Adeline Rispal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Adeline Rispal
Présentation
Naissance
Aurillac (Cantal)
Nationalité Drapeau de la France France
Activités Architecte, muséographe, scénographe
Diplôme Architecte DPLG
Formation École nationale supérieure des beaux-arts (Paris) - Section architecture
Œuvre
Agence Studio Adeline Rispal

Adeline Rispal, née en 1955 à Aurillac, est une architecte DPLG, muséographe et scénographe française vivant à Paris.

Biographie[modifier | modifier le code]

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (juin 2017)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Née à Aurillac dans le Cantal, Adeline Rispal fait des études d'architecture à l'École nationale supérieure des beaux-arts de Paris, d'où elle sort diplômée DPLG en 1981. Elle intègre l'agence Jean Nouvel de 1982 à 1989 où elle travaille principalement sur la conception et le suivi de la réalisation du bâtiment, puis de la muséographie de l'Institut du monde arabe à Paris[1].

En 1990, elle cofonde l'agence Repérages avec les architectes Jean-Jacques Raynaud, Louis Tournoux et le conseil en gestion Jean-Michel Laterrade.

À partir de 2000, elle est appelée sur de grands concours internationaux de muséographie : finaliste du Mémorial du 11-Septembre (National September 11 Memorial & Museum) à New York (2007) et du Louvre Abu Dhabi (2008).

En 2010, elle cofonde le Studio Adeline Rispal.

En 2019, elle est membre de la mission de préfiguration du musée-mémorial des Sociétés face au terrorisme, sous la présidence d'Henry Rousso[2].

Adeline Rispal est à l'origine du blogue invisibl.eu lancé en juin 2013 et consacré aux enjeux de l'architecture des expositions.

Principales réalisations[modifier | modifier le code]

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (juin 2017)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.
  • Muséographie de l'Institut du monde arabe (1981-1987)[1]
  • Muséographie de l'Historial de la Grande Guerre - Péronne - France (1992)
  • Musée d'Histoire de la ville de Luxembourg - Grand Duché du Luxembourg (1996) (1, 2, 3)[3]
  • Musée de l'Abbaye de Stavelot - Belgique (2002)
  • Musée d'Orsay : rénovation de l'accueil, des espaces commerciaux et d'expositions temporaires (2001/2004) (4)
  • Musée de la Musique: rénovation muséographique partielle (2008)
  • Musée de l'Armée / Département moderne - Hôtel national des Invalides - Paris - France (2009)
  • Musée Bréguet - Zürich - Suisse (2010)
  • Muséographie du musée d'At-Turaif - Riyadh - Arabie Saoudite (2010 - 2016) (10)
  • Muséographie du musée des civilisations de l'Europe et de la Méditerranée - Marseille - France (2011-2013), nominée aux FX International Interior Design Awards 2013, Londres, U.K..(13, 14, 15)
  • Muséographie du musée d'Histoire de Marseille - France (2011-2013) (16)
  • Scénographie du PAVILLON FRANCE - EXPO MILANO 2015 (2014-2015) (17)
  • Exposition "Laboratoire d'Europe. Strasbourg 1880-1930", musée d'art moderne et contemporain de Strasbourg, musée des Beaux Arts de Strasbourg, musée zoologique de Strasbourg (sept 2017- fév 2018).
  • Scénographie du musée Savoisien à Chambéry (2016-2021).
  • Scénographie du musée Dobrée de Nantes (2017-2021).
  • Scénographie de la cité des Vins et Climats de Bourgogne à Mâcon et Chablis (2018-2022).
  • Muséographie du FRAC Auvergne à Clermont-Ferrand (2018-2021).

Distinctions[modifier | modifier le code]

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (juin 2017)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.
  • Depuis 2014 : Membre du Haut Conseil des musées de France
  • Médaille d'argent 2014 de l'Académie d'architecture, Fondation 1977[4]
  • Depuis 2015 : Membre titulaire de l'Académie d'architecture[5]
  • 2015 : Chevalier du Mérite Agricole en raison de Service exceptionnel rendu à l’agriculture dans le cadre de l’Exposition Universelle  - Milan Expo 2015
  • Ministère de la Justice, Délégation interministérielle d'aide aux victimes (DIAV).

Publications[modifier | modifier le code]

  • « La scénographie des bibliothèques (et) musées à l’ère du numérique », dans Nathalie Simonnot et Rosine Lheureux (sous la direction de), Architectures et espaces de la conservation 1959 - 2015 - Septentrion, 2018. (ISBN 978-2-7574-2072-0)
  • « Les seuils de l'espace de l'art », dans Jacqueline Bergeron et Marc Cheymol (dir.), Rencontres d'un seuil à l'autre, Erasmus Expertise, Éditions des archives contemporaines, 221-235, 2017 (ISBN 9782813002358)
  • Françoise Arnold, « Entretien avec Adeline Rispal », En présence des livres, Les Productions du Effa, 85-94, 2016 (ISBN 978-2-9545545-2-5) http://www.r-diffusion.org/contenu/EFA-01/pdf/efa-03-extrait.pdf
  • « La scénographie du musée d’Histoire de Marseille », L’ami de Musée no 47, 2014, (ISSN 0991-773X)
  • « The object in history museums, mediator for the invisible », Actes du colloque ICMAH Shanghai 2010, Original, copy, fake; on the significance of the object in History and Archaeology Museums, 103-117, ICMAH-ICOM, 2014, http://network.icom.museum/fileadmin/user_upload/minisites/icmah/publications/Actes-Shanghai-complet2.pdf
  • « La scénographie du musée d’Histoire de Marseille », Marseille no 243, 2013, (ISSN 0995-8703)
  • « La scénographie de la Galerie de la Méditerranée du MuCEM », in Marseille no 241, 2013 (ISSN 0995-8703)
  • « Architecture et muséographie de quelques musées de guerre », dans Becker, A. et Debary, O., Montrer les violences extrêmes, 243-266, Creaphis Éditions, 2012, (ISBN 978-2-35428-061-1)
  • « L'architecture et la scénographie comme médiation sensible », dans Mariani, A., Muséologies, Les cahiers d'études supérieures, 3 (2), 2009, 90-101, Montréal, Université du Québec, (ISSN 1718-5181)
  • « La muséographie des musées d’histoire, un "art de la mémoire" », dans Histoire d’objets, objets d’histoire, 2006, 67-81, Lyon, Les rencontres de Gadagne, (ISBN 978-2-901 307-32-7)
  • « La muséographie de l'Historial de la Grande Guerre », dans Marie-Hélène Joly, Thomas Compère-Morel, Des musées d'histoire pour l'avenir, 1998, 177-182, Noésis, (ISBN 2-911606-17-5)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Catherine Dumas, au nom de la Commission de la culture, de l'éducation et de la communication du Sénat, " Audition de Mme Adeline RISPAL, architecte dplg, directrice du Studio Adeline Rispal (16 mars 2011) ", La maison de l'Histoire de France : Rendez-vous avec l'Histoire , 2011, 210-212, Paris : Éditions du Sénat, 2011, (ISBN 978-2-11-134911-7)
  • Françoise Arnold, " Adeline Rispal architecte et scénographe ", in MuCEM, Rudy Ricciotti architecte, 19-22, 54-65, Paris : Archibooks, 2013, (ISBN 978-2-35733-269-0)
  • J.F. Pousse, Le Musée d'histoire de Marseille : architecture Roland Carta, scénographie Studio Adeline Rispal, Paris Bruxelles (B, Ante prima Archives d'architecture moderne, (ISBN 978-2-871-43280-7)

Liens externes[modifier | modifier le code]