Acadomia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Acadomia
Création 1989
Personnages clés Maxime Aiach
Forme juridique Société anonyme
Action Euronext : MLACA
Slogan Tout est une question de confiance
Siège social Drapeau de France Paris (France)
Activité Soutien scolaire à domicile
Effectif 500
Site web www.acadomia.fr
Chiffre d’affaires 120 m€ (2013)

Fondée en 1989 sous le nom de Cours Études Secours[1], Acadomia est une entreprise française de soutien scolaire à domicile, présidée par Maxime Aiach[2].

L'entreprise[modifier | modifier le code]

Acadomia dispose d’un réseau de 120 agences, suit plus de 100 000 élèves avec l’aide de 25 000 « enseignants » encadrés par plus de 500 conseillers pédagogiques[Quand ?][3]. Toute personne titulaire d'un bac + 3 (licence) peut être employée comme enseignant.

Comme toutes les entreprises de services à la personne, la prestation offerte par la société - comme celle offerte individuellement par un étudiant déclaré - ouvre droit à un crédit d'impôt et/ou réduction d'impôt pour l'emploi à domicile de 50 % ce qui a favorisé son développement et celui de tout le secteur[4].

En 2013, l'entreprise possède 40% de parts de marché (soutien scolaire) en France [5].

Le mode de fonctionnement[modifier | modifier le code]

Acadomia est un mandataire qui signe un double mandat avec les familles d'un côté et les enseignants de l'autre. Les enseignants, qui sont souvent simples étudiants de faculté, sont ainsi directement employés par les familles qui souhaitent offrir des cours particuliers à leurs enfants. Les cotisations sociales sont payées par les familles en tant qu'employeurs. Les familles cotisent à travers Acadomia à l'URSSAF, pour les cotisations sociales, et à l'IRCEM, pour les cotisations retraite, de façon totalement déclarée. Les enseignants reçoivent ainsi une somme allant de 10 à 14,50 €/heure dans le primaire, de 10,75 à 18,25 €/h dans le secondaire[6], de laquelle ils doivent déduire la facture due à Acadomia[6]. Les heures de cours sont facturées 32 à 48 €/h aux familles[7]. Frais de transport, communications téléphoniques, etc., sont à la charge du professeur[6]...

En avril 2000, l'entreprise a été introduite en bourse sur Euronext Paris. L'entreprise se développait alors à rythme soutenu de 40 % notamment à travers des créations d'agences dans l'ensemble de la France[8].

Les filiales[modifier | modifier le code]

Acadomia Groupe a commencé en 2004 une diversification vers le monde des services à la personne[9]. La société compte aujourd'hui[Quand ?] 14 filiales:

  • Shiva: exerce une activité de mandataire auprès de particuliers en proposant, pour le compte de ceux-ci qui ont le statut d'employeur, le recrutement et le suivi administratif de professionnels dans le domaine des services de ménage et entretien. Les services comprennent ménage, repassage, vide-greniers, garde d'enfant (Shiva Junior).
  • Melocad: propose des cours de musique à domicile. 16 instruments sont inscrits dans le catalogue de cours de Melocad[10].
  • Universal Music Acadomia ou UMA: issu d'un partenariat avec le label Universal, UMA propose des cours particuliers de musique mais aussi des cours collectifs avec des musiciens du label[11].
  • Spésup: entité d'Acadomia focalisée sur les filières sélectives de classes préparatoires, les prépas commerciales et scientifiques, ainsi que première année de médecine ou de droit[12].
  • Acadéos: service de formation professionnelle pour les particuliers et les entreprises. Les cours portent sur les langues étrangères, l'efficacité personnelle, la bureautique et Internet, et de l'accompagnement professionnel.

Protection des données[modifier | modifier le code]

Le la Commission nationale informatique et libertés (CNIL) a rendu publique l'existence de deux fichiers d'Acadomia contenant des informations sur les parents, enfants et professeurs[13],[14] considérés par la Commission comme étant non conformes à la Loi Informatique et Libertés.

En juin 2010, la Brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRDP) a ouvert une enquête sur le fichier de cette filiale située à Aix-en-Provence, qui recense tant des enseignants que des candidats-enseignants et des élèves et leurs familles, et utilise en outre le numéro de sécurité sociale à des fins d'interrogations de fichiers du Ministère de la Jeunesse et des Sports[15],[16],[17].

En réponse, Acadomia a affirmé que ce fichier était destiné à assurer la protection des enfants qui lui étaient confiés en collaboration avec Ministère de la Jeunesse et des Sports et Ministère de l'Intérieur. Par ailleurs, l'entreprise a annoncé avoir nommé un responsable des fichiers[18] et a ouvert des comptes sur les principaux réseaux sociaux afin de répondre à la crise[18].

Références[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :