Adult Video News

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir AVN.
Adult Video News
Image illustrative de l'article Adult Video News

Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Langue Anglais
Périodicité Mensuelle
Genre Journal commercial de l'Industrie du Film pornographique
Diffusion 40 000[1] ex. (2006)
Date de fondation 1983
Ville d’édition Philadelphie, Pennsylvanie, États-Unis

Directeur de publication Paul Fishbein
Rédacteur en chef Dan Miller
ISSN 0883-7090
Site web Site Internet d'Adult Video News

Adult Video News (en abrégé AVN ou encore AVN Magazine) est un journal commercial américain destiné à promouvoir l'industrie du cinéma pornographique. Pour The New York Times, le magazine AVN est au film pornographique ce que Billboard magazine est à l'industrie du disque. AVN parraine une rencontre annuelle à Las Vegas, Nevada, États-Unis, au cours de laquelle sont remis des prix. La cérémonie est copiée sur celle des Oscars[2],[3].

AVN évalue les films pornographiques et recherche les nouvelles voies de développement de cette industrie. Une publication du magazine peut contenir plus de 500 critiques de films[4],[5].

Le magazine est subventionné à 80 % et cible plus particulièrement les vendeurs de vidéos pornographiques. Pour David Foster Wallace, les articles paraissant dans AVN s'apparentent plus à de la publicité qu'à des articles journalistiques[1].

Historique[modifier | modifier le code]

Paul Fishbein, Irv Slifkin, et Barry Rosenblatt fondent le magazine en 1983 à Philadelphie, Pennsylvanie, États-Unis. Slifkin, ayant perdu son intérêt pour la critique des films pornographiques en raison de leur migration vers la vidéo, quitte la revue en 1984. Rosenblatt se sépare de Fishbein en 1987. Ce dernier déménage l'imprimerie dans la Vallée de San Fernando[6].

AVN est très apprécié par plusieurs personnalités du cinéma pornographique pour les revenus qu'il leur assure[7],[8],[9].

AVN estime que les ventes et locations de vidéos pour adultes seulement atteint quatre milliards de dollars en 2000[7] et en 2002[8] mais Forbes qualifie ces estimations comme sans fondement et très exagérées. Lorsque Forbes interroge AVN sur l'origine de ses sources, le directeur lui a répondu : « Je ne connais pas la méthodologie exacte... C'est une cote mal taillée ». Lorsqu'il lui a été demandé de séparer les revenus tirés des ventes et ceux des locations, une pratique courante dans l'industrie de la vidéo, le directeur réplique qu'il ne pense pas que les données soient disponibles. Adams Media Research constate que personne n'a suivi avec rigueur et précision les affaires de la vidéo pour adultes et que les estimations les plus généreuses font état d'un chiffre d'affaires inférieur à 1,8 milliard de dollars pour l'ensemble des vidéos destinées à la vente et à la location confondues[7]. AVN estime les revenus tirés de la vidéo pornographique à 12,6 milliards de dollars en 2005 dont 2,5 milliards proviennent des ventes sur Internet. ABC News rapporte que cette estimation n'est pas vérifiable indépendamment de la revue[9].

Anciens élèves éminents[modifier | modifier le code]

  • Mark Kulkis, CEO des studios Kick Ass Pictures : ancien PDG[10];
  • Eli Cross (alias Mark Logan) : PDG[11];
  • Gram Ponante : ancien PDG, AVN.com[12].

Adult Entertainment Expo[modifier | modifier le code]

Article détaillé : AVN Adult Entertainment Expo.

AVN parraine une réunion annuelle, l’’’AVN’’ Adult Entertainement Expo (AEE), qui se tient chaque mois de janvier à Las Vegas, Nevada, États-Unis. Cette « Expo » est le plus important Salon commercial de l’industrie du film pornographique aux États-Unis[13].

Cérémonie de remise des prix[modifier | modifier le code]

AVN Adult Movie Awards[modifier | modifier le code]

Article détaillé : AVN Awards.

AVN parraine également une cérémonie de remise de prix pour l’industrie du cinéma pornographique. Cette cérémonie est copiée sur celle des Oscars[14],[15],[16].

Les prix couvrent plus de 100 catégories de films devant plus de 3 500 personnes présentes[17].

David Foster Wallace remarque, avec scepticisme, que AVN, en 1997, a critiqué 4 000 nouvelles parutions dans chaque catégorie. Il faut comparer ce chiffre aux 375 films que les membres de l'Academy Awards étaient priés de visionner pour la remise des Oscar[1]. Le nombre a atteint 8 000 en 2008. Ceci amène Paul Fishbein à déclarer que c'est un « processus long et horrible »[18]. The New York Times écrit que « les critères précis pour l'obtention d'un AVN ne sont pas bien expliqués[19] ».

Le chroniqueur sportif Bill Simmons estime, pour sa part, que la retransmission des Prix sont « le coup médiatique le plus secrètement captivant de la télévision avec le National Spelling Bee et Westminster Kennel Club Dog Show »[20]. En 2002 Violet Blue, prix AVN révélation de l'année et écrivain pornographique, définit les prix AVN comme « une grande farce au cours de laquelle les mêmes producteurs et les mêmes personnes gagnent année après année... Penser que les « Oscars de la pornographie » couronnent les meilleures productions du genre est comparable à avoir un rapport sexuel avec une poupée gonflable de Jenna Jameson et dire ensuite à ses amis que vous avez eu un rapport avec l'actrice du film pornographique elle-même[21]. ». Même l'actrice américaine du film pornographique Tyla Winn est gênée en pensant qu'une de ses scènes de sexe a été nommée[19].

GayVN Awards[modifier | modifier le code]

Article détaillé : GayVN Awards.

AVN parraine également les GAYVN Awards qui sont attribués annuellement pour honorer une œuvre de l'industrie du film pornographique traitant de homosexuel. Les vidéos pornographiques mettant en scène l'homosexualité faisaient partie des prix AVN de 1988 à 1998. En 1999, AVN a décidé de séparer ces derniers en créant les GayVN Awards.

Classement 2002 des 50 plus Grands Stars Porno[modifier | modifier le code]

The AVN : 50 Greatest Pornstars of All Time (Le Classement des 50 plus grands Stars porno de tous les temps 2002)

[haut de page]

[haut de page]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c David Foster Wallace « First Chapter - 'Consider the Lobster' », New York Times, (consulté en 02-01-2008) (en).
  2. Timothy Egan « Wall Street Meets Pornography », New York Times, (consulté en 02-01-2008) (en).
  3. Steve Kroft « Porn In The U.S.A. », 60 Minutes, (consulté en 02-01-2008) (en).
  4. Frank Rich « Finally, Porn Does Prime Time », New York Times, (consulté en 02-01-2008) (en).
  5. DPA, LOS ANGELES « Porn loses seedy image, becomes mainstream in US », Taipei Times, (consulté en 02-01-2008) (en).
  6. Anthony Layser « Porn Supremecy », Philadelphia Weekly, (consulté en 18-01-2008) (en).
  7. a, b et c Dan Ackman « How Big Is Porn? », Forbes, (consulté en 02-01-2008) (en).
  8. a et b Bill Keveney « Hollywood gets in bed with porn », USA Today, (consulté en 02-01-2008) (en).
  9. a et b Jonathan Silverstein « Is Porn a Growing or Shrinking Business? », ABC News, (consulté en 02-01-2008) (en).
  10. Gretchen Gallen « Mark Kulkis Featured in L.A. Daily Journal », XBiz, (consulté en 16-04-2008) (en).
  11. « AVN Names New Managing Editor », Adult Video News, (consulté en 16-04-2008) (en).
  12. (en) « Porn Valley Goes Blogging », Wired, (consulté en 18-08-2008)
  13. Stephen Clark « Ex-stripper evangelizes to sex industry », The Seattle Times, (consulté en 04-01-2008) (en).
  14. « The Oscars of porn », Sydney Morning Herald, (consulté en 25-07-2007) (en).
  15. Brent Hopkins « Porn: The Valley's secret industry », Los Angeles Daily News, « ...earned seven Adult Video News awards, referred to as the Oscars of porn.
    (’’’N’’’d’’’T’’’)…’’a gagné sept Prix Adult Video News comparables à des Oscars de la pornographie’’ »
    (consulté en 25-07-2007)
    (en).
  16. David Schmader « Porn's Big Night », The Stranger, « ...the most prestigious event in the world of adult film: the Adult Video News Awards, hereby known as the AVNs, popularly known as the porno Oscars.
    (’’’N’’’d’’’T’’’)…’’l’évènement le plus prestigieux dans l’univers du film pornographique : Le prix Adult Video News, connu comme les prix ‘’AVN’’ et, plus communément comme les Oscar du porno’’ »
    (consulté en 25-07-2007)
    (en).
  17. Stuart McGurk « And the winner is ... », The Guardian, (consulté en 04-01-2008) (en).
  18. Adam Tanner « Porn industry seeks recognition with annual awards », Reuters, (consulté en 15-01-2008) (en).
  19. a et b Matt Richtel « A Night to See the Stars Actually Wearing Clothes work », The New York Times, (consulté en 05-01-2008)
  20. Bill Simmons « Great sports any way you spell it », ESPN, (consulté en 02-01-2008) (en).
  21. Violet Blue « The Rise of Indie Porn? », SF Gate, (consulté en 04-01-2008).

Sources[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]