Apave

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis APAVE)

Apave
logo de Apave
Logo d'Apave

Création 1867
Dates clés 2010 : immatriculation société actuelle
Fondateurs Ernest Zuber
Forme juridique société anonyme
Slogan Mission de confiance
Siège social Paris
Drapeau de la France France
Direction Philippe Maillard (directeur général du groupe)[1]
Activité Analyses, essais et inspections techniques.
Effectif 13 091 (groupe, 2021)[2]
SIREN 527 573 141
Site web www.apave.com

Chiffre d'affaires 1 milliard d'euros (2022)[3]
989,2 millions € (groupe, 2021)[2]
Résultat net 2,36 millions € (groupe, 2021)[2]
3,88 millions € (groupe, 2020)[2]

Apave est une société française qui intervient dans le domaine de la maîtrise des risques et réalise des activités de contrôle, d'inspection, de certification et de formation sur des thèmes liés à la sécurité. Ses principaux concurrents sont Bureau Veritas, Dekra et Socotec.

Présentation[modifier | modifier le code]

Apave compte, en France et dans le monde, 500 000 clients et emploie 13 000 personnes. Le groupe Apave compte en France et en Outre-mer : 130 agences, 145 sites de formation et 18 centres d'essais[4].

Apave est spécialisée dans la gestion des risques techniques, environnementaux, humains et numériques[5]. Dans le monde, il dispose de près de 50 filiales implantées en Europe, Asie, Moyen-Orient, Océan Indien et Afrique. Le Groupe est structuré autour d’une société mère, Apave SA (statut de société anonyme) et contrôle les filiales[2] :

  • Apave Exploitation France SAS ;
  • Apave Infrastructures et Construction France SAS ;
  • Apave Développement, regroupant les filiales françaises spécialisées (Apave Aéroservices, Sopemea, Apave Certification, BVT, etc.) ;
  • Apave International, pour piloter et développer l’action du groupe à l’international ;
  • OSAC, l'Organisme pour la sécurité de l'aviation civile (OSAC) qui a pour objet exclusif d'assurer, pour le compte de la direction de la sécurité de l'Aviation civile (DSAC), des missions de contrôle technique dans certains domaines de la sécurité de l'aviation civile[6],[7].

Structure d'Apave[modifier | modifier le code]

Le modèle d'actionnariat du groupe Apave a évolué en 2021 : en , PAI Partners a acquis 36 % des parts, aux côtés du Groupement des associations Apave (Gapave), qui reste l'actionnaire majoritaire[8]; ainsi que la création d'un plan d'actionnariat salarié, qui a permis à 70 % des salariés français de devenir actionnaires du groupe. Le dispositif d'actionnariat salarié a été lancé en . Avec le soutien d'Equalis Capital, le groupe a initié cette option pour ses sociétés détenues à plus de 80% et basées en France. Par le biais de parts de réserve disponibles et d'une augmentation de capital, il a déployé le dispositif auprès de ses salariés français, sous la forme d'un fonds commun de placement d'entreprise (FCPE), qui représentent environ 70 % de son effectif et 8 201 personnes[9]. Fin 2022, ce plan a reçu le prix « coup de cœur du jury » de la Fédération française des associations d'actionnaires salariés (FAS)[10].

Les principaux actionnaires du Groupe Apave sont l'Association Gapave (groupement des associations Apave), PAI Partners (fonds d'investissement européen) et les salariés du groupe (FCPE)[8],[9],[11].

Implantations[modifier | modifier le code]

Apave est présent dans les treize régions administratives de la France métropolitaine ainsi que dans les départements et collectivités d'outre-mer : Guadeloupe, Guyane française, Martinique, Nouvelle-Calédonie, Réunion[12].

Apave est également présent à l'international dans de nombreux pays : Algérie (Certifer), Angola, Arabie Saoudite, Australie, Belgique, Belgique (Certifer), Brésil, Burkina Faso, Cameroun, Chine, Congo, Côte d'Ivoire, Côte d'Ivoire (AGTS), Croatie, Émirats arabes unis, Espagne, Gabon, Ghana, Guinée Conakry (AGTS), Guinée équatoriale, Île de la Réunion, Île Maurice, Inde, Indonésie, Italie, Italie (Apave Certification), Italie (Tecno Piemonte), Japon, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Mali, Maroc, Monaco, Nigeria, Nouvelle-Calédonie, Portugal (ISQe), Qatar, Royaume-Uni, Sénégal, Serbie, Singapour, Suisse, Tchad, Thaïlande, Tunisie, Turquie (Certifer), Vietnam, Vietnam (Certifer)[12].

Historique[modifier | modifier le code]

En 1867, la Société industrielle de Mulhouse crée les bureaux de l'Association des propriétaires d'appareils à vapeur (APAV).

Apave du Nord est fondée en 1873 par la Société industrielle du Nord de la France. C'est en 1949 que l'APAV devient l'Apave en raison du développement du service électrique. Elle est à l'origine de la première réglementation d'application nationale sur la sûreté de fonctionnement des machines à vapeur[13]. Son premier ingénieur en chef, Paul Bonet[14], est diplômé de l'Institut industriel du Nord — devenu l'École centrale de Lille en 1991[15],[16] — membre de la commission centrale des machines à vapeur auprès du ministre de l'industrie jusqu'en 1924.

Apave Normande (ANPAVE, à l'époque) est fondée en 1874 par la Société industrielle de Rouen, en prenant pour modèle l'association créée à Mulhouse à la suite de l'émigration de nombreux industriels alsaciens en 1870 vers la Normandie. Pendant plus d'un siècle, les premiers ingénieurs en chef sont issus de l'École centrale Paris : Walther Meunier (1874-1876), H. Roland (1876-1899), G. Maréchal (1899-1913), Louis Cauchois (1914-1952), Henri Bastard (1952-1960) et Henri Héron (1960-1976)[réf. souhaitée].

Depuis 2010, le contrôle de tous les acteurs de l'industrie aéronautique française et de tout ce qui vole en France dans le domaine civil incombe à l'OSAC, une filiale créée à cet effet par Apave. Elle remplace le Groupement pour la sécurité de l'aviation civile (GSAC), un groupement d'intérêt économique (GIE) qui liait auparavant Bureau Veritas et Egis Avia à la direction générale de l'Aviation civile (DGAC)[17].

Fin 2019 voit l'arrivée de Philippe Maillard — ex. directeur général adjoint de Suez — en tant que directeur général[18]. Depuis les mouvements sociaux se succèdent[19],[20],[21],[22].

Fin 2020, Apave absorbe 90 % de l'espagnol Eurocontrol[23],[24].

Début 2021, Apave présente un plan à horizon 2025 et souhaite modifier le statut associatif historique[25]. Pour arriver à ses fins, le fonds de placement PAI Partners rentre alors au capital en investissant 250 millions d'euros[26], ce qui entraine une grève nationale[27],[25].

En 2021, Apave absorbe sept nouvelle structures : Rhexis, Camas[28], Oppida, LSTI[29], AxesSim, SixFoisSept[30] et InspeXion[5].

Fin 2021, Apave absorbe la société italienne Tecno Piemonte ainsi que deux petites ou moyennes entreprises (PME) françaises[28].

En 2022, Apave absorbe Numip et CAT[31],[32],[33]. Cette année est également marquée par une nouvelle grève nationale, faisant suite aux NAO[34],[35].

En 2023, Apave absorbe Baltic Control Group[4]. Avec ce dernier achat, en l'espace de 2 ans, douze acquisitions ont donc été réalisées[3],[33].

Activités commerciales[modifier | modifier le code]

Le groupe Apave répond aux missions d'accompagnement des entreprises et des collectivités dans les domaines de contrôle, maîtrise des risques techniques[36], humains, environnementaux et numérique, à travers des prestations d'inspection, essais et mesures diverses, ainsi que formations et conseils[37].

Apave est née du secteur industriel qui reste un secteur important de ses activités. Apave intervient pour les acteurs publics et privés, de petite ou grande taille : établissement recevant du public (ERP), établissements industriels et tertiaire, entreprises recevant des travailleurs (ERT), petites et moyennes entreprises (PME)[38].

Apave contrôle tous les aspects liés à l'hygiène, à la sécurité et à la qualité des équipements d'un chantier à risque comme par exemple celui d'ITER. Apave a également participé au succès du démontage de l'échafaudage de Notre-Dame de Paris et au contrôle de la qualité de l'air respiré par les ouvriers chargés de sa restauration. Sur la Tour Eiffel, ses inspecteurs veillent à ce que l'ascenseur soit changé, un pilier repeint ou la "Dame de Fer" actionnée dans les règles de l'art[29],[11]. Le groupe français teste et certifie également des milliers de sites pour Électricité de France (EDF), Orano, Veolia, des entreprises de la chimie et de la sidérurgie, des opérateurs de transport ferroviaire et aérien dans 45 pays[11].

Avec le plan stratégique 2025, son objectif est, outre l'accélération de sa croissance en France et à l'international, d'accélérer l'innovation[39] et la digitalisation. Le groupe fait donc évoluer ses métiers et se développe dans la sphère numérique. Cela passe par la réalité augmentée, la cybersécurité, le suivi des structures, l'industrie 4.0 et les jumeaux numériques, l'inspection à distance, etc. tout en poursuivant la modernisation de ses systèmes et services[40].

Pour accompagner son développement, Apave recrute significativement depuis quelques années[41].

Les cinq métiers d'Apave[modifier | modifier le code]

Inspection[modifier | modifier le code]

Apave vérifie la conformité des installations techniques, équipements et process lors de leur mise en service et/ou de leur exploitation au regard de la réglementation. Apave conçoit des prestations d'accompagnement technique sur mesure en fonction des besoins de ses clients, sur tous types de projets complexes ou sensibles.

Formation professionnelle[modifier | modifier le code]

L'Apave assure la formation professionnelle du secteur privé en France et la formation à la santé et à la sécurité au travail. Les formations sont dispensées par les salariés qui ont la particularité d'être initialement inspecteurs avant de pouvoir prétendre à devenir animateur de formations. Ils sont formés en interne et suivis par des organisations tiers qui fournissent agréments et habilitations[42].

Certification et labellisation[modifier | modifier le code]

À travers son entité dédiée, Apave Certification, Apave délivre des certifications de systèmes de management (ISO), de produits ou de compétences.

Essais et mesures[modifier | modifier le code]

Les laboratoires Apave réalisent des missions de prélèvements, d'analyses, d'essais industriels et de mesures réglementaires ou non et assistent leurs clients tout au long de leurs projets.

Conseil et accompagnement technique[modifier | modifier le code]

Apave assiste ses clients sur des sujets comme la maîtrise des risques environnementaux, la santé et la sécurité de l'homme au travail, la performance de l'organisation, le management des hommes et des organisations.

Mouvements sociaux[modifier | modifier le code]

La fin de l'année 2019 voit l'arrivée de Philippe Maillard — ex- directeur général adjoint de Suez — en tant que directeur général[43]. Depuis les mouvements sociaux se sont succédé[19],[20],[21],[22] :

  • le , l'entreprise fait face à un mouvement social d'une ampleur et d'une vigueur inédites[44],[45],[46],[47]. Celui-ci fait suite à une volonté de la direction, en lien avec un changement de convention collective[48], d'ouverture de capital au fonds d'investissement PAI partners[49] et d'une dénonciation de tous les accords collectifs en vigueur jusqu'au [50],[51],[25]. Les salariés craignent que les contrôle réalisés deviennent low cost [25].
  • le , les activités du groupe Apave sont de nouveau impactées par une grève nationale[52],[53] au cours de laquelle les salariés dénoncent « une logique capitalistique au détriment du salarié et de la qualité »[54]. Un des éléments déclencheurs est la paupérisation des salariés qui ne se voient proposer que 1,2 % d'augmentation[55] — dans le cadre des négociations annuelles obligatoires (NAO) — alors que l'inflation doit atteindre 7% avant fin 2022[56],[57].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Albert Olry et Paul Bonet, La Nouvelle réglementation des appareils à vapeur fonctionnant à terre (rapport au Président de la République du 7 octobre 1907, décret du 9 octobre 1907. Circulaire ministérielle du 29 octobre 1907), Lille, L.Danel, , 190 p. (BNF 31036337)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Decideurs - Les nominations du jour », sur Le Figaro, (consulté le )
  2. a b c d et e (en) « Société Apave » (consulté le )
  3. a et b Martine Robert, « Inspection, certification : Apave change de catégorie », sur Les Echos, (consulté le )
  4. a et b (en) « The Apave Group accelerates its international development with the acquisition of Baltic Control Group », sur OnestopNDT, (consulté le )
  5. a et b « « La gestion des risques cyber est un renforcement de notre offre historique », Philippe Maillard, directeur général d'Apave », Le Moniteur,‎ (lire en ligne, consulté le )
  6. « Arrêté du 27 septembre 2010 relatif à l'organisme habilité pour l'exercice de contrôles et vérifications dans le domaine de la sécurité de l'aviation civile », sur Légifrance, (consulté le ).
  7. « Arrêté du 7 juin 2010 relatif à l'organisme habilité pour l'exercice de contrôles et vérifications dans le domaine de la sécurité de l'aviation civile », sur Légifrance, (consulté le )
  8. a et b « PAI Partners injecte 250 M€ dans Apave », sur capitalfinance.lesechos.fr, (consulté le )
  9. a et b Anaïs Trebaul, « Apave met en place son premier plan d’actionnariat salarié », sur optionfinance.fr, (consulté le )
  10. « Portrait de l'actionnariat salarie du groupe Apave laureat du prix de coup de coeur de jury », sur Fédération Française des Associations d’Actionnaires Salariés et Anciens Salariés (FAS), (consulté le )
  11. a b et c Anne Drif, « Apave, leader français de l'inspection industrielle, ouvre son capital à PAI », sur lesechos.fr, Les Échos, (consulté le )
  12. a et b « Les implantations internationales du groupe Apave », sur france.apave.com (consulté le )
  13. Albert Olry et Paul Bonet 1908.
  14. « Annales des mines (1913, série 11, volume 2, partie administrative) », sur mines-paristech.fr (consulté le ), p. 520
  15. « Paul Alfred Bonet », base Léonore, ministère français de la Culture.
  16. « Stream user association of the North of France », The New York Times,‎ (lire en ligne).
  17. Bruno Trévidic, « Apave récupère le contrôle de la sécurité de l'aviation civile », sur Les Echos, (consulté le )
  18. « DÉCIDEURS- Les nominations du jour. », sur LEFIGARO, (consulté le )
  19. a et b « Groupe Apave : grève contre un projet de fusion », sur www.liaisons-sociales.fr (consulté le )
  20. a et b ulavignon, « L'APAVE en grève dès le 7 juin », sur Union locale CGT du pays d'Avignon, (consulté le )
  21. a et b Xavier Burot, « NAO 2022 APAVE - GRÈVE LE MARDI 21 JUIN », sur FSETUD, (consulté le )
  22. a et b sylvain descamps, « APAVE : Préavis de grève 21 juin 2022 - Intersyndicale - Négociations annuelles obligatoires (NAO) sur les salaires : LA SUPERCHERIE ! - », (consulté le )
  23. « Apave prend pied en Espagne avec Eurocontrol », sur Capital Finance, (consulté le )
  24. Emmanuel Egloff, « Apave rachète Eurocontrol pour accélérer à l’international », sur Le Figaro, (consulté le )
  25. a b c et d Jolan Zaparty, « Bouches-du-Rhône : en grève, l’Apave refuse des contrôles industriels low cost », sur www.lamarseillaise.fr (consulté le )
  26. « PAI Partners injecte 250 M€ dans Apave », sur Capital Finance, (consulté le )
  27. « Les salariés de l’Apave opposés au projet "Boost" », sur petitbleu.fr (consulté le )
  28. a et b « Apave multiplie les acquisitions en France et à l’étranger », sur Capital Finance, (consulté le )
  29. a et b Martine Robert, « Comment Apave, expert de l'inspection industrielle, compte intégrer le Top 5 mondial », sur Les Echos, (consulté le )
  30. Stéphanie Obadia, « Croissance externe et ambitions fortes pour l'Apave - Cahiers Techniques du Bâtiment (CTB) », Cahiers Techniques du Bâtiment (CTB),‎ (lire en ligne, consulté le )
  31. « Bilan 2022 : Apave dépasse le milliard d’euros de chiffre d’affaires », sur Construction Cayola (consulté le )
  32. « Apave se renforce dans le nucléaire avec Numip », sur Capital Finance, (consulté le )
  33. a et b « Apave se renforce en Scandinavie », sur Capital Finance, (consulté le )
  34. Fabrice Dufaud, « Des salariés d’Apave en lutte pour leur pouvoir d’achat », sur Expressions, (consulté le )
  35. « Négociations salariales : vers une chute du pouvoir d’achat », sur L'Obs, (consulté le )
  36. Blandine Lamorisse, « Ils refusent "une uniformisation par le bas" : des salariés d'Apave en grève à Orléans », sur La République du centre, (consulté le )
  37. « Le bureau de Niort de l'Apave en grève lundi 7 juin », sur la Nouvelle République, (consulté le )
  38. « APAVE : le spécialiste international de la maîtrise des risques », sur BFM Business, (consulté le )
  39. Valérie Talmon, « Les leaders de l'innovation : des champions français plébiscités », sur Les Echos, (consulté le )
  40. Stéphanie Obadia, « Le groupe Apave accélère sa transformation - Cahiers Techniques du Bâtiment (CTB) », Cahiers Techniques du Bâtiment (CTB),‎ (lire en ligne, consulté le )
  41. Bruno Jacquot, Frédéric De Monicault, « Le palmarès 2023 des entreprises qui recrutent », sur Le Figaro, (consulté le )
  42. « À propos d'Apave Formation », sur Apave (consulté le )
  43. « DÉCIDEURS- Les nominations du jour. », sur LEFIGARO, (consulté le )
  44. AFP, « Groupe Apave : grève contre un projet de fusion », sur liaisons-sociales.fr, (consulté le )
  45. Jolan Zaparty, « Bouches-du-Rhône : en grève, l’Apave refuse des contrôles industriels low cost », sur lamarseillaise.fr, (consulté le )
  46. AFP, « Apave: grève contre un projet de fusion », sur boursorama.com, (consulté le )
  47. David Cormier, « Le mouvement national de grève à l’Apave suivi à Brest », sur letelegramme.fr, (consulté le )
  48. « Cour de cassation, civile, Chambre sociale, 27 novembre 2019, 17-31.442, Publié au bulletin », sur legifrance.gouv.fr, (consulté le )
  49. « PAI Partners injecte 250 M€ dans Apave », sur capitalfinance.lesechos.fr, (consulté le )
  50. « Communiqué de presse des syndicats de l’APAVE », sur soc-etudes.cgt.fr, (consulté le )
  51. T.Laurent, « Apave : le 7 juin, une journée de grève à l’appel de la CFDT en intersyndicale », sur cfdt-fgmm.fr, (consulté le )
  52. Fabrice Dufaud, « Des salariés d’Apave en lutte pour leur pouvoir d’achat », sur expressions-venissieux.fr, (consulté le )
  53. « MAINVILLIERS - Grêve d'une partie des salariés d'Apave | Radio Intensité », sur intensite.net (consulté le )
  54. « Drôme. Valence : des salariés de l’Apave en grève ce mardi 21 juin », sur www.ledauphine.com, Le Dauphiné, (consulté le )
  55. « Quimper - Des salariés de l’agence Apave, à Quimper, en grève », sur letelegramme.fr, (consulté le )
  56. « En France, l’inflation alimentaire franchit le seuil des 5 % en juin », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  57. Thomas Engrand, « On pourrait se retrouver avec une inflation de 7% voire un peu plus, prévient le patron de Système U », sur lefigaro.fr, Le Figaro, (consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]