Aldo Gordini

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant l’endurance automobile image illustrant le sport automobile
image illustrant une personnalité image illustrant français
Cet article est une ébauche concernant l’endurance automobile, le sport automobile et une personnalité française.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gordini (patronyme).
Aldo Gordini
Date de naissance
Lieu de naissance Drapeau : Italie Bologne, Émilie-Romagne Italie
Date de décès (à 73 ans)
Lieu de décès Drapeau : France Paris, France
Nationalité Drapeau : France français
Années d'activité 1951
Qualité Pilote automobile
Technicien
Mécanicien
Équipe Gordini
Nombre de courses 1
Pole positions 0
Podiums 0
Victoires 0

Aldo Gordini (né le à Bologne et mort le à Paris) est un ancien pilote français de course automobile[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils d'Amédée Gordini, Aldo Gordini a joué un rôle important dans l'organisation de l'équipe Gordini de 1945 à 1956.

Il y fut à la fois mécanicien, technicien, et occasionnellement pilote, ayant débuté en course en 1947 par une victoire lors de la première Coupe Robert Benoist sur Simca[2], et en endurance lors des 24 Heures de Spa 1948 (7e, avec pour coéquipier Jean Cayla à bord de la T8)[3].

Il a disputé un seul Grand Prix du championnat du monde de Formule 1, le Grand Prix automobile de France 1951.

Ses quelques courses personnelles eurent lieu de 1948 à 1951. Il termina 2e de la deuxième édition du Grand Prix de Cadours en 1950 sur Simca. Il fut encore 5e des Coupes du Salon 1948 avec la T8, 8e de ses dernières la saison suivante sur modèle TMM, et 12e des 12 Heures de Paris en 1948 associé à José Scaron sur T8.

Il a participé aux 24 Heures du Mans en 1951 (avec André Simon) et 1952 (avec Scaron).

Résultats en championnat du monde de Formule 1[modifier | modifier le code]

Saison Écurie Châssis Moteur Pneus GP disputé Qualification Classement en course Classement au championnat
1951 Équipe Gordini Simca Gordini T11 Gordini 4 cylindres en ligne à compresseur Englebert France 17e abandon au 27e tour n.c.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Dominique Pascal, Dictionnaire des pilotes de formule 1, Editions Dominique Pascal,‎ , 252 p. (ISBN 978-2-908-24401-4 et 2-908-24401-2)
  2. Première Coupe Robert Benoist (RacingSportsCars).
  3. Christian Huet, Gordini Un sorcier une équipe, Editions Christian Huet,‎ , 485 p. (ISBN 2-950-04320-8 et 978-2-950-04320-7, OCLC 18244656)

Liens externes[modifier | modifier le code]