Alexandre Deleyre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Alexandre Deleyre
Deleyre, Alexandre – Analyse de la philosophie du chancelier François Bacon. 1, 1756 – BEIC 1276085.jpg
Analyse de la philosophie du chancelier François Bacon, vol. 1, 1756
Fonction
Député
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 71 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Activités

Alexandre Deleyre, né le à Portets près de Bordeaux et mort le à Paris, est un homme de lettres français.

Il étudie chez les jésuites puis, devenu athée, il se lie avec les philosophes des Lumières. Protégé par le duc de Nivernais, il est nommé bibliothécaire du duc de Parme.

Outre ses ouvrages sur les philosophes, Deleyre a contribué plusieurs articles de l’Encyclopédie dont « Épingle » et « Fanatisme » . Voltaire reprendra dans son Dictionnaire philosophique son article sur le « fanatisme ».

À la Révolution, il est envoyé en tant que député de la Gironde à la Convention, où il s’intéressera à la question de l’éducation nationale. Il vote la mort de Louis XVI. Il passe ensuite au Conseil des Cinq-Cents, de 1795 à 1797.

Le 23 frimaire an IV [14 décembre 1795], en compagnie de Lakanal et Bougainville, il est nommé membre de l'Institut, dans sa Deuxième classe "Sciences morales et politiques", section "Analyse des sensations et des idées" [1].

Principaux ouvrages[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Journal de Paris, 25 frimaire an IV [16 décembre 1795], p. 352. Almanach National pour l'an V, p. 406.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :