JPEG XL

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
JPEG XL
Libjxl 0.6.1 screenshot.png
JPEG XL logo.svg
Caractéristiques
Extension
.jxl
Type MIME
image/jxl
Signature
FF 0A or 00 00 00 0C 4A 58 4C 20 0D 0A 87 0A
Développé par
Version initiale
Type de format
Basé sur
PIK (d), Free Universal Image Format (d), JPEG (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Origine de

PIK

FLIF-FUIF
Norme
ISO/CEI 18181
ISO
18181Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web

jpeg.org/jpegxl (site officiel)

sneyers.info/jxl (page personnelle de l'auteur)

JPEG XL est un format d’image matricielle qui permet la compression d’images fixes avec ou sans pertes. JPEG XL est conçu pour être plus efficace que les formats existants, et vise à les remplacer pour tous les usages courants[1],[2].

Nom[modifier | modifier le code]

JPEG est l’acronyme de Joint Photographic Experts Group. Il s’agit d’un comité d’experts qui édite des normes de compression pour l’image fixe.

La lettre X est utilisée pour le nom de multiples standards JPEG publiés après l’an 2000 : JPEG XT, JPEG XR, JPEG XS.

La lettre L signifie long terme puisque les auteurs comptent remplacer le format JPEG historique sur une durée équivalente au précédent[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le groupe de travail JTC1/SC29/WG1 (JPEG) a lancé une Demande de Propositions en 2017 pour JPEG XL — le prochain standard d’encodage d’images fixes.[4]

Le format de fichier (flux de données binaire) a été gelé le , ce qui garantit que le format sera décodable par les futures mises à jour logicielles.[5]

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Les caractéristiques principales de JPEG XL sont[6],[7],[8] :

  • Amélioration des fonctionnalités et de l’efficacité par rapport aux formats traditionnels (comme JPEG, GIF et PNG)
  • Décodage progressif (en résolution et en précision)
  • Réencodage de fichiers JPEG sans pertes et avec une taille de fichier réduite d’environ 20 %
  • Encodage sans pertes et encodage du canal alpha sans pertes
  • Adapté à la fois aux photographies et aux images synthétiques
  • Qualité d’image progressive pour une large plage de débits
  • Encodeur de référence optimisé pour la qualité perceptuelle
  • Large gamme de couleurs et gamme dynamique étendue (HDR)
  • Animations
  • Encodage et décodage basse énergie qui ne demande pas de puce spécialisée
  • Format sans royalties et avec une implémentation de référence en open source[9]

Détails techniques[modifier | modifier le code]

JPEG XL reprend les idées du format PIK de Google et du format FUIF de Cloudinary.

Le format a une panoplie de modes d’encodage. Du côté compatibilité, un mode fait le transcodage du format historique JPEG en une forme plus compacte pour le stockage. Du côté format d’image moderne, il y a un mode basé sur VarDCT (avec une modélisation séparée des contours et des formes répétitives comme le texte) et un mode presque sans pertes/réactif qui utilise des ondelettes de Haar modifiées. La transformée en cosinus discrète (DCT) utilise un espace de couleurs XYB inspiré par la réponse LMS de l’œil[10].

La prédiction est sous-tendue par un décorrélateur pixel par pixel, incluant un ensemble paramétré de prédicteurs pondéré et auto-correctif. La modélisation du contexte fait appel à des modèles statiques spécialisés et à de puissants modèles méta-adaptatifs qui tiennent compte de la déviation locale, avec une structure arborescente signalée et la sélection du prédicteur en fonction du contexte. Le codage d’entropie utilise LZ77 et peut faire appel aussi bien aux systèmes de numération asymétriques (ANS, pour l’encodage faible complexité) qu’au codage de Huffman (pour limiter le surcoût avec les flux courts).

Par défaut elle produit une bonne compression avec très peu d’artifacts visuels.[11]

Logiciel[modifier | modifier le code]

Support existant[modifier | modifier le code]

  • JPEG XL Reference Software – implémentation de référence
    • Windows Bin Builds – convertisseurs venant de l’implémentation de référence, compilés pour Windows (contient aussi beaucoup d’autres programmes)
  • ImageMagick – utilitaire et librairie pour le traitement des images
  • Irfanview – logiciel de visualisation, de conversion et de traitement d’images (dès version 4.59, plugin JPEG-XL)
  • XnView MP – logiciel de visualisation, de retouche et de conversion d’images
  • MConverter – convertisseur multimédia en ligne
  • JPEG XL WIC – support de l’extension JXL sous Windows avec WIC, par exemple pour visualiser dans Photo Viewer, File Explorer etc.
  • qt-jpegxl-image-plugin – support pour Qt de l’extension JXL sous Linux et sous Windows
  • JXLook – visualiseur et plugin pour macOS
  • FFmpeg - bibliothèque de logiciels de traitement de flux audio et vidéo
  • Pale Moon[12] - navigateur web

Support prévu[modifier | modifier le code]

  • Firefox[13] - navigateur internet, fonctionne sous Nightly en activant une option dans about:config.
  • Chromium[14] - navigateur internet, fonctionne déjà en activant une option dans chrome://flags.
  • WebKit[15] - moteur de navigation pour Safari et autres
  • GIMP[3] - éditeur graphique

Statut de la normalisation[modifier | modifier le code]

Nom commun Partie Première date de sortie publique (première édition) Numéro ISO / CEI Titre officiel
JPEG XL Partie 1 en développement, prévu pour 2021 ISO / CEI FDIS 18181-1 JPEG XL Image Coding System — Part 1: Core coding system
Partie 2 en développement, prévu pour 2021 ISO / CEI DIS 18181-2 JPEG XL Image Coding System — Part 2: File format
Partie 3 en développement, prévu pour 2022 ISO / CEI WD 18181-3 JPEG XL Image Coding System — Part 3: Conformance testing
Partie 4 en développement, prévu pour 2022 CD ISO / CEI 18181-4 JPEG XL Image Coding System — Part 4: Reference software

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. https://tech.slashdot.org/story/19/08/17/1855214/can-jpeg-xl-become-the-next-free-and-open-image-format
  2. (en) Jon Sneyers, « Time for Next-Gen Codecs to Dethrone JPEG », sur Cloudinary Blog, .
  3. a et b https://gitlab.gnome.org/GNOME/gimp/-/issues/4681
  4. « JPEG - Next-Generation Image Compression (JPEG XL) Final Draft Call for Proposals », Jpeg.org, (consulté le )
  5. (en) « v0.2 JPEG XL Reference Software », GitLab
  6. « JPEG XL reaches Committee Draft » [archive du ] [html], JPEG Org., (consulté le ) : « The current contributors have committed to releasing it publicly under a royalty-free and open source license. ».
  7. « JPEG XL White Paper », JPEG Org., (consulté le ).
  8. (en) Jon Sneyers, « The Case for JPEG XL », sur Cloudinary Blog, .
  9. (en) « jpeg / JPEG XL Reference Software », GitLab
  10. Alakuijala, van Asseldonk, Boukortt et Szabadka, « JPEG XL next-generation image compression architecture and coding tools », Applications of Digital Image Processing XLII,‎ , p. 20 (ISBN 9781510629677, DOI 10.1117/12.2529237)
  11. Sneyers, « How JPEG XL Compares to Other Image Codecs », Cloudinary
  12. (en) « Pale Moon: Release notes », sur www.palemoon.org, .
  13. https://bugzilla.mozilla.org/show_bug.cgi?id=1539075
  14. https://bugs.chromium.org/p/chromium/issues/detail?id=1178058
  15. https://bugs.webkit.org/show_bug.cgi?id=208235

Liens externes[modifier | modifier le code]