Alexandre Barthe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Barthe.
Alexandre Barthe
Alexandre Barthe.JPG
Situation actuelle
Équipe Drapeau : Bulgarie CSKA Sofia
Numéro 5
Biographie
Nom Barthe
Nationalité Drapeau : France Français
Naissance (31 ans)
Lieu Avignon
Taille 1,84 m
Poste Défenseur
Parcours amateur
Saisons Club
2003-2006 Drapeau : France AS Saint-Étienne B 74 (0)
Parcours professionnel 1
Saisons Club 0M.0(B.)
2006-2008 Drapeau : France Rodez 37 (1)
2008-2011 Drapeau : Bulgarie Litex Lovetch 91 (6)
2011-2015 Drapeau : Bulgarie Ludogorets Razgrad 85 (8)
2015-2017 Drapeau : Suisse Grasshopper Zurich 11 (0)
2017-2017 Drapeau : Roumanie Universitatea Craiova 10 (0)
2017-2018 Drapeau : Bulgarie CSKA Sofia
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
Dernière mise à jour : 01 Septembre 2017

Alexandre Barthe (né le à Avignon) est un footballeur français évoluant actuellement au CS Universitatea Craiova.

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts en France[modifier | modifier le code]

Alexandre Barthe tape ses premiers ballons à 5 ans à l'Union Sportive Avignonnaise. Un an plus tard, il part jouer à Montfavet puis, à sept ans, à la MJC Avignon. Il effectue une année en moins de 13 ans au Pontet puis à Orange avant d'intégrer le centre de formation de l'ASSE à 14 ans[1].

Il fait partie de la sélection de Rhône-Alpes qui remporte la Coupe nationale des moins de 14 ans en 2000-2001 aux côtés d'Olivier Giroud notamment[2]. Son contrat est rompu à Saint-Étienne, alors qu'il évolue avec la CFA. Un temps suivi par Liverpool, le défenseur central n'est pas conservé chez les verts. Et, si du Forez à Rodez il n'y a qu'une lettre, il n'y a surtout qu'un pas, et, le jeune défenseur central, ira y faire ses gammes, toujours en CFA.

Litex Lovetch[modifier | modifier le code]

Une accession et une saison plus tard en National, Alexandre Barthe effectue le grand saut. A seulement 22 ans, il s’envole pour la Bulgarie. Le Litex Lovetch, club phare du championnat local le met à l’essai  après l’avoir repéré dans les différentes équipes de jeunes de l’équipe de France, où il a notamment été capitaine des U17 et côtoyer, entre autres, Lloris, Kaboul, Diaby ou Gourcuff[3]. L’essai s'avère concluant et le jeune homme vient compléter la colonie de français débarqués cette même saison dont Cédric Cambon, Alexis Bertin, Jérémy Acédo et Wilfried Niflore (que les fans de Football Manager auront reconnu). L’adaptation est difficile et le doute s'installe, Barthe rentrant même un temps à Avignon où l'AC Arles-Avignon lui propose un contrat[4]. Après mure réflexion, il décide finalement de saisir sa chance et de poser définitivement ses valises à Lovech.

S’il ne comptait pas y faire de vieux os, Barthe y reste finalement 3 saisons, le temps de gagner une Coupe de Bulgarie (2008), 2 titres de champions (2010 et 2011) et une Supercoupe de Bulgarie (2010). A l’été 2011, alors qu'il a donné son accord pour rejoindre Boulogne-sur-Mer, il décide contre toute attente de s’engager avec le Ludogorets Razgrad, fraîchement promu en 1ère division Bulgare, la « A PFG », après deux montées successives[3].

Ludogorets Razgrad[modifier | modifier le code]

Il s’inscrit donc dans un projet ambitieux mené par l’homme d’affaire Kiril Domuschiev, arrivé au club en 2010, qui y investit lourdement pour en faire le meilleur club du pays[3]. Le club, qui accède à l’élite pour la première fois de son histoire, va collectionner les records, et Barthe n’y sera pas étranger.

Pour sa 1ère saison, il peut compter sur la meilleure défense du pays (16 buts pour 30 matchs) mais aussi sur l'attaque la plus prolifique (73 buts), ce qui lui permet de remporter un triplé historique, Championnat, Coupe, et Supercoupe. Pas mal pour un promu, d’autant que l’exploit est mondial. Un seul club sur la planète est jusque-là parvenu à rafler les trois trophées nationaux à la suite d'une promotion, le FC Talinn Levadia (Estonie), en 1999.

Les Citizens de Razgrad continuent de soigner leurs statistiques et leur palmarès la saison suivante. Ils décrochent un nouveau titre de champion en 2013, bénéficiant d’une défense toujours aussi imperméable (13 buts encaissés en 30 matchs). Barthe impressionne et s’affirme comme la pièce maîtresse du dispositif défensif sur lequel s’appuie le club.

Qualifiés pour les barrages de la Ligue des Champions, ils buttent finalement sur le FC Bâle (6-2 sur les 2 matchs). C’est donc en Europa League que les Aigles de Razgrad devront se faire les serres. Le Ludogorets confirme les promesses entrevues en championnat et survole littéralement son groupe (PSV Eindhoven, Chornomorets Odessa, Dinamo Zagreb). Parti sur les chapeaux de roues, le club entame sa campagne par 3 succès, une première pour une équipe bulgare dans les compétions européennes au XXIe siècle

Bien loin d’y laisser des plumes, le club, invaincu, est qualifié au bout de 5 journées. Avec 2 buts encaissés en 6 matchs, la défense du Ludogorets au sein de laquelle Barthe a été aligné 5 fois sur 6, a, une fois de plus, joué un rôle primordial dans ce parcours sans faute. En 16e de finale, les Aigles de Razgrad sont confrontés à ceux de la Lazio. Une victoire à l’extérieur 1-0 et un nul 3-3 à la maison les propulsent au tour suivant contre le Valence CF qui les sortiront du tournoi.

Cet exil qui ne devait être qu’une simple étape avant de rentrer dans l’hexagone pourrait finalement se prolonger. Il est donc légitime pour Barthe de s’interroger sur l’opportunité d’un tel retour. Il remet alors en question ce qu’il a mis 6 ans à construire, à savoir, la réputation d’un des meilleurs défenseurs du championnat, il y est surnommé Beckenbauer, et prendre le risque de voir le château de Barthe s’effondrer[4].

En avril 2013, il confie qu'il est en passe d'obtenir son passeport bulgare. Celui qui était alors parti pour ne rester qu'un an en Bulgarie deviendrait éligible à la sélection nationale. D'autant plus que le sélectionneur de l'époque, Liouboslav Penev, était son ancien entraîneur au Litex[4].

Grasshopper Zurich[modifier | modifier le code]

Contre toute attente, en fin de contrat, Alexandre Barthe décide de tenter sa chance en Suisse au Grasshopper Club Zurich, en quête d'un nouveau challenge[5]. Une expérience beaucoup moins concluante, lors de la saison 2015-2016, il ne dispute que onze rencontres et entame des discussions dès l'été 2016 afin de quitter le club[6].

CS Universitatea Craiova[modifier | modifier le code]

Nouveau club, le CS Universitatea Craiova est un club de football professionnel roumain de Craiova.

Qualifier pour l'UEFA Europa LEAGUE au troisième tour contre le Milan AC (Italie).

CSKA Sofia[modifier | modifier le code]

Saison 2017-2018 : Alexandre BARTHE se lance un nouveau un défi, il retourne en Bulgarie, il signe au CSKA Sofia, capitale de la Bulgarie.

Toujours aussi compétitif il déclare : "Je suis sûr que nous pouvons devenir champions et je suis prêt à aider l'équipe. Je suis une personne très ambitieuse et je ne me suis jamais contenté d'autre chose que la première place"

Palmarès[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « ALEXANDRE BARTHE - Les talents d 'Avignon ! », sur lestalentsdavignon.jimdo.com (consulté le 17 octobre 2016)
  2. Frédéric Hamelin & Hugo Lebrun, « Finales jeunes : les sentiers de la gloire », Onze Mondial, no 150,‎ , p. 25 (ISSN 0995-6921)
  3. a, b et c « Alexandre Barthe, ce Français qui a conquis la Bulgarie », Papinade,‎ (lire en ligne)
  4. a, b et c « Barthe, la star bulgare », sur www.poteaux-carres.com (consulté le 17 octobre 2016)
  5. « C1 - Ludogorets / Alexandre Barthe : « Ludogorets, c’est le PSG bulgare » - Football 365 », Football 365,‎ (lire en ligne)
  6. « Quel défenseur aurait pu recruter Montpellier ? », sur statsl1mpg.over-blog.com,

Liens externes[modifier | modifier le code]