Église Saint-Genest de Flavigny-sur-Ozerain

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Église Saint-Genest.

Église Saint-Genest
de Flavigny-sur-Ozerain
Image illustrative de l’article Église Saint-Genest de Flavigny-sur-Ozerain
Présentation
Culte Catholique
Type Église
Rattachement Archidiocèse de Dijon
Début de la construction XIIIe siècle
Fin des travaux XVIe siècle
Style dominant Gothique
Protection Monument historique
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Côte-d'Or
Ville Flavigny-sur-Ozerain
Coordonnées 47° 30′ 43″ nord, 4° 31′ 54″ est
L'Ange de l'Annonciation

L'église Saint-Genest (ou Saint-Genès ) de Flavigny-sur-Ozerain est une église de style gothique, édifiée au XIIIe siècle, dont la transformation aux XVe siècle et XVIe siècle atteste de l'évolution du village à la fin du Moyen Âge.

Localisation[modifier | modifier le code]

Historique[modifier | modifier le code]

L'actuelle église fait suite à un édifice roman préexistant, la croissance de la cité expliquant la construction au XIIIe siècle d'un bâtiment plus spacieux susceptible de répondre aux besoins de la population. D'importantes transformations interviennent au XVe siècle sous l'impulsion de Quentin Ménard, archevêque de Besançon et natif du lieu. La nef est surélevée pour accueillir de part et d'autre des tribunes. L'église est consacrée en 1435 par Laurent Pinon, évêque d'Auxerre. Durant le XVIe siècle, des chapelles latérales sont rajoutées par de riches familles bourgeoises du village.

Description[modifier | modifier le code]

Architecture[modifier | modifier le code]

Vierge allaitante

L'église comporte une tribune centrale en pierre de style gothique flamboyant et des stalles du XVIe siècle, destinées à accueillir la confrérie des Messieurs de Saint Genest fondée par Quentin Ménard en 1459, collège de clercs qui existera jusqu'à la Révolution. Un important statuaire existe, avec une Vierge allaitante du XIIe siècle et un Ange de l'Annonciation du XVe siècle. Les reliques de Sainte Reine ont été transférées dans l'église en 1793.

Intérieur[modifier | modifier le code]

Protection[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Nicolas fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques sur la liste des monuments historiques protégés en 1840[1]. Elle est l'un des huit monuments du département de la Côte-d'Or figurant sur cette liste.

Galerie de photos[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Notice n°PA00112455 », sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Mérimée, ministère français de la Culture