Alain Beretz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Alain Beretz
Image illustrative de l'article Alain Beretz
Date de naissance 1954[1]
Profession Professeur des universités
Président de l’université de Strasbourg

Alain Beretz, né en 1954 à Strasbourg[2], est un universitaire français, professeur de pharmacologie. Il est président de l'université de Strasbourg (Bas-Rhin) entre 2008 et 2016. Il est actuellement directeur général de la recherche et de l'innovation au ministère de l'enseignement supérieur, de la recherche et de l'innovation.

Le 17 mai 2014, il a également été élu président de la ligue européenne des universités de recherche. Il est aussi membre du conseil supérieur de la propriété industrielle (CSPI)[3],[4].

Carrière[modifier | modifier le code]

Enseignant-chercheur[modifier | modifier le code]

Après des études au lycée Kléber, à Strasbourg, il intègre la faculté de pharmacie de l’université Louis-Pasteur et devient pharmacien en 1976. Il obtient trois ans plus tard, en 1979, un doctorat de troisième cycle. L’année suivante il effectue un stage post-doctoral au Weizmann Institute of Science, à Rehovot, en Israël. Entre 1984 et 1990, il est chargé de recherche à l’Inserm, au Centre de Transfusion Sanguine de Strasbourg. En 1990 il obtient un doctorat d'État ès sciences pharmaceutiques et devient professeur de pharmacologie et membre du laboratoire de biophotonique et de pharmacologie (UMR CNRS/Université de Strasbourg 7213) de la faculté de pharmacie de l'université Louis-Pasteur, devenue université de Strasbourg[1],[2]. Il est l'auteur ou le coauteur de plusieurs articles scientifiques publiés dans des revues internationales à comité de lecture[5] et a encadré plus de 55 thèses de doctorat[6].

Responsabilités à l'université Louis Pasteur puis à l'université de Strasbourg[modifier | modifier le code]

Il occupe plusieurs postes au sein de l’université Strasbourg-I « Louis Pasteur » :

  • membre de la commission des études doctorales de 1993 à 2005
  • élu au conseil de faculté de pharmacie de 1993 à 2007. Il est directeur-adjoint, responsable de la scolarité, de 1999 à 2002[1].
  • membre élu du conseil scientifique de 1999 à 2002
  • membre élu du conseil d’administration de 2006 à 2007
  • vice-président de l’université chargé des relations avec les entreprises et de la valorisation de 2001 à 2006[7]
  • représentant de l'université dans plusieurs instances ayant pour thème la valorisation de la recherche comme par exemple le pôles de compétitivité Alsace BioValley dont il a été vice-président.

Il est président de l’université du au et accompagne ainsi la fin de l'université Louis Pasteur qui fusionne avec les deux autres universités strasbourgeoises, l'université Marc Bloch et l'université Robert Schuman, pour donner naissance à l'université de Strasbourg[1].

Alain Beretz au Palais universitaire de Strasbourg en 2011

Il est élu le premier président de la nouvelle université[1],[8]. Fervent défenseur de l'autonomie des universités, il accompagne le développement de l'université devenue autonome au mais reste critique quant à la loi relative aux libertés et responsabilités des universités lui reprochant notamment de ne pas accorder les moyens financiers permettant une réelle autonomie budgétaire : « L'autonomie est présente dans les textes, mais elle ne passe pas dans les faits. C'est parce qu'en France il manque deux ingrédients essentiels à la réussite de l'autonomie universitaire : de l'argent et de la confiance »[9].

Il a été réélu le obtenant douze voix, contre sept qui se sont portées sur son challenger Jacques Haiech[10]. Trois personnes siégeant au conseil d’administration ont voté blanc.

En 2013, sous sa présidence, l'université de Strasbourg intègre le Top 100 du classement de Shangai[11].

Au cours de ses mandats de président de l’université de Strasbourg, il a promu le libre accès en soutenant le projet d’archive ouverte de la connaissance de l’université d’Alsace[12],[13]. Il s’est aussi impliqué dans la discussion sur la loi pour une République numérique pour défendre la possibilité pour les chercheurs d’archiver leurs publications dans ce type de dépôt institutionnel[14]. Cela lui a permis de faire partie des « Champions européens de l’accès ouvert » désignés par Sparc[15].

