Alain Farah

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Alain Farah
Naissance Montréal, Québec, Canada
Auteur
Langue d’écriture Français
Genres

Œuvres principales

Pourquoi Bologne

Alain Farah est un auteur et universitaire canadien, né à Montréal en 1979 de parents libanais[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Il a publié deux romans, Matamore no 29 et Pourquoi Bologne, ainsi qu'un recueil de poésie, Quelque chose se détache du port et signé le texte d'une bande-dessinée intitulée La ligne la plus sombre.

En 2004, Quelque chose se détache du port est finaliste au prix Émile-Nelligan[2] et son poème No. 4 fait l'objet d'un court métrage intitulé Un cri au bonheur[3], réalisé par Paule Baillargeon en 2007. Pourquoi Bologne (2013) est finaliste au Grand Prix du livre de Montréal[4] ainsi qu'au Prix du Gouverneur général pour les romans et nouvelles de langue française[5]. Sa courte pièce lyrique Les fortifications de Vauban est créée et mise en scène par Marie Brassard en 2014 [6], et en 2015 Pourquoi Bologne paraît en anglais sous le titre Ravenscrag, une traduction signée Lazer Lederhendler (en)[7]. Il travaille présentement à la rédaction d'un nouveau roman, Mille secrets mille dangers, inspiré par l'histoire des chrétiens du Moyen-Orient[8].

Il est professeur de littérature française à Université McGill[1], auteur d'un essai publié en 2013, Le gala des incomparables, et collabore régulièrement à l'émission radiophonique Plus on est de fous, plus on lit, diffusée à la chaîne ICI Radio-Canada Première[9], ainsi qu'aux revues Liberté et Nouveau Projet.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]