Anatole Guindey

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Anatole Guindey
Illustration.
Détail du gisant d'Anatole Guindey au cimetière Saint-Louis d'Évreux.
Fonctions
Sénateur de l'Eure
Prédécesseur Alphonse Lecointe
Maire d'Évreux
Conseiller général
(canton d'Évreux-Nord)
Biographie
Date de naissance [1]
Lieu de naissance Langres
Date de décès
Lieu de décès Évreux
Nationalité française
Parti politique Républicain
Profession Docteur en médecine

Anatole Guindey, né le à Langres et mort le à Évreux, est un médecin et homme politique français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né en Haute-Marne, Guindey arrive, en 1835, à l’âge de dix-huit mois, à Évreux, où son père a été nommé principal du collège. Médecin de profession, il a étudié la médecine à la Faculté de médecine de Paris et revient pratiquer à l’hôpital d’Évreux.

Républicain, il est conseiller général (canton d'Évreux-Nord) dès 1880. Il est élu sénateur de l'Eure le , succédant ainsi à Alphonse Lecointe. Il fut réélu le , et conserva son mandat jusqu'à sa mort[2], d’une crise cardiaque alors qu’il donnait une consultation médicale. Il fut également maire d'Évreux de 1896 à 1898.

Avant même sa mort, on a donné son nom à l'ancienne rue Désormeaux d'Évreux, ainsi devenue la « rue du Docteur Guindey », nom attesté dès 1890[3].

Il est enterré au cimetière Saint-Louis d'Évreux : son tombeau est réalisé par le sculpteur eurois Albert Miserey.

Il est le père du haut fonctionnaire Claude Guindey, mort pour la France.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Anciens sénateurs de l'Eure
  2. http://www.senat.fr/listes3R/Sen3Rcir.html
  3. Thuillier, « Plan d'Évreux », Paul Joanne, Dictionnaire de la France, 1890.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean-Pierre Chaline (dir.) et Anne-Marie Sohn (dir.), Dictionnaire des parlementaires de Haute-Normandie sous la Troisième République, 1871-1940, Rouen, Publications de l'Université de Rouen, , 352 p., 24 × 16 cm (ISBN 2-87775-294-1, OCLC 646193919).
  • « Anatole Guindey », dans le Dictionnaire des parlementaires français (1889-1940), sous la direction de Jean Jolly, PUF, 1960 [détail de l’édition]

Liens externes[modifier | modifier le code]