est resté en dehors du vagin depuis de plus de 3 heures, l'efficacité contraceptive peut être diminuée, il faut alors utiliser un prészervatif pendant 7 jours.

Sexualité[modifier | modifier le code]

Il est suggéré de le garder en tout temps, même lors des relations sexuelles.[réf. nécessaire] La plupart des femmes (et leurs partenaires) ne le sentent pas, peu importe l'occasion.

Prise en charge[modifier | modifier le code]

Ce moyen de contraception n'est actuellement pas remboursé par la sécurité sociale en France, malgré le fait qu'il présente l'avantage d'éviter l'oubli qui peut survenir lors la prise quotidienne de la pilule. Par contre, il est maintenant remboursé au Québec.

Avantages[modifier | modifier le code]

L'autre grand avantage de ce moyen de contraception est que les troubles gastro-intestinaux n'ont plus d'influence sur l'efficacité de la contraception puisque les hormones passent directement par la muqueuse vaginale, très vascularisée. Les hormones bloquent l'ovulation et empêchent également le passage des spermatozoïdes. Le taux d'hormones est constant, il n'y a pas de pics. La libération se fait en continu et elle est très régulière puisqu'elle est progressive.

Inconvénients et effets secondaires[modifier | modifier le code]

Effets secondaires possibles : acné, douleurs abdominales et à la poitrine, allergies à la levure, démangeaisons vaginales, les troubles de l'humeur, les maux de tête, l'hypersensibilité des seins et les nausées.

Certaines femmes estiment que l’anneau vaginal peut être gênant pendant les rapports sexuels. Cela peut être vrai si celui-ci n’est pas bien positionné au fond du vagin.

Contres-indications[modifier | modifier le code]

L'anneau vaginal ne doit pas êtres utilisé dans les cas suivants:

présence ou antécédents de thrombose veineuse qu’il y ait ou non embolie pulmonaire ;

présence ou antécédents de thrombose artérielle (par exemple: accident vasculaire cérébral, infarctus du

myocarde) ou signes annonciateurs d’une thrombose (par exemple : angine de poitrine, accident ischémique

transitoire) ;

facteurs de risque connus de thromboses veineuses ou artérielles avec ou sans facteurs héréditaires comme  :

résistance à la protéine C activée (APC), déficit en anti-thrombine III, déficit en protéine C, déficit en protéine S,

hyperhomocystéinémie et anticorps antiphospholipides (anticorps anticardiolipine, anticoagulants de type lupique) ;

antécédents de migraine avec symptômes neurologiques focaux ;

diabète compliqué avec atteinte vasculaire ;

présence de facteur(s) de risque grave(s) ou multiple(s) de thrombose veineuse ou artérielle ;

présence ou antécédents d’affections hépatiques sévères jusqu’à normalisation des paramètres de la fonc

-tion hépatique ;

pancréatite ou antécédent de pancréatite surtout si associé à une hypertriglycéridémie sévère ;

présence ou antécédents de tumeurs hépatiques (bénignes ou malignes) ;

diagnostic ou suspicion d’affections malignes hormonodépendantes des organes génitaux ou du sein ;

hémorragies génitales non diagnostiquées ; hypersensibilité à l’une des substances actives ou à l’un des excipients

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Les contraceptifs oraux », Ministère des Solidarités et de la Santé,‎ (lire en ligne)
  2. « NUVARING - EurekaSanté par VIDAL », sur EurekaSanté (consulté le 24 mai 2018)
  3. Bertram G. Katzung Basic and Clinical Pharmacology
  4. http://martinwinckler.com/spip.php?article651
  5. « Méthodes contraceptives : Focus sur les méthodes les plus efficaces disponibles »
  6. « NUVARING - EurekaSanté par VIDAL », sur EurekaSanté (consulté le 24 mai 2018)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :