André Bouny

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
André Bouny
Sur la riviere.jpg
Naissance

Tauriac (Lot)
Nationalité
France
Activités
Peinture
Autres activités
Inventeur, écrivain, essayiste et nouvelliste

André Bouny, né le à Tauriac (Lot), est un écrivain et un peintre français[1],[2], connu pour son engagement pacifiste[3] et pour son essai Agent Orange, Apocalypse Viêt Nam[4],[5], un ouvrage exhaustif faisant autorité sur la guerre chimique menée par les États-Unis durant la guerre du Viêt Nam.

Il est également l’auteur de Cent ans au Viêt Nam[6],[7], ouvrage finaliste du prix Boccace[8] du recueil de nouvelles 2015.

Par ailleurs, André Bouny a publié plus d'une centaine d’articles repris de par le monde au sujet de la guerre chimique menée par les États-Unis d'Amérique au Viêt Nam, d’une ampleur sans précédent dans l’histoire de l’humanité. Membre de l'ACDN[9], il est engagé dans le désarmement nucléaire[10].

Biographie[modifier | modifier le code]

Troisième d’une fratrie de six garçons dans une modeste famille paysanne du sud de la France, il naît handicapé. Son père, Ferdinand Bouny, illettré, prisonnier en Allemagne durant la Seconde Guerre mondiale, s’est évadé et a approvisionné en nourriture le maquis sur le Causse de Gramat ; sa mère, Marie-Jeanne Borie (dite Agnès), enseigne avant de se marier.

Il prépare un bac de dessin industriel qu'interrompt un grave accident de la circulation au cours de sa dix-septième année. Vingt-quatre interventions chirurgicales perturbent le cycle normal de ses études. À la suite de ses études d’odontologie à Paris, il obtient un diplôme d'État et exerce. Il proteste contre la guerre du Vietnam, dans la rue et par ses peintures exposées au Grand Palais. Il est père de deux enfants, une fille et un garçon adoptés au Viêt Nam.

Œuvres picturales et dessins[modifier | modifier le code]

Sa première exposition a lieu dans les Pyrénées-Atlantiques, à Salies-de-Béarn, il a 14 ans. Puis il obtient durant deux années consécutives, en 1971 et 1972, le prix du Jury public au Salon des arts de Saint-Céré[11],[12]. Lieu ou il exposera une cinquantaine de toiles et dessins dans les années suivantes. Il expose à Versailles, puis Thémines (Lot), Londres, Utrecht[13]. Puis, en 1974, au Grand Palais à Paris[14],[15].

Il manifeste, peint et dessine des œuvres contre la guerre au Viêt Nam, entre autres :

  • Paysage vietnamien, huile du 27-11-1973, exposée au Grand Palais à Paris ;
  • Prémonition, mère vietnamienne à l'enfant, crayon du 18-9-1973, exposé au Grand Palais à Paris ;

Durant cette période féconde, il réalise pratiquement une œuvre par jour, effectue des projets de pochettes de disque pour Léo Ferré qui apprécie son talent [16] - toutefois les maisons de disques leur préfèreront les photos de l'auteur-compositeur-interprète-poète[17].

Inventions[modifier | modifier le code]

Après de multiples activités, il invente le train « modèle Roc-Amadour »[18]. Sous sa présidence, le Syndicat européen des entreprises de petits trains routiers obtient une législation propre à cette profession qui n’avait pas de cadre juridique.

Activisme pacifiste[modifier | modifier le code]

Ému par la découverte du Viêt Nam ravagé par la guerre, où il rencontre mutilés et malades, il fonde, en 1994, l’association caritative DEFI, également engagée dans la campagne contre les mines antipersonnel (prix Nobel de la paix collectif en 1997, remis à Jody Williams, instigatrice de la campagne). L’association à but non lucratif expédie par bateau 300 tonnes d’équipement médical[19], recueilli et mis en conformité (services de chirurgie et de radiologie, maternités, cabinets dentaires, lits médicalisés, électrocardiographes, fauteuils roulants, etc.) ; pourvoit à la formation de personnel médical[20],[21], facilite le parrainage d’enfants[22] ; informe sur l’agent orange[23] et distribue des aides aux victimes de ce poison chimique contenant la plus toxique des dioxines : la Tétrachlorodibenzo-p-dioxine, dite aussi 2, 3, 7, 8-TCDD[24].

Fer de lance de la révélation postérieure à la guerre américaine au Viêt Nam du crime de l'agent orange, cause de victimes par millions, il adresse, en 2004, une lettre ouverte à John Kerry, diffusée dans la presse internationale et constitue le CIS[25] en soutien au procès que les victimes vietnamiennes ont intenté à New York contre 37 compagnies chimiques américaines ayant fabriqué l’agent orange. La Croix-Rouge vietnamienne (en) estime entre 3 et 4 millions[26] le nombre de personnes victimes de cette guerre chimique. Il lance officiellement le CIS au Centre d'Accueil de la Presse Étrangère - CAPE[27], situé alors dans la maison de Radio-France à Paris. Une centaine de sommités de la communauté scientifique et intellectuelle, juridique et artistique des cinq continents le rejoint, tels William Bourdon, Francis Boyle, Karen Parker, Coline Serreau, André Picot, Noam Chomsky, Howard Zinn, Angela Davis, Joan Baez, Stéphane Hessel, Henri Alleg, Jacques Perrin, ou encore José Bové.

Infatigable, André Bouny explique les conséquences de ce poison dans tous les médias qui en parlent. De Radio-Base (Venise) à Radio-Canada (Montréal) ; de RTBF La Première[28] (Bruxelles) à la radio nationale vietnamienne La Voix du Vietnam[29],[30],[31],[32] (Hanoi, et Ho-Chi-Minh-Ville)[33], et l'émission Fréquence Terre, d'Arnaud Jouve, sur RFI, mais aussi la presse régionale, dans Nice-Matin ou Midi-Libre, La Montagne ou Ouest-France[34], la Dépêche du midi[35] ou Le Télégramme[36], voire les radios[37] locales, a donné des conférences dans les universités[38] ; Université Toulouse 1 Capitole, IUT Rodez[39] ; Université Occidentale de Bretagne à Brest ; Cité de l'Espace au côté du coordinateur mondial pour la Démilitarisation et la dénucléarisation de l'Espace, Bruce K. Gagnon (États-Unis) ; Rencontres Internationales pour le Désarmement Nucléaire, Biologique et Chimique (RID-NBC[40],[41]) ; médiathèques[42], librairies[43], écoles, prison[44], cinémas[45], soutiens[46], rencontres[47] et évènements internationaux[48].

Il effectuera la première intervention sur les effets et les conséquences environnementales et sanitaires de l'agent orange sur la population vietnamienne au Conseil des droits de l’homme à l'ONU[49]. Interpellation longtemps empêchée par l'ambassadeur des États-Unis auprès de l'ONU, John R. Bolton, nommé par décret du président George W. Bush – jamais approuvé par le Congrès américain comme il aurait dû l'être – et qui s'opposera à cette intervention durant les premières sessions du nouveau Conseil des droits de l'homme (ayant remplacé la Commission), sous peine de réduire la cotisation américaine, menace souvent évoquée face au traitement d'un sujet qui fâche dans une instance onusienne. Cet ambassadeur sera poussé à la démission fin 2006 et, durant l'intérim d'Alejandro Wolff, la juriste californienne, Karen Parker, obtiendra l'accréditation d'André Bouny devant cette instance onusienne. Le 27 mars 2007, lors de la 4e session du Conseil des droits de l'homme, l'assemblée découvrira une situation au Viêt Nam occultée par vingt ans d'embargo et de cécité atlantiste[50],[51].

Il est témoin au tribunal international d’opinion[52] tenu à Paris début 2009 (de type Russel-Sartre) en soutien aux victimes vietnamiennes de l’agent orange ; douze membres du CIS[25] viendront à la barre. Les juges de grande notoriété, Jitendra Sharma, Président (Cour Suprême de l'Inde, Asie), et six autres juges, Adda Bekkouche (Algérie, Afrique), Juan Guzman Tapia (Chili, Amérique du Sud), Shoji Umeda (Japon, Asie), Gavil Iosif Chiuzbaian (Roumanie, Europe), Marjorie Cohn (États-Unis, Amérique du Nord) et Claudia Morcom (États-Unis, Amérique du Nord), venus de cinq continents, reconnaitront le crime d’écocide.

Au mois d’août 2010, la fondation GoodPlanet de Yann Arthus-Bertrand lui offre une tribune[53].

En 2010, parait son essai Agent Orange, Apocalypse Viêt Nam, fondé sur 40 années d’expérience et d’intérêt porté au peuple et à la culture du Viêt Nam, comme à son histoire, préfacé par l’historien et politologue Howard Zinn, professeur au département de science politique à l'Université de Boston, et d'un avant-propos de William Bourdon, avocat au barreau de Paris et ancien secrétaire général de la Fédération internationale des droits de l'homme.

Bouny est l’instigateur du procès intenté en France, début mai 2014, par une victime française d’origine vietnamienne, Mme Tran To Nga[54],[55],[56],[57], contre 26 compagnies chimiques américaines ayant produit les « herbicides » contenant la dioxine, notamment Monsanto et Dow Chemical[58].

Invité de Jelena Tomic sur RFI, le 12 décembre 2015, dans l'émission "Livre international"

Publications[modifier | modifier le code]

Essai[modifier | modifier le code]

Thème[modifier | modifier le code]

Agent Orange, Apocalypse Viêt Nam, fruit d’une accumulation de connaissances, est un ouvrage qui fait autorité sur le sujet. Il rappelle en introduction l’histoire commune entre la France et le Viêt Nam, puis développe, point par point, l’usage du poison depuis la chasse à la guerre. Poison végétal, venin animal, toxique minéral, leurs utilisations à travers les guerres depuis l’Antiquité jusqu’à l’époque contemporaine, celle de la chimie de synthèse les imitant. Comment apparaitront « herbicides » et « défoliants », leurs buts agricoles, et militaires, les déclinant en armes de destructions massives chimiques (ADMC). Leur mise au point au cours d’essais d’un bout à l’autre de la planète s’ajoute à des méthodes scientifiques d’épandages aboutissant à la décision de les utiliser au Viêt Nam, dans une chronologie d’agents chimiques dits « arc-en-ciel », signant l’intentionnalité d’une extermination apocalyptique. Les quantités vertigineuses d’agents chimiques utilisées au Viêt Nam, mais aussi au Laos et au Cambodge, aboutiront à des coûts environnementaux et sanitaires sans précédent. Les différents domaines que couvre ce sujet complexe, technique, stratégique, chimique, environnemental, sanitaire, juridique, diplomatique, économique ; scientifique, politique et historique, y sont intégrés « admirablement », selon Jeanne Mager Stellman[75], auteure du dernier rapport éponyme sur l'agent orange financé par l'Académie nationale des sciences de Washington. L’impact sur différents types de forêts, mangroves, cultures, sols, rivières et littoral, y est rapporté minutieusement. Il en est de même pour la faune. La perte de la représentation du monde, désastre culturel aux invisibles répercussions humaines et sociales, traverse le livre de part en part. La pénétration de la dioxine dans l’organisme et ses effets tératogènes[76] aboutissant aux enfants-monstres fait évoquer à l’auteur un « attentat au génome humain ». Les victimes se débattent dans le filet de la financiarisation de l'économie mondiale ou sont prises dans celui de la justice des hommes. Quatre photojournalistes illustrent cet ouvrage : le Britannique Philip Jones Griffiths[77], le Néerlandais Jan Banning[78], le Français Alexis Duclos[79] , et le Belge Olivier Papegnies[80], participant à un ouvrage ayant fait l'objet de nombreux articles de presse et critiques de spécialistes en la matière[81].

Nouvelles[modifier | modifier le code]

  • Cent ans au Viêt Nam[82],[83], Éditions Sulliver, Collection Littératures actuelles, 9 octobre 2014. (ISBN 978-2-35122-150-1)
  • L'apprentissage (1926) ; Le grand marché aux coolies (1930) ; Un dimanche à Saigon (février 1932) ; Le Titan (1934) ; Les neuf fils de madame Thu (octobre 1967) ; Sables jaunes & sables longs (décembre 1987) ; La famille sur la paillote (août 1994) ; Le lépreux de Hô-Chi-Minh-Ville (mars 1995) ; Thanh, cyclo (juillet 1997) ; Le voyage secret du pape au Viêt Nam (avril 2005), dit et joué par Phillipe Polet, comédien, et Régine Paquet, marionnettiste, au Château de Chamerolles dans le cadre du Prix Boccace 2015. ; Brève de Viet Kieu (janvier 2007) ; L’incroyable histoire véridique d’un bras (juillet 2013) ; Éclats de vies (2014) .

Filmographie[modifier | modifier le code]

  • Un regard sur le Viêt Nam, dix épisodes, reportage dédié à la romancière Franca Maï[84].
  • André Bouny apparait au côté de Noam Chomsky, entre autres, dans le film Agent orange, une bombe à retardement, réalisé par Thuy Tien Ho et Laurent Lindebrings, produit par Orchidée, diffusé par Doriane Films[85].
  • Conseiller de Bruno Boulianne et Loreto Garrido pour le film La guerre qui ne finit pas de Télé-Québec[86], prix Les Gémeaux 2008 du meilleur reportage télévision Radio-Canada[87].
  • Le poison de la paix, Envoyé spécial (la Suite), France 2[88].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Exposition au Grand Palais, du 18 avril au 10 mai au Salon 1974 (Société des artistes français - Société internationale des beaux-arts), porte H, avenue Winston Churchill - "Grandes œuvres russes et maîtres de la peinture contemporaine soviétique" ; "Paris d'hier et d'aujourd'hui". Références p. 283 : 3205 Dualisme (peinture) ; 3206 L'insurrection (peinture) ; 3207 Paysage vietnamien (peinture) ; Minamata (dessin) ; L'échiquier du capital (dessin) ; 3210 La préhistoire des sociétés (dessin).
  2. La revue moderne des arts et de la vie, dépôt légal 1974 - 3e trimestre, lui consacre un long article dans le numéro du mois d'août et septembre 1974, p. 6 et 7, biographie et annonces des expositions en France et à l'étranger, illustré par 4 toiles : Les chevaux tarpans ; Chair à canon ; "L'objectivité" ; Paysage vietnamien.
  3. http://www.acdn.net/spip/article.php3?id_article=362
  4. Denis Sergent, « Humanité meurtrie et nature à protéger. Agent orange. Apocalypse Vietnam d'André Bouny Éd. Demi-Lune, 416 p., 23 €. Natura Maxima. Équateur, terre de biodiversité d'Olivier Dangles et François Nowicki », sur la-croix.com, (consulté le 7 janvier 2016).
  5. « André Bouny », sur franceculture.fr (consulté le 7 janvier 2016).
  6. Dominique Bari, « Mémoires du Viêt Nam, treize récits de l’âme d’un peuple », sur humanite.fr, (consulté le 7 janvier 2015).
  7. « Cent ans au Viêt Nam en finale du Prix Boccace »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur lecourrier.vn, (consulté le 8 janvier 2016).
  8. Ouvrages finalistes du Prix Boccace http://www.tuconnaislanouvelle.fr/index.php?page=les-recueils-selectionnes
  9. http://www.acdn.net/spip/spip.php?article120&lang=fr
  10. http://attac-alb.over-blog.com/article-rencontres-pour-un-monde-vivable-120452795.html
  11. Couverture de la Revue moderne des arts d'aout-septembre 1974 contenant un article sur le peintre André Bouny
  12. Article consacré au peintre André Bouny dans la Revue d'art moderne d'août-septembre 1974
  13. Article (suite) consacré au peintre André Bouny dans la Revue moderne des arts d'aout-septembre 1974
  14. Programme de l'exposition au Grand Palais, 1974, de la Société des artistes français et de la Société internationale des Beaux-arts, 320 p.
  15. Titres des toiles exposées au Grand Palais, Paris, 1974
  16. Lettre de Léo Ferré à André Bouny
  17. La mise au monde, huile, 10 m2, 1974, Saint-Céré, Dessin au crayon, 3 m2, 1973, Paris
  18. Dépôts INPI a) Enveloppe Soleau 98819/311097- licence de savoir-faire locomotive à transmission liquide ; b) Brevet 98 07366/11061998 - wagon sans attelage
  19. Alain Le Blanc, « Le DEFI du cœur », sur LaDepeche.fr, (consulté le 24 février 2015)
  20. Jérôme Poupon, « Gia Linh, sœur courage », sur LaDepeche.fr, (consulté le 24 février 2015)
  21. Florence N, « Agent orange/dioxine : le soutien aux victimes se poursuit en France », sur florencen.canalblog.com, (consulté le 24 février 2015) : Stage de canne blanche électronique pour mal et non-voyants vietnamiens en France
  22. Jérôme Poupon, « L'aquarium relève le DEFI », sur LaDepeche.fr, (consulté le 24 février 2015)
  23. « La guerre du Viêt Nam continue », sur agent-orange-vietnam.org (consulté le 24 février 2015)
  24. André Bouny, « Une très grande tragédie oubliée à cheval sur deux siècles », sur www.horizons-et-debats.ch, (consulté le 25 février 2015)
  25. a et b « Comité International de Soutien aux victimes vietnamiennes de l’agent orange », sur www.agent-orange-vietnam.org (consulté le 24 février 2015)
  26. Vuong Bach Lien, « Au Vietnam, 36 ans après la guerre, l’agent orange tue encore... », sur Grotius International, (consulté le 24 février 2015)
  27. [PDF] Arnaud Parsal, « Lancement officiel du Comité International de Soutien aux victimes vietnamiennes de l'agent orange en procès à New York », sur vned.free.fr, (consulté le 24 février 2015)
  28. « capture d'écran de la RTBF : Vietnam, agent orange : un écocide impuni », sur www.editionsdemilune.com, (consulté le 24 février 2015)
  29. VOV
  30. La Voix du Vietnam
  31. Radio nationale
  32. Voice of Vietnam
  33. Lucie Moulin, « Agent orange au Vietnam: les débuts de la décontamination », sur rfi.fr, (consulté le 24 février 2015)
  34. Ouest-France Ciné-débat-conférence
  35. La Dépêche
  36. 50 ans après le poison tue encore au Vietnam, Le Télégramme
  37. Émission Agent Orange 7 heures non-stop sur Île-de-France FM
  38. Université Montesquieu de Bordeaux
  39. Conférence amphi IUT Rodez, filiale Université Toulouse 1 Capitole
  40. Rencontre Internationales pour le Désarmement Nucléaire, Biologique, et Chimique (RID-NBC)
  41. 3e RID-NBC, conférence
  42. Médiathèque conférence, Sud-Ouest
  43. Maison du Livre Rodez ; Librairie Résistance Paris, conférence-présentation ; Librairie Parenthèses, Saint-Céré ; Fête de l'Humanité, Village du Livre
  44. Salon du livre des droits de l'homme et de la solidarité
  45. http://www.cinemas-utopia.org/saintouen/index.php?id=1180&mode=film
  46. http://www.combat-monsanto.org/spip.php?article389
  47. http://www.brest-ouvert.net/article1055.html?lang=br
  48. http://www.marchemondiale.fr/2009/11/lequipe-des-marcheurs-arrive-a-paris-les-6-7-et-8-novembre/
  49. Première intervention sur les effets et conséquences de l'agent orange au Conseil des droits de l'homme à l'ONU ; talkvietnam.com et baodongnai.com.vn.
  50. « Washington va vendre des armes au Vietnam », sur Le Monde, (consulté le 25 février 2015)
  51. (en) « Clinton ends Vietnam trade embargo », sur www.history.com, (consulté le 25 février 2015)
  52. Son témoignage au Tribunal international d'opinion en soutien aux victimes de l'agent orange, réactions d'ambassades dans le monde, ici aux Philippines.
  53. André Bouny, « Agent Orange une aumône pour les victimes du plus grand écocide de l’histoire de l’humanité », sur Magazine GoodPlanet Info, (consulté le 24 février 2015).
  54. Philippe Broussard, « L'agent orange au Vietnam, ce poison, sa bataille », sur www.lexpress.fr, (consulté le 24 février 2015) (voir portrait de la plaignante, magazine L’Express du 4 juin 2014)
  55. Le Parisien Magazine 09/07/ 2015- Du Vietnam à Paris, une vie empoisonnée http://www.leparisien.fr/magazine/grand-angle/du-vietnam-a-paris-une-vie-empoisonnee-09-07-2015-4931451.php
  56. Le Parisien Magazine 09/07/2015 - Tran To Nga : « Je veux me battre pour toutes les victimes »http://www.leparisien.fr/magazine/grand-angle/tran-to-nga-je-veux-me-battre-pour-toutes-les-victimes-09-07-2015-4931457.php
  57. Le Courrier du Vietnam 02/08/2015 - Huit mille personnes à une Marche pour les victimes de la dioxine http://lecourrier.vn/huit-mille-personnes-a-une-marche-pour-les-victimes-de-la-dioxine/182611.html
  58. André Bouny, « Procès en France », sur Diễn Đàn Forum (consulté le 24 février 2015)
  59. Politis, article de Jean Kouchner, Trois générations de victimes http://www.politis.fr/Trois-generations-de-victimes,12403.html
  60. Alternatives Internationales, article de Yves Hardy, Agent Orange - Apocalypse Viêt Nam http://www.alternatives-internationales.fr/agent-orange--apocalypse-viet-nam-_fr_art_947_50359.html
  61. Métronews, " L'agent orange, premier écocide de l'histoire", par Anne-Ael Durand http://www.metronews.fr/info/l-agent-orange-premier-ecocide-de-l-histoire/mjfB!BMODThlhZ3po/
  62. L'Humanité, "Agent orange: le tueur sévit encore, Joan Baez soutien les victimes", par Dominique Bari : https://www.humanite.fr/agent-orange-le-tueur-sevit-encore-joan-baez-soutient-ses-victimes
  63. Magazine Nexus, "Agent Orange le génocide continue" ; André Bouny : "C'était trop lourd à porter" par Alexis Kropotkine : https://archive.is/http://90plan.ovh.net/~nexus/magazines_nexus.php?nomag=76&bornedebut=79&bornefin=74&nbanciens=85
  64. Bakchich, "Le joli temps de l'agent orange", par Fabrice Nicolino : https://www.bakchich.info/soci%C3%A9t%C3%A9/2010/07/06/le-joli-temps-de-l-agent-orange-58143
  65. France Culture, Agent Orange - Apocalypse Viêt Nam par Jean-Marc Turine
  66. France Inter, émission Rendez-vous avec X, "L'Agent Orange au Vietnam", de Patrick Pesnot
  67. Vidéo Vivé, une heure d'entretien sur "Agent Orange, Apocalypse Viêt Nam" avec René Balme : http://www.vive-fr.org/node/425
  68. RTBF, La Première, émission Transversales, "Vietnam, Agent Orange, un écocide impuni" de Marc Molitor avec André Bouny : http://www.editionsdemilune.com/media/radio/Transversales20novembre.jpg
  69. Journalistes Écrivains pour la nature et l'écologie, "Un site sur l'agent orange", par Carine Mayo : http://jne-asso.org/blogjne/2014/06/17/un-site-sur-lagent-orange/
  70. Dong Nai http://www.baodongnai.com.vn/thegioi/200703/Chu-tich-CiS-keu-goi-ung-ho-nan-nhan-da-cam-Viet-Nam-2014603/
  71. Dien Dan http://www.diendan.org/viet-nam/quoc-tich-phap-nan-nhan-chat-doc-da-cam-ba-tran-to-nga-khoi-kien-nhung-cong-ti-hoa-chat-hoa-ky
  72. Bao Moi http://www.baomoi.com/Them-tieng-noi-ung-ho-nan-nhan-da-cam-dioxin/c/3052642.epi
  73. Revue en ligne Le Salon littéraire du 13 août 2014 "Agent orange : l'autre Crime contre l’humanité" : http://salon-litteraire.linternaute.com/fr/politique/review/1896041-agent-orange-l-autre-crime-contre-l-humanite
  74. Revue Ballast no 3,novembre 2015, éditions Aden (Belgique) "La Guerre du Viêt Nam continue" : http://www.bldd.fr/Store/ProductDetail.asp?ShowNew=True&CodeEAN13=9782805920813
  75. mailmanschool.org
  76. agent-orange-vietnam.org
  77. magnumphotos.com
  78. janbanning.com
  79. alexisduclos.com
  80. olivierpapegnies.be
  81. dailymotion.com
  82. l'Humanité, "Mémoire d'un peuple, treize récits de l'âme d'un peuple" par Dominique Bari : https://www.humanite.fr/memoires-du-viet-nam-treize-recits-de-lame-dun-peuple-568965
  83. RFI, émission Livre international : "100 ans au Viêt Nam" de Jelena Tomic : http://www.rfi.fr/emission/20151212-100-ans-viet-nam-andre-bouny-editions-sulliver-nouvelles
  84. e-torpedo.net
  85. youtube.com
  86. projaide.valdemarne.fr
  87. ici.radio-canada.ca
  88. television.telerama.fr

Liens externes[modifier | modifier le code]