Élisabeth Sonrel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Élisabeth Sonrel
Naissance
Décès
Nationalité
Activité

Élisabeth Sonrel, née en 1874 à Tours, et morte en 1953 à Sceaux, est une artiste peintre et illustratrice française de style Art nouveau.

Biographie[modifier | modifier le code]

Élisabeth Sonrel est la fille de Nicolas Stéphane Sonrel, un peintre tourangeau. Il lui enseigna l'art de peindre. Elle partit à Paris parfaire sa formation artistique à l'École des beaux-arts dans l'atelier de Jules Lefebvre. En 1892, elle réalise Pax et Labor pour son examen terminal, qui sera exposé par la suite au musée des beaux-arts de Tours.

Elle expose ensuite au Salon de peinture et de sculpture entre 1893 et 1941. Son œuvre s'identifie au courant artistique préraphaéliste après son voyage à Florence et à Rome où elle est influencée par l'Art de la Renaissance et le peintre Botticelli.

Sa peinture est inspirée de l'épopée chevaleresque de la légende arthurienne. Ses sujets, qu'ils soient portraits ou paysages, sont allégoriques, mystiques et symboliques. Son œuvre mystique englobe Âmes errantes (Salon de 1894), Les Esprits de l’abîme (Salon de 1899) et Jeune femme à la tapisserie. Lors de l'Exposition universelle de 1900, elle obtient une médaille de bronze pour sa toile 'Le Sommeil de la Vierge, ainsi que le prix Henri Lehmann de 3 000 francs par l'Académie des beaux-arts.

Elle se rend régulièrement en Bretagne pour s'inspirer dans la forêt de Brocéliande, mais également à Concarneau, Plougastel, Pont-l'Abbé et le Loctudy. Certaines de ses toiles sont exposées au musée du Faouët. Dans les années 1930, elle se fait construire une villa à La Baule.

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Gérald Schurr et Pierre Cabanne, Dictionnaire des Petits Maîtres de la peinture, 1820-1920, Volume II, Éditions de l’Amateur, pp. 422-423.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :