Anna Alter

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Anna Alter
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalités
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Directeur de thèse

Anna Alter, née à Varsovie (Pologne), est une astrophysicienne, journaliste scientifique et écrivaine française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études scientifiques aux universités Paris XIII puis Paris VII, elle fait un doctorat sur le « modèle symétrique » sous la direction d'Evry Schatzman, enseigne à l’université de Tlemcen, puis à Paris VII dans la section des étudiants empêchés.

Elle commence à écrire sur l’astronomie dans Science et Vie, puis participe à la création de Science et Vie junior en 1988, entre comme journaliste scientifique à L'Événement du jeudi. Après avoir été rédactrice en chef adjointe de La Recherche, et avoir fondé Le Petit Bouquet, premier quotidien français sur Internet[1], elle rejoint l’équipe de l’hebdomadaire Marianne en 1997, devient rédactrice en chef de Vital, puis redevient grand reporter à Marianne. En désaccord profond avec l'évolution de la ligne éditoriale de l'hebdomadaire, elle fait valoir la clause de conscience et quitte Marianne après le départ de Jean-François Kahn.

Devenue journaliste indépendante, elle lance la collection pour enfants « sur les épaules des savants » aux éditions Le Pommier et rédige les neuf premiers ouvrages : le premier avec Hubert Reeves L'univers, ce qu'on ne sait pas encore ; le deuxième avec Pierre-Henri Gouyon, La reproduction, ce qu'on ne sait pas encore ; le troisième avec Axel Kahn Les gènes, ce qu'on ne sait pas encore… À qui je ressemble? ; le quatrième avec Étienne Klein, De quels atomes sommes nous faits? La matière, ce qu'on ne sait pas encore ; le cinquième avec Brigitte Senut, Qui sont nos ancêtres? Grands singes, Homme, ce qu'on ne sait pas encore et le sixième avec Hervé Le Treut, Sur quelle planète bleue ai-je atterri? Climat, mers, terre, atmosphère, ce qu'on ne sait pas encore, Le soleil et son système, ce qu'on ne sait pas encore, avec Hubert Reeves et À l'école des animaux, ce qu'on ne sait pas encore, avec Boris Cyrulnik.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Espace super star, 1986, éditions Autrement
  • Objectif Univers, Hachette 1989
  • Mille et une lunes, Pocket, 1991
  • La Saga du vivant, dessins Jean-Pierre Cagnat, préfacé Hubert Reeves, éditions du Félin, 1995
  • Le Guide du Paris savant, en collaboration avec Philippe Testard Vaillant, 1997, Editions Belin
  • L’Univers, Larousse 2000
  • Préface de De la Fellation dans la littérature, Franck Évrard, 2001, Le Castor astral,
  • Le Fief rouge, 2002, Hachette Littératures
  • Super Positions : une histoire des techniques amoureuses, en collaboration avec Perrine Cherchève, 2003, Hachette Littératures
  • Ma fille, doktorr astrophysik, roman, 2006, Calmann-Lévy (ISBN 270213646X et 9782702136461)
  • La Gauche et le Sexe, en collaboration avec Perrine Cherchève, 2007, éditions Danger Public
  • Les Parisiens, photos Luc Choquer, texte Anna Alter, éditions Terre bleue, 2011 (ISBN 978-2-909953-12-0)
  • L'Amour à gauche, marivaudages, jalousies et désirs d'avenir, en collaboration avec Perrine Cherchève, 2013, La Martinière Groupe
  • L'univers, ce qu'on ne sait pas encore, avec Hubert Reeves, 2013, Le Pommier
  • La reproduction, ce qu'on ne sait pas encore, avec Pierre-Henri Gouyon , 2013, Le Pommier
  • Les gènes, ce qu'on ne sait pas encore… À qui je ressemble? avec Axel Kahn, 2014, Le Pommier
  • Risqué, dix histoires vraies, 2014, éditions Le Pommier
  • De quels atomes sommes-nous faits? La matière, ce qu'on ne sait pas encore, avec Étienne Klein 2015, Le Pommier
  • Qui sont nos ancêtres? Grands singes, Homme, ce qu'on ne sait pas encore, avec Brigitte Senut 2015, Le Pommier
  • Sur quelle planète bleue ai-je atterri ? Climat, mers, terre, atmosphère, ce qu'on ne sait pas encore, avec Hervé Le Treut 2015, Le Pommier
  • Les dinosaures, ce qu'on ne sait pas encore, avec Ronan Allain 2016, Le Pommier
  • Le soleil et son système, ce qu'on ne sait pas encore, avec Hubert Reeves , 2016, Le Pommier
  • À l'école des animaux, ce qu'on ne sait pas encore, avec Boris Cyrulnik, 2017, Le Pommier

Notes et références[modifier | modifier le code]


2.https://calmann-levy.fr/auteur/anna-alter

3.https://ddooss.org/uploads/files/resenas/773230_sup_livres_060518.pdf

4.ps://www.franceinter.fr/personnes/anna-alter-0

5.https://www.babelio.com/auteur/Anna-Alter/17200

6.« Anna Alter, qui avait un nom à la rendre jalouse, judéo-polonaise de souche, avait réussi, à Aubervilliers, sa Mecque, à faire la synthèse de tous les mondes dont elle était issue. Affectionnant les jeux d’osselets où on remplaçait les osselets par des mots, elle avait abordé assez scientifiquement la question de l’érotisme pour pouvoir, avec humour, érotiser la science qui était son domaine. »

Extrait de: Jean-François Kahn. « Mémoires d’outre-vies (Tome 2). » Apple Books.


7. À Anna Alter, qui me chaperonnait au cours de cette cérémonie ridicule, j’avais commandé un dossier sur un sujet d’actualité extrêmement spécifique. Certains diront « extrêmement scabreux ». C’était l’époque où le président américain, Bill Clinton, était l’objet d’une procédure d’impeachment à la suite de sa liaison présumée avec une jeune stagiaire de la Maison-Blanche, Monica Lewinsky, qu’il avait invitée à lui concéder les faveurs de quelques extras. Dont une fellation. D’où ma commande : « Pouvez-vous me faire une fellation ? » Plus exactement (pour qu’il n’y ait aucune ambiguïté) : « Puisque vous êtes en charge des sciences humaines, pouvez-vous me retracer l’histoire et l’origine de cette pratique, depuis quand, où, les animaux s’y adonnent-ils, l’art l’a-t-il traitée ? Comment les religions la jugent-elles ? »

À ma grande surprise, c’était la première fois qu’un journal d’information et d’opinion (il s’agissait de Marianne) consacrait une étude exhaustive à cette délicate question.

Le résultat fut que la pauvre Anna Alter devint une référence mondiale de la chose et que toute personne, aux quatre coins de la planète, appelée à se pencher – scientifiquement – sur ce type de rapport, s’adressa à elle pour lui demander informations et conseils »

Extrait de: Jean-François Kahn. « Mémoires d’outre-vies (Tome 2). » Apple Books.


Liens externes[modifier | modifier le code]