Au niveau européen[modifier | modifier le code]

Il prend en la présidence de l'université du Rhin supérieur (Eucor), un réseau européen de sept universités se situant dans la région du Rhin Supérieur. Sa présidence prend fin en où il est remplacé par Hans-Jochen Schiewer, recteur de l'université de Fribourg-en-Brisgau[16],[17].

Il fait partie, depuis fin 2012 du Board of Directors de la ligue européenne des universités de recherche (LERU), un réseau européen de 22 universités axées sur la recherche[18]. En novembre 2013, il a été élu président de la LERU avec une prise de fonction en avril 2014[19].

Ministère de l'Éducation nationale[modifier | modifier le code]

Alain Beretz est nommé directeur général de la recherche et de l'innovation le 15 septembre 2016[20] et a de ce fait quitté la présidence de l'université de Strasbourg quelques mois avant la fin de son mandat.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e [PDF]Université de Strasbourg, « Alain BERETZ Curriculum », sur www.unistra.fr, (consulté le 21 mars 2013)
  2. a et b Luc Marck, « Alain Beretz : à la recherche de la formule gagnante », sur www.lalsace.fr, L'Alsace, (consulté le 30 avril 2013)
  3. Les membres du conseil supérieur de la propriété industrielle, consulté sur le site http://www.inpi.fr le 22/08/2010
  4. Isabelle Rey-Lefebvre, « Vingt-quatre heures dans la vie du président de l'université de Strasbourg », sur www.lemonde.fr, Le Monde, (consulté le 21 mars 2013)
  5. Google Scholar, « Publications et nombre de citations des travaux d'Alain Baretz », sur http://scholar.google.fr (consulté le 7 décembre 2013)
  6. Agence bibliographique de l'enseignement supérieur, « Notice d'Alain Beretz », sur http://www.idref.fr, (consulté le 7 décembre 2013)
  7. Ludovic Meignin, 20minutes.fr, « Alain Beretz à la tête de la plus grande université de province », sur http://www.20minutes.fr, (consulté le 7 décembre 2013)
  8. Thomas Calinon, « Strasbourg, version XXL », sur www.liberation.fr, Libération, (consulté le 21 mars 2013)
  9. Alain Beretz, « L'autonomie est une chance pour nos établissements », sur www.lemonde.fr, Le Monde, (consulté le 21 mars 2013)
  10. Alain Beretz réélu président de l’Université de Strasbourg par C. Bach, Dernières Nouvelles d'Alsace, le 18 dec. 2012
  11. Marie-Christine Corbier, « Classement de Shanghai : Strasbourg dans le Top 100 », sur http://business.lesechos.fr, (consulté le 7 décembre 2013)
  12. Violaine Rebouillat, Archives Ouvertes de la Connaissance. Valoriser et diffuser les données de recherche, Villeurbanne, , 84 p. (lire en ligne), p. 29
  13. Sophie Blitman, « Les universités alsaciennes sur la voie de l'open access », L'étudiant,‎ (lire en ligne)
  14. « Alain Beretz - Président de l'Université de Strasbourg », sur republique-numerique.fr (consulté le 28 septembre 2016)
  15. « Europe's Open Access Champions », sur openscholarchampions.eu (consulté le 28 septembre 2016)
  16. EducPros, « Biographie de Alain BERETZ », sur www.letudiant.fr, L'Étudiant, (consulté le 21 mars 2013)
  17. Université du Rhin supérieur, « Organisation », sur www.eucor-uni.org (consulté le 26 mars 2013)
  18. (en)Ligue européenne des universités de recherche, « Governing bodies », sur www.leru.org (consulté le 26 mars 2013)
  19. (en) LERU, « LERU appoints new Chair at 25th Rectors’ Assembly », sur http://www.leru.org, (consulté le 7 décembre 2013)
  20. Décret du 15 septembre 2016 portant nomination du directeur général de la recherche et de l'innovation du ministère de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche - M. BERETZ (Alain)
  21. Décret du 2 avril 2010 portant promotion et élévation
  22. Promotion du 14 juillet 2014 - Décret du 4 juillet 2014.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]