AV1 (codec)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
AV1
AV1 logo 2018.svg
Caractéristiques
Développé par
Type de format
Extension du
VP9, Daala, Thor (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Spécification
Site web

AV1 est un codec vidéo ouvert et libre de droits[1], conçu pour la diffusion de flux vidéo sur Internet et réseaux IP[2].

Le , AOMedia, l’Alliance for Open Media, annonce la publication officielle[3] de la spécification AV1 (AOMedia Video Codec)[4].

D'après des tests commandités[5] par AOMedia, le taux de compression moyen d'AV1 par rapport au codec concurrent H.265/HEVC ou aux codecs de la génération précédente (H.264 et VP9) est 30% supérieur[6].

Les principaux diffuseurs de vidéo en ligne (YouTube, Netflix...) prévoient de transcoder leurs contenus pour pouvoir utiliser AV1 dès que les appareils grand public seront adaptés[7]. Aucune date précise de déploiement n'est annoncée[8].

La fondation Mozilla et Bitmovin mettent en ligne fin mars 2018 une démo vidéo utilisant le codec AV1, accessible uniquement pour la version Nightly de Firefox[9].

L'AV1 devrait être pris en charge en 2019 par tous les navigateurs internet[10] et en 2020 par tous les processeurs[3].

Ce codec vidéo est aussi une initiative dans la lutte des "géants du net" contre les groupements d'experts établissant des standards propriétaires[3], notamment le H.265/HEVC[11], développé par le MPEG et le Video Coding Experts Group (en). Le problème vient de la complexité d'utiliser ou d'indiquer le support de ces standards propriétaires : nécessité de rejoindre des patent pool (en), risque de poursuites judiciaires... même si l'entreprise Velos Media émet des doutes sur la gratuité et la liberté d'usage d'AV1, affirmant que le codec VP9, également au format ouvert, utiliserait des technologies dont les brevets n'appartiennent pas à l'Alliance for Open Media[11].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en-US) « License », Alliance for Open Media,‎ (lire en ligne, consulté le 31 mars 2018).
  2. (en) Christian Feldmann, « Multi-Codec DASH Dataset: An Evaluation of AV1, AVC, HEVC and VP9 », bitmovin,‎ (lire en ligne, consulté le 31 mars 2018).
  3. a b et c Amélie Charnay, « AV1: le codec vidéo du futur est prêt », 01net,‎ (lire en ligne, consulté le 31 mars 2018).
  4. (en-US) « AV1 Bitstream and Decoding Process Specification », Alliance for Open Media,‎ (lire en ligne, consulté le 31 mars 2018).
  5. (en-US) Christian Feldmann, « Multi-Codec DASH Dataset: An Evaluation of AV1, AVC, HEVC and VP9 - Bitmovin », Bitmovin,‎ (lire en ligne, consulté le 31 mars 2018).
  6. (en) « AV1 Official Features », aomedia,‎ (lire en ligne, consulté le 31 mars 2018).
  7. « Publication du codec vidéo Open Source AV1, plus efficace que l'HEVC », sur www.minimachines.net (consulté le 31 mars 2018).
  8. David Civera, « Codec vidéo AV1 : libre, open source, et 30 % plus efficace que HEVC et VP9 », Tom's Hardware,‎ (lire en ligne, consulté le 31 mars 2018).
  9. (en) « AV1 Demo by Mozilla and Bitmovin », sur demo.bitmovin.com (consulté le 31 mars 2018).
  10. (en) Stephen Chankland, « This technology will improve your streaming video by 30 percent », CNET,‎ (lire en ligne, consulté le 31 mars 2018).
  11. a et b (en-US) Apple Inc., « Introducing HEIF and HEVC - WWDC 2017 - Videos - Apple Developer », sur Apple Developer (consulté le 31 mars 2018).