Alexandre Caillot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Alexandre Caillot
Biographie
Naissance
Doyet (France)
Ordination sacerdotale
Décès (à 95 ans)
Grenoble (France)
Évêque de l'Église catholique
Consécration épiscopale
Évêque de Grenoble

Blason
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Alexandre Caillot, né à Doyet (Allier) le et mort à Grenoble le , est un évêque catholique français, évêque de Grenoble de 1917 à 1957.

Biographie[modifier | modifier le code]

Évêque[modifier | modifier le code]

Évêque de Grenoble durant près de quarante ans, Mgr Caillot fut attentif aux questions sociales[réf. nécessaire], et soutint avec ferveur les militants d'Action catholique.

À Grenoble, il fit construire[réf. nécessaire] la basilique du Sacré-Cœur, et reconstruire l'église Saint-Joseph[1][réf. nécessaire].

Pétainiste[modifier | modifier le code]

Sous l'occupation allemande, il eut des prises de position controversées au sujet du STO et fut l'un des évêques les plus pétainistes de France, mais il échappa à l'épuration[2].

Mgr Caillot mourut doyen de l'épiscopat français.

Il fut également l'un des cofondateurs des Petites Sœurs des Maternités catholiques.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La première église Saint-Joseph datant de 1697 a été démolie et reconstruite à proximité en 1923.
  2. Les Affiches de Grenoble et du Dauphiné, no 3638, 27 mai 1994.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Joannès Praz, Mgr Alexandre Caillot (1861-1957), évêque de Grenoble, Paris, L'Harmattan, , 215 p. (ISBN 978-2-343-02194-2).
  • Bernard Bligny (dir.), Le diocèse de Grenoble, Beauchesne, Paris, 1979.
  • Monseigneur Alexandre Caillot (1861-1957), Eymond et fils, Grenoble, 1957.
  • Limore Yagil, Chrétiens et Juifs sous Vichy: sauvetage et désobéissance civile 1940-1944, Cerf, 2005, p. 202-206.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • (en) Fiche sur catholic-hierarchy.org