SUD Éducation

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant le syndicalisme image illustrant l’éducation
Cet article est une ébauche concernant le syndicalisme et l’éducation.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Consultez la liste des tâches à accomplir en page de discussion.

SUD Éducation
Logo de l’association
Cadre
Forme juridique Fédération de syndicats
But Défense des intérêts professionnels et économiques et des droits matériels et moraux des salariés de tous les établissements publics dépendant de l’Éducation nationale, de la Recherche publique et de la Culture
Zone d’influence Drapeau de la France France
Fondation
Fondation 1995 (1998 pour la fédération)
Origine Grèves de 1995 en France
Identité
Siège 17 boulevard de la Libération
93200 Saint-Denis
Structure Fédération
Affiliation Union syndicale Solidaires
Méthode Syndicalisme de lutte
Financement Cotisations des syndicats membres, dons, legs et subventions
Représentativité 0 élu au Comité technique ministériel
Site web www.sudeducation.org

SUD Éducation est une fédération syndicale française, rassemblant tous les personnels de l'éducation (enseignants, ATOSS, assistants d'éducation, .... titulaires ou non titulaires, de la maternelle à l’université). SUD est un acronyme qui signifie « solidaire, unitaire et démocratique ».

Historique[modifier | modifier le code]

Organisation et implantation[modifier | modifier le code]

Elle regroupe actuellement 67 syndicats locaux (eux-mêmes divisés en sections).
Structurée en fédération nationale, cette organisation est membre de l'Union syndicale Solidaires qui organise des salariés du public et du privé.
Ce syndicat de lutte s'illustre dans l'éducation en dénonçant le fonctionnement de l'éducation nationale favorisant selon lui les corporatismes (multiples commissions administratives paritaires en fonction du statut des personnels), cette organisation minoritaire progresse à chaque élection aux CAPN depuis ses premières élections en 1996.
Cette organisation dénonce la multiplication du recours à du personnel qu'elle qualifie de précaire dans l'éducation nationale. Elle en revendique la titularisation sans condition de concours ni de nationalité. L'organisation conteste aussi les suppressions de postes dans l'éducation nationale qui selon elle défavorisent les personnes qui sont déjà les moins favorisées, dans ce contexte elle a vivement critiqué la réforme du dispositif ZEP mise en place début 2006.
L'organisation s'oppose au processus de décentralisation qui est selon elle l'antichambre de la privatisation[2].
S'inscrivant dans une perspective de transformation sociale, la fédération des syndicats Sud éducation ne limite pas son champ d'intervention aux questions étroitement professionnelles.
L'organisation, afin de ne pas mettre en place de hiérarchie entre ses membres, refuse des temps de décharge supérieurs à un mi-temps. Ses statuts imposent également une rotation des mandats et des responsabilités.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]