17e division d'infanterie coloniale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
17e Division d'Infanterie Coloniale
Création 22 février 1915
Dissolution 19 avril 1919
Pays Drapeau de la France France
Branche Armée de Terre
Type Division d'Infanterie Coloniale
Rôle Infanterie
Ancienne dénomination 1re Division d'Infanterie du Corps Expéditionnaire d'Orient
Guerres Première Guerre mondiale
Batailles 1918 - Bataille de Dobro Polje
Insigne des troupes de marine.jpg

C'était l'ancienne 1re Division du Corps Expéditionnaire d'Orient et faisait partie de l'Armée française d'Orient.

Création et différentes dénominations[modifier | modifier le code]

Les chefs de la 17e division d'infanterie coloniale[modifier | modifier le code]

  • 6 août 1915 : général Brulard
  • 29 février 1916 : général Gérôme
  • 2 janvier 1917 : général Fourcade
  • 23 mars 1917 - 1er janvier 1918 : général Têtart
  • 1er janvier - 29 mai 1918 : général Bordeaux
  • 29 mai 1918 - 19 avril 1919 : général Pruneau

La Première Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Composition[modifier | modifier le code]

1915[modifier | modifier le code]

22 février – 6 mai 1915
6 mai – 13 juillet
13 juillet 1915 – 6 janvier 1916
  • Préparatifs d'offensive dans la presqu'île de Gallipoli
  • À partir du 17 août, 6e combat du Kéréves Déré, puis organisation d'un secteur dans cette région.

1916[modifier | modifier le code]

6 – 28 janvier
  • Évacuation de la presqu'île de Gallipoli et transport à Moudros.
  • Formation d'une brigade, au moyen d'éléments européens du C.E.D. stationnés à Moudros, Ténédos et Mytilène.
28 janvier – 28 avril
  • Débarquement, en Macédoine, de la brigade européenne ; formation de la 17e D.I.C., par l'adjonction d'une brigade arrivant de France
  • Organisation de positions défensives vers Livaritikon Oros et les hauteurs nord et sud-est de Galatista.
28 avril – 9 juin
  • Occupation d'un secteur sur la rive droite de la Strouma inférieure : travaux d'aménagement de la route de Salonique à Serrès.
9 juin – 9 août
  • Relève par l'armée britannique ; mouvement vers Irikli et Dérésélo ; travaux et occupation d'un secteur vers Gola et la cote 576.
9 août – 14 septembre
14 septembre – 12 octobre
  • Retrait du front et repos de la 33e brigade coloniale dans la région de Banitsa, puis dans celle de Négovani et de Sakoulévo.
  • Participation de cette brigade à la formation d'une D.I. provisoire.
  • La 34e brigade coloniale continue à tenir le secteur de Doïran (à la disposition directe du C.A.A).
12 octobre – 29 décembre .
Les généraux Michitch (Serbe) et Gérôme observant la ligne fortifiée de Kénali, 1916 .
  • Les deux brigades sont mises successivement à la disposition de l'armée serbe : participation à la Bataille de la Tcherna:
    • Offensive de la 33e brigade coloniale entre la Tchérna et Kénali (combats des 27, 28 octobre et 14 novembre).
    • Le 15 novembre, progression à l'est de Kénali ; le 27 novembre, avance jusqu'à la ligne cote 1050, Novak ; puis nouvelle progression jusque vers Vlaklar.
    • À partir du 11 décembre, organisation des positions conquises.
  • À partir du 28 octobre, relève de la 34e brigade coloniale, au sud de Doïran, par des troupes britanniques. Des éléments de cette brigade, portés sur la rive droite du Vardar, sont mis à disposition de la 122e D.I.. D'autres éléments, portés dans la région d'Alexsia, rejoignent la 17e D.I.C. par étapes, vers Monastir, entre le 22 novembre et le 5 décembre.

1917[modifier | modifier le code]

29 décembre 1916 – 9 mai 1917
  • Relève par des éléments italiens, retrait du front et repos entre Monastir et Florina ; puis occupation d'un nouveau secteur dans la région Rapéch, Bernik.
  • 4 avril : les derniers éléments, restés vers Doïran avec la 122e D.I., rejoignent la 17e D.I.C.
9 mai 1917 -13 août 1918
  • Attaque des lignes bulgares, dans la Boucle de la Tcherna, puis organisation d'un secteur dans cette région.
  • À la fin d'avril 1918, éléments au repos vers Polok.

1918[modifier | modifier le code]

13 août – 10 septembre
  • Retrait du front, mouvement vers Vladova ; repos.
10 septembre – 12 octobre
12 octobre – 20 novembre

1919[modifier | modifier le code]

  • 19 avril 1919 : à partir de cette date, dissolution de la D.I.C.

Rattachements[modifier | modifier le code]

Corps Expéditionnaire d'Orient
  • 22 février - 5 octobre 1915
Corps Expéditionnaire des Dardanelles
  • 5 octobre 1915 – 8 février 1916
Armée d'Orient
  • 8 février – 11 août 1916

L'entre-deux-guerres[modifier | modifier le code]

À partir du 20 novembre 1918, mouvement vers Séméndria ; en décembre, transport vers Neusatz, et occupation du Banat de Témésvar, jusqu'au 19 avril 1919, date de la dissolution de la D.I.C.

La Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

L'après Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sources et bibliographie[modifier | modifier le code]

  • AFGG, vol. 2, t. 10 : Ordres de bataille des grandes unités : divisions d'infanterie, divisions de cavalerie, , 1092 p. (lire en ligne).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]