Ch'ŏngjin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Ch'ŏngjin
Chongjin.jpg
Le centre-ville vu depuis le monument de Kim Il-sung
Nom officiel
(ko-KP) 청진시Voir et modifier les données sur Wikidata
Nom local
(ko-KP) 청진시Voir et modifier les données sur Wikidata
Géographie
Pays
Province
Capitale de
Superficie
269 km2Voir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
DPRK2006 hambuk-Chongjin.PNG
Démographie
Population
667 929 hab. ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Densité
2 483 hab./km2 ()
Fonctionnement
Statut
Ville nord-coréenne (d), grande ville (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Jumelages
Identité
Langue officielle

Ch'ŏngjin (en coréen : 청진) est une ville portuaire et industrielle[1] nord-coréenne de 627 000 habitants, située sur la mer du Japon (en coréen : « mer de l'Est »). Elle est le chef-lieu de la province du Hamgyong du Nord, dans le nord-est de la Corée du Nord.

Elle est surnommée la « ville du fer »[2].

Administrativement, elle se divise en sept districts.

Les montagnes Chilbo (en coréen : « les sept trésors enterrés »), situés à proximité de Chongjin en face de la mer, présentent un intérêt touristique, ainsi que le temple Kaesim, sur le mont Pothak, construit en 826 et représentatif de la dynastie Balhae.

La ville accueil un consulat russe[2].

Elle est reliée au transsibérien en 2013[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

La ville n'était à l'origine qu'un petit village de pêcheurs et s'est surtout développée à partir de 1908, avec l'occupation japonaise, sous le nom de Seishin. L’administration japonaise s’en est servi comme quartier général pour l’une des troupes d’invasion de la Mandchourie[2].

Cette ville est par la suite devenu un port pour l’activité minière et une ville industrielle[2].

L'industrie locale est spécialisée l'industrie sidérurgique, puis les industries chimiques et de matériaux de transport, situation industrielle dont elle doit le maintien à l’aciérie Kim Chaek[2].

Divisions administratives[modifier | modifier le code]

La ville de Ch'ŏngjin est constituée de sept six arrondissements (ou cantons) (Kuyŏk), qui à leur tour sont subdivisés en quartiers (tong) et/ou en villages (ri).

  • Ch'ŏngam (청암구역; 青岩區域)
  • P'ohang (포항구역; 浦港區域)
  • Puyun (부윤구역; 富潤區域)
  • Ranam (라남구역; 羅南區域)
  • Sinam (신암구역; 新岩區域)
  • Songp'yŏng (송평구역; 松坪區域)
  • Sunam (수남구역; 水南區域)

Sur les autres projets Wikimedia :

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Philippe Pons, Corée du Nord, un État-guérilla en mutation, Gallimard, coll. « La Suite des temps », , 720 p. (ISBN 9782070142491), page 423.
  2. a b c d e et f Philippe Pons, Corée du Nord, un État-guérilla en mutation, Gallimard, coll. « La Suite des temps », , 720 p. (ISBN 9782070142491), page 423