École de Canterbury

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'école de Canterbury (The Canterbury Scene) regroupe plusieurs artistes et groupes de rock progressif et psychédélique anglais de la fin des années 1960 et du début des années 1970.

Un premier groupe The Wilde Flowers se constitue en 1963, sur le campus de l'université de Canterbury. Ce groupe ne sort aucun disque durant sa brève existence, mais il reste mythique pour avoir donné par la suite - avec Hugh Hopper, Robert Wyatt, Richard Sinclair, Kevin Ayers, Richard Coughlan et Pye Hastings, puis plus tard avec l'australien Daevid Allen entre autres - des groupes majeurs : Soft Machine et Caravan, Hatfield and the North ou Gong.

La scène de Canterbury est largement occupée par des groupes partageant un grand nombre de musiciens. S'ils ne sont pas toujours liés par une grande similarité musicale, ils partagent une étrangeté, des touches de psychédélisme, des paroles obscures (forts liens avec le dadaïsme et la pataphysique) ou bien délirantes, et l'utilisation de l'improvisation issue du jazz, tout en gardant un aspect « pop ».

Le « style » de l'École de Canterbury n'a pas été pratiqué que par des musiciens anglais, il a influencé par exemple les groupes néerlandais Supersister et Ekseption, les groupes italiens Area et Picchio Dal Pozzo, les Français de Moving Gelatine Plates ; les Japonais de Mr Sirius, Kenso et Ain Soph ; les Belges de COS ; The Muffins aux USA.

Exemples de groupes[modifier | modifier le code]

Groupes psychédéliques ou expérimentaux[modifier | modifier le code]

Groupes rock, pop rock, ...[modifier | modifier le code]

Groupes à influences jazz rock[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]