Église Saint-Gilles de Saint-Gilles-Croix-de-Vie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une église ou une cathédrale image illustrant la Vendée image illustrant les monuments historiques français
Cet article est une ébauche concernant une église ou une cathédrale, la Vendée et les monuments historiques français.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Église Saint-Gilles de Saint-Gilles-Croix-de-Vie
Saint-Gilles-Croix-de-Vie - Eglise Saint-Gilles (1).jpg
Présentation
Type
Propriétaire
Commune
Statut patrimonial
Géographie
Pays
Région
Département
Commune
Localisation
Coordonnées
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg

L’église Saint-Gilles est une église catholique située à Saint-Gilles-Croix-de-Vie, en France[1].

Localisation[modifier | modifier le code]

L'église est située dans le département français de la Vendée, sur la commune de Saint-Gilles-Croix-de-Vie.

Historique[modifier | modifier le code]

Construite au IXe siècle pour les moines de Saint-Michel-en-l'Herm ou de Saint-Gilles-du-Gard, une première église fortifiée est détruite pendant les guerres de religion, à l'exception du clocher et du côté droit de la nef[2]. Ce bas-côté nord et le clocher sont classés monument historique en 1926[3].

Reconstruite en 1883, l'église Saint-Gilles est restaurée en 1903[2] puis en 1977[4].

Dans le bas-côté nord, un vitrail du XVIIe siècle, Victoire de Louis XIII sur l'armée de Sourise près de Saint-Gilles – 16 avril 1622, représentant une bataille des guerres de religions en France dans les marais vendéens, est classé en 1927 puis déclassé[5]. L'église contient aussi une copie du tableau La Vierge au Lapin de Titien exposée au musée du Louvre : cette copie est peinte en 1900 par Charles Atamian (1872 - 1947) puis donnée par la famille du peintre en avril 1993[6]. Une chemin de croix, composé de quatorze tableaux et d'une fresque en plaque de lave, est réalisé en 1979 par l'artiste local Henry Simon[4].

Architecture[modifier | modifier le code]

Photographies[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Notice no PA00110239 », base Mérimée, ministère français de la Culture
  2. a et b (fr) Hérault et de Raignac 1999, p. 264
  3. (fr) « Notice no PA00110239 », base Mérimée, ministère français de la Culture, consulté le 9 juillet 2009
  4. a et b (fr) Panneau informatif dans l'église Saint-Gilles, consultée le 17 avril 2010
  5. (fr) « Notice no PM85000467 », base Palissy, ministère français de la Culture, consulté le 9 juillet 2009
  6. (fr) Légende du tableau dans l'église Saint-Gilles, consultée le 17 avril 2010

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • André-Hubert Hérault et Jean de Raignac, Histoire du canton de Saint-Gilles-Croix-de-Vie, des origines à l'an 2000, Saint-Gilles-Croix-de-Vie, éditions de Bonnefonds, , 288 p. (ISBN 978-2-9513175-2-9)

Article connexe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :