Ammar Abd Rabbo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Ammar Abd Rabbo
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (55 ans)
DamasVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Formation
Activités
Autres informations
Distinction

Ammar Abd Rabbo (en arabe : عمّار عبد ربّه) est un journaliste et photographe français et syrien, né à Damas le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Il a vécu à Tripoli (Libye) et à Beyrouth (Liban), avant de s’installer en France à l’âge de 12 ans. Ancien élève de « l’Institut d'études politiques de Paris », (ou «Sciences Po»), il commence en 1990 à travailler pour différentes agences de presse internationales et réalise de nombreux reportages, essentiellement dans le monde arabe. Il travaille notamment avec les agences parisiennes Sygma, Sipa Press et Abaca Press. Il crée par ailleurs une agence spécialisée sur l'actualité du monde arabe "Balkis Press".

En 1999, il critique le festival de photo journalisme de Perpignan "Visa Pour l'Image", craignant qu'il ne devienne un "ghetto des images d'un monde souffrant"[1].

En , Ammar Abd Rabbo couvre les bombardements sur la capitale irakienne Bagdad. Il raconte dans une interview au quotidien Le Monde son quotidien sur place[2],[3].

Sous le nom d' "Ammar Le Syrien", il est l'un des personnages secondaires du roman de l'écrivain français Marc-Édouard Nabe "Printemps de Feu", publié en [4]

En , il dénonce les dons d'un proche du colonel Kadhafi à l'association Reporters sans frontières (RSF)[5]. En et , il fait condamner Omar Harfouch et son éditeur pour diffamation, à la suite du livre Mystères, Scandales et... Fortune [6].

Il présente en une exposition importante au Centre Culturel Français de Damas[7] (Syrie), qui retrace ses 20 ans de reportages photographiques[8], des coulisses de concert de Michael Jackson aux inondations causées par l’ouragan Katrina à La Nouvelle-Orléans. À l'occasion de cette exposition, il donne de nombreuses interviews pour parler de son métier, notamment à la télévision russe en langue arabe "Russia Today"[9]. L'exposition est soutenue par l'ambassade de France en Syrie et reçoit la visite de différents ministres[10]. Un catalogue de l'exposition est édité, préfacé par l'Ambassadeur de France en Syrie Éric Chevallier et le sculpteur syrien Mustapha Ali.

À cette occasion, il annonce plus de deux millions et demi de visiteurs sur sa galerie Flickr[11]. Il est alors critiqué sur certains sites internet et qualifié de "photographe de tyrans et de dictateurs"[12].

En février-, il expose à Alep, au nord de la Syrie[13]. Dans son éditorial du , le quotidien "Le Monde" évoque cette exposition du Centre Culturel Français de Damas, en dénonçant le double langage du président syrien, mettant en scène son intimité pour les photographies, puis réprimant violemment des manifestations d'opposants [14].

Un an plus tard, en , c'est dans la capitale libanaise, Beyrouth, qu'il expose une série de photos de nus d'une femme enceinte[15]. Une partie de la presse refuse de couvrir son exposition, ce qui lui permet de poser la question de la nudité et du corps de la femme dans la société[16]

C'est alors sa première exposition artistique (où il ne montre pas de photos de presse), et il se présente comme quelqu'un d'inspiré par Andy Warhol et par la mythologie de la Mésopotamie et ses déesses de la fertilité[17]

Il relie aussi son exposition aux Révolutions arabes[18]. Et prend clairement position pour les Révolutions dans plusieurs pays. Il se rend en Libye en 2011 pour y couvrir la fin du régime Kadhafi, et on trouve son nom dans plusieurs manifestations de soutien à la Révolution syrienne, comme en à l'Institut du Monde Arabe de Paris[19].

Auparavant, en , il présentait à Dubaï une nouvelle exposition intitulée "Follow The Leader" ("Suivez le Leader"), présentant des photographies de personnalités politiques aussi diverses que la reine d'Angleterre ou le colonel Kadhafi[20].

Il participe à Rome à partir du à l'exposition 'the sea is my land' (commissaires d'expo : Francesco Bonami et Emanuela Mazzonis) au musée MAXXI[21]

Abd Rabbo a signé plus d'une cinquantaine de couvertures de magazines très différents comme "Paris Match", "Der Spiegel", "Le Point", "L'Express", "Laha"[22]...

Le mensuel "Afrique Magazine" consacre plusieurs pages de son numéro d'août- à son travail, sous le titre "Sur les Chemins du Monde" [23].

À partir de 2012, il photographie plusieurs actions des féministes de Femen[24].

Il expose en , en marge du "Mois de la Photo" à Paris une série de photos de la ville d'Alep, au nord de la Syrie, et dénonce la représentation de la guerre dans les médias[25].

Parmi ses photos les plus vues, on retient le portrait de Benazir Bhutto qui fit la couverture de l'hebdomadaire américain Time[26] ainsi que les images de la famille du président syrien Bachar el-Assad, celles de la famille princière du Qatar, celles de l'ancien président tunisien Zine Ben Ali ou celles du roi Abdallah II et de la reine Rania de Jordanie et celles de la famille de l'ancien Premier Ministre du Liban Rafic Hariri. Il a aussi réalisé de nombreuses photos du chef libyen Mouammar Kadhafi, notamment lors du 40e anniversaire de la révolution libyenne[27].

Par ailleurs, il avait publié en 2001 un livre album photo des concerts du musicien français Jean-Michel Jarre à l'Acropole d'Athènes, puis en 2002 avait participé à l'ouvrage "Aero", publié par la ville d'Aalborg, au Danemark, autour du concert de Jarre dans cette ville[28].

En , il publie un livre intitulé "ALEP À Elles Eux Paix", aux éditions "Noir Blanc Etcetera" (Liban), dans lequel il présente ses photos de la ville syrienne, commentées par différents auteurs. Le recueil est présenté comme un hommage aux civils syriens[29].

Il est nommé au grade de Chevalier de l'ordre des Arts et Lettres, au [30]. Les insignes lui sont remises par le ministre de l'Education nationale Jean-Michel Blanquer, dans une cérémonie à Paris, au siège du ministère, rue de Grenelle, le [31].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Ammar Abd Rabbo est marié depuis , il est le père d'une fille née en 1997 et d'un garçon né en 2001[32].

 Expositions[modifier | modifier le code]

  • "Love Stories" (collective) - au 61, Paris, 2010.
  • "20-40, 20 ans, 40 photos", (solo) au Centre Culturel Français de Damas, Syrie, , puis à Alep, hôtel "Carlton Citadel", de février à .
  • "Coming Soon", (solo), à la galerie Ayyam, Beyrouth, Liban, .
  • "Follow The Leader" (solo), à la galerie Ayyam DIFC, Dubai, Émirats arabes unis, .
  • "The Sea Is My Land" (collective), au musée MAXXI, Rome, Italie, .
  • "At My Feet" (collective), à Cindy Glass, Beyrouth, Liban, .
  • "Cris-Action", (collective), à l'Institut du monde arabe, Paris, France, .
  • "ALEP : À Elles, Eux, Paix !" (solo), à la galerie Europia, Paris, France, .
  • "ALEP : À Elles, Eux, Paix !" (solo), au lycée Marguerite de Navarre, Alençon (Normandie), France, [33]
  • "ALEP : À Elles, Eux, Paix !" (solo), au festival "Visions Sociales", au château de Mandelieu-La-Napoule, France, du 16 au
  • "My Voice Rings Out for Syria" (collective), à la galerie BOX Freiraum, à Berlin, Allemagne, [34]
  • "Dismaland" (collective), l'expo "parc à thème" de Banksy, à Weston-super-Mare, en Angleterre, août-[35],[36]
  • "Syria Off Frame" (collective), à la Fondation Benetton, à Venise, Italie, août-[37]
  • "The Naked Truth" (solo), à la galerie Ayyam, Beyrouth, Liban, [38]
  • "Shared Ego / Ego Partagé" (collective), à la galerie Europia, Paris, France, février 2016[39]
  • "ALEP : À Elles, Eux, Paix !" (solo), au village "Katara", Doha, Qatar, [40]
  • "D'Une Méditerranée L'Autre" (collective), au FRAC PACA (Fonds Régional d'Art Contemporain - Provence Alpes Côte d'Azur), Marseille, de à [41]
  • "ALEP : À Elles, Eux, Paix !" (solo), à l'École Normale Supérieure (ENS), Paris, [42]
  • "Syrie, mon pays qui n'existe plus" (solo), au Palais de Beiteddine, Liban, juillet-[43]
  • "IM-Matricules" (solo), à l'Institut Français du Liban, Beyrouth, Liban, [44]
Chevalier arts et lettres.jpg

Décoration[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.photographie.com/visa/99/fr/dixit.html
  2. « Le Monde - Toute l’actualité en continu », sur lemonde.fr (consulté le ).
  3. http://www.ammar.com/uk/pages/LeMonde.htm
  4. http://www.alainzannini.com/index.php?option=com_content&view=article&catid=35%3Alivres-de-nabe&id=246%3Aprintemps-de-feu&Itemid=58
  5. RSF accepte les dons d'un proche du colonel Kadhafi http://www.liberation.fr/medias/0101492578-rsf-accepte-les-dons-d-un-proche-du-colonel-kadhafi
  6. Omar Harfouch et son éditeur condamnés pour diffamation http://www.jeanmarcmorandini.com/article-14192,5-omar-harfouch-et-son-editeur-condamnes-pour-diffamation.html
  7. http://www.ccf-damas.org/index.php?option=com_content&view=article&id=72&Itemid=24&lang=fr
  8. "20 years..40 photos" Exhibition by prominent photographer Ammar Abd Rabbo at French Cultural Center in Damascus http://www.champress.net/index.php?q=en/Article/view/80946
  9. http://arabic.rt.com/news_all_cult/62976/video/
  10. « Ambassade de France en Syrie », sur ambafrance-sy.org (consulté le ).
  11. Intl Syria photographer exhibits work in hometown http://www.alarabiya.net/articles/2011/01/18/133990.html
  12. En arabe http://www.elaph.com/Web/Culture/2011/1/628369.html
  13. Vingt ans… Quarante photographies, exposition illustrant la riche expérience du photographe syrien Ammar Abd Rabbo http://www.sana.sy/fra/266/2011/02/27/333998.htm
  14. « Révoltes arabes : la variante syrienne », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  15. http://www.lorientlejour.com/category/Culture/article/745945/Ammar_Abd_Rabbo,_a_l'oeil_nu.html
  16. http://english.alarabiya.net/articles/2012/02/16/195060.html?PHPSESSID=kkp7qbqhpjmjmcmj1155h5qgn3
  17. « The naked truth : Syrian photojournalist lifts lid on pregnancy », sur The Daily Star Newspaper - Lebanon (consulté le ).
  18. http://blog.lefigaro.fr/iran/2012/02/ammar-abd-rabbo-le-nu-de-la-vi.html
  19. « 24/02/2013 : LA SYRIE AU COEUR Journée de solidarité avec le peuple syrien », sur Souria Houria - Syrie Liberté - سوريا حرية,‎ (consulté le ).
  20. http://lalettredelaphotographie.com/entries/7134/dubai-ammar-abd-rabbo
  21. « Ammar Abd Rabbo participates in 'The sea is my land. Artisti dal Mediterraneo' at the MAXXI, Rome - News - Ayyam Gallery », sur ayyamgallery.com (consulté le ).
  22. https://www.flickr.com/photos/byammar/6302300453/in/photostream Flickr
  23. (en) « "Afrique Magazine" or AM, in August-September 2011 issue », sur Flickr (consulté le ).
  24. (en) « 'Femen' at Notre-Dame, 7 », sur Flickr (consulté le ).
  25. « Alep: images de la vie d'une ville dans la guerre »
  26. http://www.time.com/time/covers/asia/0,16641,20080114,00.html
  27. http://www.afriquemagazine.com/article/article.asp?id_article=11805242913378#photos
  28. http://www.questbbs.fsnet.co.uk/october2002.htm
  29. « Capturing daily resistance in Aleppo », The Daily Star Newspaper - Lebanon,‎ (lire en ligne, consulté le )
  30. « Nomination dans l'ordre des Arts et des Lettres été 2017 - Ministère de la Culture », sur www.culturecommunication.gouv.fr (consulté le )
  31. « Le photographe Ammar Abd Rabbo, chevalier des Arts et des Lettres », L'Orient-Le Jour,‎ (lire en ligne, consulté le )
  32. http://www.ammar.com/fr/pages/biography.php
  33. « Au Lycée Marguerite de Navarre Une Expo sur Alep »
  34. « My Voice Rings Out for Syria », sur BOX.Freiraum (consulté le )
  35. exhibit-e.com, « Tammam Azzam, Ammar Abd Rabbo and Huda Beydoun at Banksy’s 'Dismaland' - News - Ayyam Gallery », sur www.ayyamgallery.com (consulté le )
  36. « Artists | Dismaland », sur www.dismaland.co.uk (consulté le )
  37. « Syria Off Frame - News - Ayyam Gallery », sur www.ayyamgallery.com (consulté le )
  38. « La vérité tombe des nu(e)s - Edgar DAVIDIAN », sur L'Orient-Le Jour (consulté le )
  39. « Shared Ego - Ego partagé Exposition collective @ Europia Art Gallery, Paris, 2016 », sur europia.org (consulté le )
  40. « ‘Peace to Aleppo’ photo expo opens », sur www.thepeninsulaqatar.com (consulté le )
  41. « Marseille : regards croisés sur la Méditerranée au Frac », LaProvence.com,‎ (lire en ligne, consulté le )
  42. « Semaine arabe 2017 de l'ENS | ENS », sur www.ens.fr (consulté le )
  43. M.M, « La Syrie dans l’œil de Ammar Abd Rabbo - M.M. », sur L'Orient-Le Jour, (consulté le )
  44. « 'IM-Matricules' par Ammar Abd Rabbo », sur www.agendaculturel.com (consulté le )
  45. « Nomination dans l'ordre des Arts et des Lettres été 2017 - Ministère de la Culture », sur www.culture.gouv.fr (consulté le )